La voie de la justice, réalisé par Destin Daniel Cretton

Le combat historique du jeune avocat Bryan Stevenson.  Après ses études à l’université de Harvard, Bryan Stevenson aurait pu se lancer dans une carrière des plus lucratives. Il décide pourtant de se rendre en Alabama pour défendre ceux qui ont été condamnés à tort, avec le soutien d’une militante locale, Eva Ansley. Un de ses premiers cas – le plus incendiaire – est celui de Walter McMillian qui, en 1987, est condamné à mort pour le meurtre retentissant d’une jeune fille de 18 ans. Et ce en dépit d’un grand nombre de preuves attestant de son innocence et d’un unique témoignage à son encontre provenant d’un criminel aux motivations douteuses. Au fil des années, Bryan se retrouve empêtré dans un imbroglio de manœuvres juridiques et politiques. Il doit aussi faire face à un racisme manifeste et intransigeant alors qu’il se bat pour Walter et d’autres comme lui au sein d’un système hostile. 

Mon avis : Coucou tout le monde! Nouvel article aujourd’hui avec mon avis sur La voie de la justice, biopic que j’ai adoré et pour lequel j’ai d’ailleurs ressenti un joli coup de cœur. Certes très classique dans sa construction et sa réalisation, le film nous embarque grâce à son propos et la qualité de son casting. C’est un film qui dénonce un système rempli de failles, un film sur un sujet encore tabou même en 2020, la peine de mort. Et j’ai adoré. C’est une histoire vraie et j’avoue que dans ces cas-là, ça me fait toujours ça, je tremble encore davantage pour les personnages, je suis en totale empathie…et pfiouuu, quand je sors de ce genre de séance, il me faut toujours un moment pour reprendre mes esprits.

Comme je le disais, j’avoue que le casting est juste excellent. Michael B. Jordan tient très bien son rôle et Jamie Foxx est touchant comme jamais. Je suis contente de retrouver Brie Larson que j’adore et qui, même si elle n’a pas le rôle du personnage le plus intéressant, parvient à tirer son épingle du jeu. Et j’avoue avoir adoré la prestation de Rob Morgan que je ne connaissais absolument pas et qui m’a fait verser toutes les larmes de mon corps.

Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde malgré la longueur du film. Tout est intéressant et on se prend vraiment au jeu du combat juridique mené par Bryan Stevenson. On ressent énormément l’injustice, le racisme et le désespoir des personnages. La voie de la justice est un film marquant, et intéressant sur bien des points. Bref, pour moi, c’est un joli coup de coeur. Je vous le recommande chaudement.

Le truc en + : La Voie de la justice est adapté du livre autobiographique « A Story Of Justice And Redemption » écrit par Bryan Stevenson, qui retrace son combat pour défendre des personnes condamnées à tort.

 

16 thoughts on “La voie de la justice, réalisé par Destin Daniel Cretton

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.