La duologie #SurTaPeau de Vanessa Degardin

Gabriel aime frapper. Boxer. Il évacue toute sa colère, sa culpabilité, sa récente impuissance sexuelle dans des combats qui le propulsent rapidement en héros national. Andréa a vécu le pire. Dermatologue naturopathe émérite, elle est recrutée par la grand-mère de Gabriel afin d’aider ce dernier face à un vitiligo persistant qui s’attaque à son corps, véritable outil de travail. Entre eux, l’attirance est inexplicable, immédiate. Andréa résiste de toutes ses forces alors que Gabriel voit en elle le moyen de pallier sa déficience sexuelle du moment. Même si poser ses mains sur sa peau lui font ressentir des sensations qu’elle croyait définitivement perdues, elle refuse d’entamer une liaison avec un patient. Cela l’a déjà emmenée tout droit en Enfer. Succombera-t-elle à cette puissante attraction alors que les ombres de son passé rôdent, prêtes à la détruire pour de bon ?

Mon avis : Hello, hello! Nouvelle chronique aujourd’hui avec mon avis sur la duologie Sur ta peau de Vanessa Degardin. J’ai passé un très bon moment avec cette duologie et je suis ravie de vous en parler aujourd’hui.

Dans cette histoire, on va rencontrer deux personnages. Gabriel d’abord, boxeur professionnel et soufrant du vitiligo, qui consacre sa vie à son art et qui n’a pas le temps de s’encombrer d’une relation amoureuse, surtout que depuis 3 mois, il souffre d’impuissance sans en connaître la cause. Et puis ensuite, il y a Andréa, dermatologue-naturopathe, engagée par la famille de Gabriel pour soigner ses problèmes de peau. Entre ces deux-là, ça va être électrique dés le début car leur rencontre va être plutôt…inattendue d’un côté comme de l’autre. Et ces personnages, je les ai beaucoup aimé et je me suis rapidement attachée à eux. Vanessa Degardin va explorer plusieurs thématiques qui m’ont touchées, surtout toutes celles concernant les fêlures du passé. 💔

J’ai dévoré les deux tomes à la suite et c’était vraiment très addictif, la preuve en est : j’ai lu ces deux livres sans pouvoir m’arrêter. 😂 Sachez qu’il y a beaucoup de sexe dans le deuxième tome et c’est quelque chose qui a eu tendance à me lasser j’avoue. Mais heureusement, l’histoire était à la hauteur et m’a tenu en haleine. Et puis, j’ajouterai également qu’un des événements de la fin était plutôt prévisible mais en même temps, je l’attendais au tournant et je n’ai pas été déçue. J’ai ressenti une myriade d’émotions !

Bref, j’ai passé un très bon moment avec cette duologie,  je vous la recommande si vous aimez le genre ! ✅⠀

« Quand je me trouve entre les cordes, il n’y a qu’une chose qui m’obsède : la victoire. Et pour cela, je dois cogner, esquiver, bouger sans cesse et lancer mes poings avec force. Oui, je me sens vivre quand j’ai en face de moi un adversaire à ma taille. Ils ont beau être bons, je suis meilleur qu’eux. Tous les jours, je m’entraîne, et cela bien plus dur que mes adversaires. Ce sport, c’est ma vie. Il m’a sauvé de cette adolescence merdique que j’ai vécue avec mes frères… Notre géniteur, cet enfoiré, notre mère faible et droguée ont gagné l’élection des parents les plus pourris du monde. Avant un combat, j’y pense constamment… Comme si le fait de songer à eux me mettait dans un état de transe agressive, en condition pour frapper. »⠀

D’autres chroniques : 

La bibliothèque de Céline
La bibliophilie d’Alaïne

12 thoughts on “La duologie #SurTaPeau de Vanessa Degardin

    1. Sujets intéressants, je trouve, mais déjà que je suis pas très romance alors si ça foisonne de sexe dans le tome 2… Bon, je suis assez certaine que je ne lirai pas même si globalement l’histoire a l’air sympa. Au moins, si jamais on me demande un roman de ce genre, je sais que je pourrai rediriger vers celui-ci 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.