Point lecture – Un top et un flop !

Coucou tout le monde! Nouvel article avec deux avis sur deux romances, une nouvelle et un roman. Let’s go ! 🙂

Mallaury n’avait pas prévu de reprendre la salle de boxe de son père, à seulement vingt-deux ans. Mais, quand celui-ci se retrouve plongé dans le coma à la suite d’un accident, elle n’a pas le choix. Se battre sur un ring, elle sait faire. Gérer un club et son personnel, c’est une autre histoire, surtout quand elle rencontre Enzo, l’homme que son père a embauché pour l’épauler. Tatoué et tout en muscles, cet excellent boxeur devient très mystérieux dès lors qu’il s’agit de parler de son passé… Mallaury n’a aucune confiance en lui, et encore moins en ses propres réactions : la façon dont Enzo la regarde la trouble beaucoup trop…

Mon avis : Une petite déception pour commencer malheureusement. Mais, avant de demander Confronte-moi de Léna Forestier en service presse numérique, j’avoue que je n’avais pas remarqué que c’était une nouvelle… Et du coup, voilà, 59 pages à peine et pas assez de temps pour être bien dans l’histoire, pour accrocher avec les personnages.  Et c’est dommage car pour le coup, je trouve que c’est une histoire qui avait un certain potentiel, mais juste pas exploiter comme je l’aurais souhaité.

On rencontre donc Mallaury, forcée de reprendre la salle de boxe de son père suite à un malheureux incident. De là, elle va rencontrer Enzo, engagé pour l’aider… Et aussitôt lue, aussitôt oubliée malheureusement. Cette nouvelle est un petit flop sur lequel je ne vous conseille pas spécialement de vous attarder… La romance est trop rapide (mais bon, je le répète, ça fait 59 pages) et je n’y ai pas cru une seule seconde…. Dommage.

Sa voix chaude et grave, sa cicatrice sur le front, sa carrure rassurante… Hope vient à peine de rencontrer Jared, pourtant elle aime déjà tout chez lui. En quelques heures, un lien aussi fort qu’inattendu s’est noué entre eux. Mais elle voit aussi dans son regard une grande solitude et l’ombre d’expériences traumatisantes. Car Jared est un marine. S’il est ici c’est parce qu’il a obtenu une permission de deux semaines, mais bientôt il devra retourner en zone de guerre mettre sa vie en danger. Hope sait qu’elle devrait écouter la petite voix qui lui dit de fuir et de ne pas s’attacher à cet homme. Sauf qu’il est déjà trop tard.

Mon avis : Et puis deuxième romance, avec cette fois-ci un roman. Take my heart with you de Stella Duprey, c’est l’histoire d’un coup de foudre imprévu entre deux personnes qui n’auraient probablement pas du se rencontrer. Elle, c’est Hope, jeune femme plutôt effacée, et désespérément amoureuse d’un mec qui n’en a que faire d’elle et qui a été trahie de la pire des façons par sa sœur. Et lui, c’est Jared, marine en permission pour deux semaines, et qui ne peut donc s’engager avec une femme. Et pourtant, entre ces deux-là, ça va être trop fort pour qu’ils puissent y résister. Je vous avoue qu’habituellement, je ne suis pas très fan des amours naissant dès la première seconde mais l’auteure parvient à rendre l’ensemble intéressant et surtout cohérent. 

On s’attache très fort à Hope et Jared et on se prend vraiment d’affection pour eux. Pendant tout le roman, je n’avais qu’une envie : que ça marche entre eux ! Chacun est bienveillant envers l’autre et je trouve qu’ils s’apportent mutuellement ce dont l’autre manquait cruellement. C’est typiquement le genre de petite romance adorable que j’aime. En plus, les émotions sont au rendez-vous (par exemple, j’ai adoré le pan de l’histoire concernant Lucas et Eleanor), et j’ai été émue à plusieurs reprises. Et puis, l’auteure nous parle de la guerre et des traumas qui sont liés à cela, et on ne peut qu’être touché !

Je recommande cette lecture, à la fois très mignonne et à la fois plus complexe qu’il n’y parait. :)⠀

« Tu sais, il n’y pas de règle qui détermine combien de temps il faut pour tomber amoureux d’une personne. Ça peut arriver en un instant ou, au contraire, prendre des années. »

 

22 thoughts on “Point lecture – Un top et un flop !

  1. Les romances, très peu pour moi /:
    J’avoue que 59 pages c’est très court, ça tient plus de la novela que du roman je pense, et c’est un format assez particulier et souvent frustrant 🙁

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.