My Bad Romeo de Lina Hope

Sa vie n’est que ténèbres. Du moins, c’est ce dont Romeo est persuadé. De retour à New York après avoir tenté de fuir ses démons, il remonte sur la scène mythique du Roxy, à la tête de son groupe. Seule la musique peut encore donner un sens à sa vie. La musique, et cette fille au regard océan, qui bouleverse son monde du jour au lendemain… Lorsque Juliet aperçoit Romeo Black sur scène alors qu’elle sort fêter son anniversaire, le regard du beau brun l’électrise immédiatement. Il émane de lui une aura sauvage et ténébreuse, qui l’envoûte, et il la fixe avec une telle intensité qu’elle en oublierait presque les avertissements de la gérante du bar : cet homme torturé n’est pas pour elle. Pourtant, ce soir, pour ses 21 ans, Juliet n’a pas envie d’être raisonnable…

Mon avis :  Hello tout le monde ! Après mon excellente découverte de Ghost Secrets, fin de l’année dernière, il me tardait de lire à nouveau la plume de Lina Hope. Et même s’il ne surpasse pas son prédécesseur, j’ai passé un très bon moment avec cette histoire.

Attention, on n’est pas dans une petite romance doudou. Ici, ça va parler d’addiction, de drogue, de rédemption et de pardon aussi. Un savant mélange de sexe, drogue et rock’n’roll. Et pouaaah, c’est fort ! Les personnages ont des personnalités très explosives (bon surtout Roméo), et ont un côté troublant, comme s’il était impossible de complètement les cerner. La plume de Lina Hope est fluide, sans langue de bois, elle n’épargne pas ses héros. Il y a énormément d’intensité dans ses mots, de violence même parfois. J’aime les romances où de la noirceur peut naître l’espoir et l’amour véritable. My Bad Romeo est plein d’émotions contraires, et en est l’exemple parfait. Et puis, il y a un côté très addictif qui fait que je n’ai pas su lâcher ma lecture. Vraiment, c’est une histoire palpitante qui se dévore. 

Mon seul petit bémol, c’est la toute fin, que j’ai trouvé plutôt abrupte. J’avais envie d’en savoir plus. Surtout que c’est une fin marquante, puissante. Mais bon, à part ça, j’ai beaucoup aimé ! (Et puis, on en parle de cette magnifique couverture ? Moi j’adore!).

Pour ma part, je vous le recommande, surtout si vous êtes en manque de sensations fortes ! Bonne lecture. ^^

« La peinture, c’est comme la danse ou la musique. On peut exprimer beaucoup sans avoir besoin de dire quoi que ce soit. C’est ce qui me fascine dans l’art, peu importe sa forme. »

D’autres livres de Lina Hope :

Ghost Secrets

12 thoughts on “My Bad Romeo de Lina Hope

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.