Official Secrets, réalisé par Gavin Hood

2003 : les États-Unis et l’Angleterre souhaitent intervenir en Irak.Katharine Gun, employée des renseignements britanniques, reçoit une note de la NSA : les États-Unis sollicitent l’aide de la Grande-Bretagne pour rassembler des informations compromettantes sur certains membres du Conseil de sécurité de l’ONU et les obliger à voter en faveur de l’invasion. Gun prend alors la décision de divulguer le mémo à la presse afin d’empêcher la guerre. En choisissant d’exposer cette vaste conspiration politique, la lanceuse d’alerte va tout risquer : sa vie, sa famille, sa liberté…

Mon avis : Hello tout le monde, nouvel article aujourd’hui avec mon avis sur Official Secrets, que j’ai vu au cinéma hier après-midi. C’est drôle car j’ai l’impression qu’en Belgique, le film passe plutôt inaperçu (très peu de publicité, et pas de diffusion dans mon cinéma habituel) alors qu’il traite d’un sujet très intéressant, et est tiré de faits réels survenus entre 2003 et 2004.

Keira Knightley et Katharine Gun

Dans ce film, il  va donc être question de l’affaire mettant en cause Katharine Gun (jouée par K. Knightley) dans la divulgation de secrets d’état afin d’empêcher les anglais de se mettre en guerre contre l’Irak (le film n’hésite pas à utiliser beaucoup d’images d’archives, ce qui lui donnerait presque l’aspect « documentaire »). J’avoue que j’ai trouvé au film un côté un peu trop classique (ou peut-être un peu trop linéaire) à mon goût et du coup, on n’échappe pas à certaines longueurs.  Il faut le temps que le film démarre vraiment (parce que j’avoue que j’étais un peu perdue au début entre toutes les appellations – MP, GCHQ, etc.) avant d’être véritablement plongé dans l’histoire qu’il nous propose.

Par contre, le casting est excellent et sert brillamment le film (ravie d’avoir retrouver Matthew Goode et Matt Smith d’ailleurs!). Je ne suis pas fan de Keira Knightley mais je l’ai trouvée très bien dans son rôle (Sa tête ne me revient pas, mais c’est une excellente actrice, c’est indéniable). La grande force du film, c’est évidemment la puissance de son propos, aberrant et qui nous prouve à quel point un gouvernement peut faire ce qu’il veut, quoi qu’il arrive… Bref, pour moi, le film est très marquant sur le fond mais beaucoup moins sur la forme.

Je le recommande donc, mais peut-être pas au cinéma. ✔️⠀


Le truc en + : Lors de l’annonce initiale du film en 2016, le réalisateur et les acteurs principaux étaient différents. Le réalisateur d’origine était Justin Chadwick. Natalie Dormer était censée jouer le personnage principal, Katharine Gun. Paul Bettany était Martin Bright. Martin Freeman était un composite de Peter Beaumont (joué par Matthew Goode dans le film réel) et Ed Vulliamy. Harrison Ford était censé apparaître en tant qu’agent vétéran de la CIA, et aussi Anthony Hopkins en tant que général à la retraite.

 

4 thoughts on “Official Secrets, réalisé par Gavin Hood

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.