Point Lecture – Deux livres en demi-teinte

Hello, hello! Nouvel article ce mercredi où je vais vous parler de mes deux dernières lectures. C’est parti. 🙂

Moi, c’est Zoé Martin. Vingt-six ans tout juste, un boulot chiant et une toute nouvelle carrière d’auteur en auto-édition. Mon problème ? Je n’arrive pas à entamer l’écriture de ma seconde œuvre. C’est la page blanche et je finis par m’enfermer chez moi pour regarder des vidéos de chatons sur YouTube plutôt que d’enchaîner les mots sur Word. C’est quand je repousse un beau mec le soir de mon anniversaire que mes amies décident d’agir en orchestrant le kidnapping de mon ordinateur. Si je veux espérer revoir un jour mon cher et tendre complice technologique et terminer (OK ! entamer…) mon nouveau manuscrit, je vais devoir aller au bout de leurs défis.
.
Mon avis : Première chronique avec mon avis sur Cherche inspiration désespérément de Leane Morton. Et je vous avoue que j’en ressors plutôt déçue.
.
En fait, l’écriture est super sympa, l’humour et la répartie des personnages m’ont beaucoup plu. C’est une lecture qui de premier abord m’a semblé plutôt amusante mais par contre, j’ai eu du mal à croire à ce que l’auteur nous racontait au travers de ses personnages. Que ce soit au niveau de la romance – et surtout concernant l’implication de Xavier qui ne connaît ni l’héroïne, ni ses amies, et qui va pourtant s’impliquer dans des situations abracadabrantes, sans trop qu’on sache vraiment pourquoi, aux relations que Zoé entretient avec ses meilleurs amies (drôle de conception de l’amitié d’ailleurs). Je sais pas, pour moi, ça manquait de « réel », de sentiments plus sains, plus naturels. On n’approfondi pas le passé des personnages (et surtout concernant Pauline) et du coup pour moi, ça a été synonyme de beaucoup de frustrations.
.
Après, je ne crache pas dans la soupe, il y a des moments que j’ai beaucoup aimé aussi, tel que par exemple toute la scène de la soirée chez Xavier. J’ai aimé l’alchimie naissante entre le duo principal, mais ça n’a simplement pas suffi. Dommage!
.
Bref, sympa mais sans plus. Je ne vous le recommande pas particulièrement.

« Avez-vous déjà eu cette sensation en arrivant dans un endroit de vous sentir chez vous, alors que ce n’était pas du tout le cas ? Un peu bizarre comme concept, et jusqu’à présent, je n’avais jamais compris les gens qui parlaient d’évidence. Et pourtant, ce matin, alors que le sommeil ne m’a pas encore totalement quittée, et alors que je respire les doux effluves de ce parfum qui n’est pas le mien, je me sens bien, comme si j’avais trouvé mon port d’attache pour ne plus vouloir le quitter. Comme si j’étais amoureuse. »

Bien déterminé à se racheter une conduite, Stan Bear accepte d’assurer la garde rapprochée de Juliette Siyavong, une jeune actrice en vogue. Une mission simple, sur le papier seulement. Car derrière le strass et les paillettes de la célébrité se cachent la jalousie, la rancœur et la perversion. Partout, le danger guette. Et quand Juliette échappe de justesse à une tentative d’assassinat, il devient urgent d’agir. Le compte à rebours est lancé. La vie de Juliette ne tient plus qu’à un fil.

Mon avis : Man in Fire est un tome 2, qui se lit tout à fait indépendamment du précédent (même si on retrouve les personnages du premier, donc moi, j’encourage tout de même toujours à lire les sagas dans l’ordre – même si les tomes développent des histoires d’amour différentes). J’avoue que pour moi, ce second opus un peu en dessous du précédent et j’ai d’ailleurs eu beaucoup de mal à accrocher, il faut le dire !

Néanmoins, la plume addictive de Cécilia City est haletante et le suspense prend vraiment le dessus dans cette histoire, pour parfois reléguer l’amour au second plan (ce qui n’est pas un défaut). Mais j’avoue que j’ai eu moins d’empathie pour Stan, Juliette et Alessia que j’en avais eu pour Machan et Danaé. On est clairement dans la lignée du précédent, mais voilà, je n’en garderai pas un souvenir impérissable.

Mais si vous êtes à la recherche d’un suspense romantique, alors pourquoi pas ! J’ai quand même envie de le recommander car Cécilia City a une plume intéressante, qui parvient à mener les rebondissements d’une main de maître. C’est juste l’histoire en tant que telle qui ne m’a pas embarquée plus que ça. ^^

Mon avis sur le premier tome : Ici.

« Alors, si je peux vous donner un conseil d’amie à ami, Stan, dites-le-lui. Il n’y a pas plus beau cadeau pour une femme que d’entendre l’homme pour lequel son cœur palpite s’engager sans limites et sans crainte. Vous êtes prêt à gravir des montagnes, traverser des océans et aller chercher le lune pour Alessia. Ne vous contentez pas de penser qu’elle le sait. Il n’y aura jamais plus belle preuve d’amour. »⠀

12 thoughts on “Point Lecture – Deux livres en demi-teinte

  1. Aie, dommage que les lectures n’aient pas été à ton goût, la première m’aurait bien tenté mais vu ce que tu en dis je vais passer mon chemin :/ Je croise les doigts pour que tes prochaines lectures te plaisent davantage ^^

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.