Et ton coeur qui bat… de Carène Ponte

Au Meilleur Ami de l’Homme : un hôtel insolite où devant chaque chambre vous attend un petit chien abandonné que vous pourrez adopter ou non en partant. Voyag’Elles : un guide touristique « spécial femmes » que Roxane a créé avec son amie Sam, et auquel elle a adjoint un blog irrésistible où elle raconte ses péripéties dans tous les coins de France. Roxane : en dehors de son blog, une boule de souffrance rongée de culpabilité et de haine envers le responsable de son malheur. Mais dans l’hôtel où Roxane a décidé de poser ses valises, pour Voyag’Elles, il y a des personnes sages qui, malgré les cruautés du destin, se consolent grâce aux petits bonheurs de la vie… et y trouvent la force d’affronter le lendemain.

Mon avis : Coucou ! Nouvel article ce mardi avec une chronique coup de cœur. 💗 Carène Ponte nous sert un nouveau roman magnifique, qui m’a tout simplement transpercé le cœur. Dans le résumé du roman, on ne nous parle pas clairement des sujets évoqués donc par respect pour l’autrice, je resterai vague… En plus, ce qui m’a tant émue, c’est de découvrir les thématiques au fur et à mesure du roman et de me laisser porter au même rythme que les personnages… 

Sachez que dans cette histoire, il va être question de pardon, de résilience et d’acceptation. Un tas de thématiques qui vous prennent en plein cœur. L’autrice va donc nous présenter différents personnages, perdus, blessés par la vie, dont la rencontre va se révéler salvatrice. J’ai ri, j’ai pleuré, je me suis émerveillée avec et pour Roxane, Gwenol, Albane et tous les autres.  Et ton cœur qui bat… est une histoire de portes qui s’ouvrent quand on pense qu’elles sont fermées à jamais.

Comme à chaque fois, la plume de Carène Ponte m’a emportée. Son roman alterne aisément entre la comédie et le drame, avec un vent de légèreté et d’espoir qui plane sans cesse. Un régal pour moi.

Vous l’aurez compris, j’ai adoré Et ton cœur qui bat… ! C‘est un doux concentré d’amour et d’espoir. À ne pas louper. 💞⠀

« Cette histoire de grand amour, c’est triste, je trouve. Parce qu’on ne peut jamais savoir si on le rencontre vraiment, au fond. Imaginez qu’un jour, je croise celui qui est censé être mon « grand amour », accentue-t-elle en faisant des guillemets avec ses doigts, mais que ce jour-là je trouve qu’il sent mauvais parce qu’il sortait de la salle de sport, et que du coup je ne lui adresse pas la parole, c’est tant pis pour moi, j’ai loupé ma chance ? Boum ! plus jamais de grand amour ? C’est triste, non ? »

D’autres chroniques :

Les lectures du chatpitre
Les lectures de Lily
Rêveurs et mangeurs de papier

D’autres livres de Carène Ponte :

Vous faites quoi pour noël ?
D’ici là, porte-toi bien ♥
Tu as promis que tu vivrais pour moi

24 thoughts on “Et ton coeur qui bat… de Carène Ponte

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.