Postscriptum de Cecelia Ahern

Holly Kennedy voit son quotidien bouleversé lorsqu’elle est approchée par un groupe se faisant appeler le club P.-S. : I Love You. Inspirés par les lettres de Gerry, son mari décédé, ses membres demandent à Holly de les aider à écrire leurs propres messages d’adieu. Cette dernière est cependant sûre d’une chose : il est hors de question de se laisser happer une fois de plus par le deuil. Il lui a fallu sept ans pour se réinventer, et elle est prête à aller de l’avant. Mais Holly ne tarde pas à se rendre compte qu’elle a peut-être encore des choses à dire à celui qu’elle a tant aimé…

Mon avis : Coucou les loulous! Nouvel article ce dimanche avec mon avis sur Postcriptum, la suite de P.S. : I love you de Cecelia Ahern, que j’avais acheté dés sa sortie, en novembre dernier, mais que j’avais laissé traîner dans ma PAL par peur…car passer après le best-seller de l’auteure, ça me semblait plutôt difficile donc j’appréhendais quelque peu ma lecture, il faut bien le dire! Mais je suis tellement contente de l’avoir sorti de ma PAL grâce à mon amie Sandrine, parce que vraiment, j’ai adoré ! Et je salue déjà l’auteure d’être parvenue, selon moi, à faire une suite à la hauteur, car ce n’était pas gagné.

Il faut déjà que vous sachiez que Cecelia Ahern est une de mes auteures préférées (si pas MA préférée). J’achète tous ses romans et c’est un vrai plaisir à découvrir chaque fois – et ce, même si ce ne sont pas des coups de cœur ou des excellentes lectures à tous les coups. D’ailleurs, il ne me reste plus que Le joueur de billes dans ma pile à lire. Cecelia fait partie de ses auteures ayant une plume magnifique, presque poétique et surtout remplie de réflexions presque philosophiques. Dans cette suite, nous allons évidemment surtout entendre parler de concepts autour de la vie, de la mort mais en abordant également des thématiques mêlées d’espoir et de compassion. J’ai adoré retrouver Holly, et la voir refaire sa vie, pas après pas, la voir être dans un chemin de reconstruction. Même 7 ans plus tard, son deuil est toujours là, profondément ancré, et elle a encore du chemin à faire. J’ai eu énormément d’empathie pour elle.

Et puis, dans cette nouvelle histoire, on va également rencontrer tout un tas de nouveaux personnages et un conseil d’ailleurs si vous le lisez, préparez les mouchoirs car vous allez vous attacher à des personnages en phase terminale, et qui sont prêt à mourir. J’ai eu un coup de cœur pour Ginika, cette jeune maman au courage indescriptible. J’ai également beaucoup aimé le personnage de Gabriel, le nouvel amoureux de Holly, qui tente tant bien que mal de faire sa place. C’était intéressant de mettre en place ce personnage car déjà après ma lecture de P.S. : I love you, je me disais « Mais comment passer après Gerry ? » et dans ce nouveau tome, Cecelia Ahern va répondre parfaitement à cette question.

Bref, pour moi, Postcriptum est vraiment une suite  à la hauteur que je ne peux que vous conseiller et qui confirme à nouveau mon amour pour l’auteure. 

« Si vous voulez un conseil, ne vous focalisez pas sur l’obscurité. Elle est déjà bien assez présente comme ça. Je préfère parler d’espoir. »

Une adaptation cinématographique est déjà prévue.

D’autres chroniques :

La folie de lire de San
Les pages qui tournent
New kids on the geek

D’autres romans de Cecelia Ahern :

L’année où je t’ai rencontré
Les jours meilleurs
Tombée du ciel
La vie et moi

10 thoughts on “Postscriptum de Cecelia Ahern

  1. J’ai adoré ce roman. Comme toi je suis fan de Cecelia Ahern même si tous ses romans ne me plaisent pas toujours autant. J’ai adoré Tombé du ciel et Merci pour les souvenirs mais je n’ai pas autant apprécié les Jours meilleurs et le Joueur de billes

    1. Oui, ils ne sont pas tous au même niveau, mais il y a toujours un petit quelque chose que j’adore (et je pense que c’est sa plume!)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.