Midnight blue de L.J. Shen

Lorsqu’on propose à Indigo d’accompagner Alex Winslow, le rocker britannique, lors de sa série de concerts à travers le monde, elle n’hésite pas très longtemps, elle a trop besoin d’argent. Sa mission est à la fois simple et compliquée : elle devra le suivre de très près et le surveiller. Alex est beau comme un dieu et mondialement connu. Mais pas simplement pour son talent. Il a une très mauvaise réputation d’amateur de substances illégales et il s’est retrouvé au cœur de trop de scandales médiatiques. Après l’échec commercial de son dernier album, il n’a guère le choix : il doit réussir sa tournée, afficher un comportement exemplaire et composer très vite de nouvelles chansons. Indigo va devenir l’ombre d’Alex pendant trois mois, d’hôtels en salles de concert. Il déteste cette idée et est résolu à la faire fuir au plus vite pour qu’elle ne soit plus en travers de son chemin. Mais Indigo est tout aussi déterminée. Au fil des jours, elle pourrait bien jouer un autre rôle dans la vie d’Alex et trouver le chemin de son cœur.

Mon avis : Hello, hello! Nouvelle chronique ce lundi avec mon avis sur Midnight blue de L.J Shen, sorti en poche tout récemment chez Hugo New Romance. Pour tout vous dire, ça a été pour moi une lecture plutôt particulière, forte et dérangeante. C’est le genre d’histoire d’amour qui se base sur un peu trop de dramas, avec un personnage (trop) torturé et un peu trop cliché pour moi! Pourtant, j’ai lu ce roman avec beaucoup d’intérêt, donc vraiment, c’est même assez difficile de vous en parler.

Dans cette histoire, nous allons suivre deux personnages (avec une alternance des deux points de vue). Alex, rockstar adulée mais dépassée par la célébrité (sex, drogues & rock’n’roll) et Indigo, jeune femme de 21 ans, qui va être engagée afin d’être la « nounou » d’Alex pour une durée de 3 mois, sur sa tournée, et qui est là surtout pour surveiller qu’il ne se drogue pas, qu’il assure ses dates, et qu’il continue à écrire de la musique. Ce n’est pas la première fois qu’on tente d’engager quelqu’un pour Alex mais disons qu’il a le don pour les faire fuir! Mais Indigo – dit Indie – a tellement besoin de fric qu’elle est prête à tout pour rester à côté du musicien.

Bien sûr, entre ces deux-là, ça va être électrique (et c’est peu de le dire!) et une attirance physique va très vite s’installer. Comme toujours avec l’autrice, ses personnages masculins sont toujours des enflures finies et j’avoue qu’Alex m’a souvent fait rentrer dans une colère noire (en fait, soyons honnête, pendant à peu près tout le roman ahaha). Je l’ai trouvé irrespectueux, agressif, possessif et j’ai eu beaucoup de mal à m’attacher à lui (et ce, même  s’il évolue beaucoup au contact d’Indie). Le roman se concentre en grande partie sur cette relation et m’a perdu en chemin à quelques reprises !

Après, la fin est vraiment top car très surprenante – en tout cas, pour moi. Mais même une fois les choses révélées, je ne me suis pas beaucoup plus attachée à Alex. J’ai beaucoup plus apprécié Indie et j’ai eu de la peine pour elle. J’ai trouvé que c’était un peu vite expédié et un peu « facile » sur la fin, mais j’avoue que c’est le dernier quart du roman qui m’a fait remonter ma note.

Comme toujours, la plume de L.J. Shen est excellente, j’ai d’ailleurs relevé beaucoup de citations. Mais c’est vraiment l’histoire en elle-même (et Alex) qui ne m’a pas transcendée plus que ça. En tout cas, par rapport à sa saga Sinners of Saint, on est bien en dessous.

Pour autant, je vous recommande de vous faire votre propre avis ! Bon nombre de mes amies l’ont adoré, et au final, je comprends pourquoi. C’est juste que moi, je suis restée bloquée sur l’antipathique rockstar.  Une lecture en demi-teinte donc.

« Le problème, en ce bas monde, c’est que quand on s’amuse, les journées semblent s’agglutiner en tout petits noyaux ; quand on est malheureux, en revanche, chaque jour est une année, une île, une pièce capitonnée dont on ne peut sortir. »

La couverture VO

D’autres chroniques :

Andréa lit des livres
Sophilosophe
Le méli-mélo de Céline

D’autres livres de L.J. Shen : 

No tears for you
Saga Sinners of Saint

Des thématiques similaires :

Restart with song d’Elle Seveno

14 thoughts on “Midnight blue de L.J. Shen

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.