Le Cas Richard Jewell, réalisé par Clint Eastwood

En 1996, Richard Jewell fait partie de l’équipe chargée de la sécurité des Jeux d’Atlanta. Il est l’un des premiers à alerter de la présence d’une bombe et à sauver des vies. Mais il se retrouve bientôt suspecté… de terrorisme, passant du statut de héros à celui d’homme le plus détesté des Etats-Unis. Il fut innocenté trois mois plus tard par le FBI mais sa réputation ne fut jamais complètement rétablie, sa santé étant endommagée par l’expérience.

Mon avis :  Hello les loulous ! Nouvel article aujourd’hui avec mon avis sur Le cas Richard Jewell, nouvelle réalisation du grand Clint Eastwood. Après La mule l’année dernière, il me tardait d’aller voir ce nouveau film au cinéma. Et, je vous avoue que j’en ressors plutôt mi-figue, mi-raisin, et je vais vous expliquer pourquoi !

Déjà, sachez que Le cas Richard Jewell n’est pas un mauvais film, loin de là. Clint Eastwood dénonce une nouvelle fois ce qui ne va pas dans le système américain en retraçant l’histoire vraie de cet américain ayant agi en héros lors des Jeux d’Atlanta. Comment est-possible de passer du héros national à l’ennemi public numéro 1 ? Et de ce côté là, croyez-moi, c’est intéressant ! Maiiiis….Je vous avoue qu’à aucun moment, je n’ai accroché au jeu de Paul Walter Hauser. J’ai trouvé ce mec insipide, et sans charisme (et je ne parle absolument pas de son physique). Il m’a semblé détaché des événements, ce qui n’était pas le cas normalement. Le reste du casting est top par contre (Sam Rockwell, je t’aime ♡) bien que je ne comprends pas vraiment la nomination aux Oscars de Kathy Bates, qui ne livre pas forcément la meilleure prestation de sa carrière. Mais bref, revenons à nos moutons.

Côté réalisation, c’est classico-classique! Rien d’étonnant, rien qui sort du cadre. L’histoire nous est narré simplement et puis voilà. J’ai regardé l’heure plusieurs fois (une durée de 2h11 quand même) et je sentais que mon attention diminuait au fil du film. Mais voilà, quand je dis que j’en ressors en demi-teinte, c’est aussi parce que je sais que le film est important et a de l’intérêt. En même temps, on ne peut pas accrocher à tout. Pour ma part, je vous recommanderai beaucoup plus facilement La mule, qui pour le coup est mieux traité ! Et puis, j’avoue que j’aime retrouvé Clint Eastwood derrière mais aussi devant la caméra.

Je ne sais donc pas vraiment si je vous recommande Le cas Richard Jewell, mais en tout cas, pas forcément au cinéma.

Le truc en + : Le projet avait été initialement annoncé avec la présence de Leonardo DiCaprio au casting au côtés de Jonah Hill pour jouer l’avocat de Jewell. Le film devait alors être réalisé par Paul Greengrass.

 

14 thoughts on “Le Cas Richard Jewell, réalisé par Clint Eastwood

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.