Seul le chemin compte… de Soazig Leblanc

Pour Emma, jeune fonctionnaire réservée et peu téméraire, le choix est cornélien. Son rêve de fonder une ferme pédagogique et de reprendre sa vie en main croît un peu plus chaque jour, mais le pas est difficile à franchir. C’est sans compter le soutien de ses voisins septuagénaires et des surprises plus ou moins plaisantes que la vie lui réserve. Mais la destination n’est finalement pas le plus important, seul le chemin compte…

Mon avis : Hello tout le monde! Nouvelle chronique ce vendredi avec mon avis sur Seul le chemin compte… de Soazig Leblanc. Une magnifique lecture qui m’a embarqué de la première à la dernière page. Un contemporain qui m’a enchanté, que je n’ai pas su quitter avant de lire le mot fin. Merci encore à Soazig qui m’a proposé de le découvrir. C’est un auto-édité et je suis particulièrement contente de vous en parler, tant il m’a plu.

Seul le chemin compte… est clairement dans la veine d’Ensemble, c’est tout d’Anna Gavalda.  Ce roman, c’est avant tout une histoire de rencontres inattendues, de rêves à réaliser, d’opportunités à saisir, et d’amour à tenter. C’est difficile de vous expliquer à quel point cette histoire m’a chamboulé, que ce soit par rapport à ses sujets traités, ou grâce à la merveilleuse plume de l’autrice. Pourtant, c’est un roman « simple », dans le bon sens du terme. Il nous parle de la vie tout simplement, avec ses choix, ses petits bonheurs mais aussi ses malheurs. 

Et parmi tous les sujets que l’autrice aborde, il y en a un sous-jacent qui m’a particulièrement percuté, et c’est le passage à l’âge adulte. Nous sommes dans une société où tout va vite et où ce changement d’âge n’est plus aussi marqué qu’auparavant. L’autrice a réussi à capter les incertitudes, les dictas de la société en tant que telle, et les choix difficiles (cornéliens même parfois) auxquels nous devons parfois faire face en tant que jeune adulte.  Tout en sensibilité, Soazig Leblanc a réussit à faire écho à des choses qui m’ont touchés et qui me touchent encore actuellement.

Bref, j’ai adoré ! J’ai même versé quelques larmes… Les personnages sont très bien écrits. Que ce soit Emma, l’héroïne, mais également ceux qui gravitent autour d’elle. C’est un roman qui m’a rappelé qu’il faut saisir sa chance et profiter des gens qu’on aime. Je ne peux que vous le recommander.

« Mon hypersensibilité, je crois qu’on peut placer le mot, m’a paralysée pendant des années mais je prends conscience qu’elle peut finalement s’avérer quelque chose de positif. Il suffit peut-être de ne plus la renier, mais simplement de vivre avec elle sans lui laisser prendre trop de place. »

 

13 thoughts on “Seul le chemin compte… de Soazig Leblanc

  1. Le titre est attrayant… une phrase clé dans ta chronique : « Seul le chemin compte… est clairement dans la veine d’Ensemble, c’est tout d’Anna Gavalda »… Et me voilà motivée par cette histoire !
    Merci pour cette découverte

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.