Impossible désir de Julie Marini

Clélie et Donatello se sont rencontrés adolescents, lorsque leurs parents ont décidé d’emménager ensemble, les obligeant à vivre sous le même toit. Immédiatement, ils se sont détestés. Dix ans plus tard, la situation a bien changé. Clélie se surprend à éprouver du désir pour celui qu’elle n’a jamais pu supporter. L’attirance est intense, et réciproque. Poussés dans les bras l’un de l’autre, Donatello et Clélie font un pacte : une nuit, après laquelle ils oublieront tout. Il suffit de cette nuit pour que tout déraille. Jusqu’où Clélie et Donatello seront-ils prêts à aller pour vivre cet amour interdit ?

Mon avis : Hello tout le monde! Nouvel article aujourd’hui avec mon avis sur Impossible désir de Julie Marini, sorti au mois d’avril aux éditions BMR. Une romance assez courte, dans le schéma du step-brother qui revient plutôt régulièrement en romance et que j’aime plutôt bien. C’était très sympa à lire, et je l’ai d’ailleurs lu d’une traite (seulement 165 pages sur ma liseuse). J’ai beaucoup aimé la plume de Julie Marini.

Dans cette histoire, on rencontre Don et Clélie. Leurs parents sont mariés et heureux (sa mère à elle et son père à lui). Dans leur enfance, nos deux héros n’ont jamais été proches, c’était même plutôt le contraire. Pourtant, un jour, bien des années plus tard, tout va changer et une attirance va naître entre eux. Bien décidés à assouvir cela, ils vont s’autoriser une nuit… 🙂 Je ne m’attendais pas à ce que cette histoire soit aussi érotique, vu que la nuit entre eux prend une bonne partie du roman. Mais ça ne m’a pas dérangée car ça sert clairement l’histoire. J’ai beaucoup aimé les personnages. Don est mystérieux et son background est bien mené, surtout en si peu de pages. J’ai aimé sa façon d’être avec Clélie et tout ce qui le concernait. Clélie est touchante également. J’ai aimé la voir suivre son cœur, et qu’elle puisse apprendre à lâcher prise au contact de Don.

Néanmoins, l’histoire m’aurait encore davantage plu avec plus de détails, si elle avait été  un peu plus étoffée. J’ai ressenti un peu de frustration, surtout à la fin. Il y avait encore de quoi faire (comme une confrontation avec leurs parents…). Mais voilà, ça n’empêche que c’était vachement sympa quand même.

 Je recommande. 🙂

 

 

 

 

12 thoughts on “Impossible désir de Julie Marini

  1. Ils ont dû en faire des choses si la nuit prend autant de place dans le roman lol
    Je ne suis pas trop fan des romans où il y a beaucoup de sexe alors je pense que ce n’est pas pour moi !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.