Wicked Bay. 1, Nouveau départ de L.A. Cotton

Lorsqu’Eloise Stone, dix-sept ans, se retrouve à l’autre bout du monde, emménageant dans la poolhouse de son oncle, elle s’attend à ce que les choses soient… gênantes. Elle ne s’attend pas, en revanche, à se retrouver face à face avec le garçon de l’été dernier. Le garçon qui lui a fait ressentir des choses incroyables. Mais un an, c’est long, et Lo n’est plus la même fille qu’elle était à l’époque. De plus, ils font partie de la même famille maintenant. C’est bizarre. Maverick Prince agit comme s’il ne se souvenait pas d’elle, traitant Lo comme rien de plus qu’une petite sœur agaçante, et pas dans le sens où il « se préoccupe » d’elle, mais plutôt celui où il se comporte comme un « con ». Une chose est certaine, il n’est pas seulement néfaste pour sa santé mentale – il est dangereux pour son cœur. Lo pensait que déménager à Wicked Bay allait être son plus gros problème, mais alors que sa vie commence à s’écrouler autour d’elle, elle va se rendre compte que ce n’est que le début…

Mon avis : Hello, hello, nouvel article ce dimanche avec mon avis sur le premier tome de la saga Wicked Bay, sorti récemment chez Juno Publishing, et écrit par L.A. Cotton, auteure que je découvrais avec ce titre. Avis aux fans de la saga #DIMILY, je crois que cette nouvelle saga pourrait vous plaire. A plusieurs reprises, je retrouvais cette ambiance que j’avais tant aimé dans la saga d’Estelle Maskame.  Dans cette histoire, on rencontre Lo, jeune fille de 17 ans, le jour de son départ pour Wicked Bay, car elle emménage pas loin de chez son oncle et de sa famille. Elle va donc y retrouver ses cousins, Kyle et Summer, ainsi que les beaux-enfants de son oncle, Maverick et Macey. Et entre Maverick et Lo, tout ne va pas être simple (surtout qu’ils ont un passé commun, mais ça, je vous laisse découvrir) !

Ce premier tome se lit très bien, et vraiment, à la fin, je regrettais de ne pas avoir le tome 2 sous la main (qui n’est pas encore sorti en français et qui est prévu pour dans quelques mois). J’ai adoré les personnages et j’ai hâte de les retrouver dans la suite. Côté thématiques, l’auteure aborde des sujets plutôt classique qui touche les jeunes adultes mais j’avoue que j‘ai particulièrement aimé tout ce qui touche à la reconstruction après un deuil. Toute l’histoire tournant autour du père de Lo m’a beaucoup touché (et révolté aussi aha). J’ai trouvé ce côté là très original!

La romance prend son temps, et c’est tant mieux car du coup, c’est addictif, et on est dans une attente très tendue. Je vous avoue également qu’avant de commencer à lire ce livre, j’étais inquiète quand j’ai vu l’âge de l’héroïne. Je vous avoue que plus je vieillis, moins j’apprécie me retrouver face à des héroïnes toutes jeunes comme ça. Mais ma copine Vanessa m’a convaincue de m’y plonger et elle a bien eu raison car j’ai vraiment beaucoup aimé. Lo a une personnalité forte et ne se laisse pas faire, c’est le genre d’héroïne à laquelle on aime s’identifier et qu’on aime suivre dans une histoire. Maverick, quant à lui, est le genre de mec à souffler sans cesse le chaud et le froid mais qui est totalement intrigant. J’ai beaucoup aimé les interactions entre ces deux-là. Et puis, les personnages secondaires sont très sympas aussi (la plupart auront droit à leur tome dans la saga donc j’ai aimé doucement apprendre à les connaître).

Bref, j’ai beaucoup aimé l’histoire, certes classique, mais diablement efficace. Je ne peux que vous recommander ce premier tome. En plus, c’est complètement superficiel, mais comme toujours avec Juno Publishing, j’adore la couverture. Je recommande. 🙂

« Je ne voulais pas qu’on me traite comme si j’étais en verre, comme une fille qui marchait sur la corde raide entre faire face et s’effondrer. Je voulais ressentir, vivre. »

La couverture VO

 

17 thoughts on “Wicked Bay. 1, Nouveau départ de L.A. Cotton

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.