T’as qu’à maigrir, tome 2 de Mo Gadarr

Ulrich a toujours tout fait pour ne pas laisser ses souffrances passées perturber son équilibre. C’est la raison pour laquelle il est à la fois nutritionniste et coach sportif. L’obésité, c’est comme le désordre : il l’a en horreur. Il s’est promis de toujours tout faire pour l’éviter et s’en tenir éloigné. Mais voilà que se ramène cette femme à la grande gueule, au caractère bien trempé et surtout qui ne ressemble en rien à ses conquêtes habituelles. Elle représente vraiment tout ce qu’il ne supporte pas, tout ce qui le terrifie car sa simple présence le replonge dans ce qu’il y a eu de plus noir dans son existence.Pourtant cette Slim l’attire, même si ça, il n’est pas question qu’elle le sache !Que peut-il bien se passer dans la tête de l’énigmatique Ulrich Kotits ? Est-il l’être sans cœur que tout le monde s’imagine ?

Mon avis : Hello tout le monde ! Je reviens aujourd’hui avec ma chronique du deuxième tome de T’as qu’à maigrir, écrit par la lumineuse Mo Gadarr. Quelle joie d’avoir pu découvrir ce deuxième opus que j’attendais avec grande impatience. Autant le premier avait été une excellente lecture, autant celui-ci est un véritable coup de cœur ! 💞 C’est comme si ce roman était la pièce manquante de l’histoire de Slim et Ulrich (bon…en attendant le 3 évidemment, car leur histoire ne s’arrête pas là, c’est certain!).

Sachez que pour ce deuxième tome, on recommence au début, mais on change de point de vue. Si dans le premier, on a surtout appris à connaître Slim, c’est au tour d’Ulrich d’être sur le devant de la scène dans cette suite ! Ne vous effrayez-pas, il ne faut absolument pas avoir peur d’une redite du premier car Mo Gadarr parvient brillamment à nous proposer autre chose tout en revivant des scènes que j’avais adoré sous le point de vue de Slim. Je peux vous dire que j’ai tout aimé dans cette nouvelle version de l’histoire, surtout le fait de comprendre les fêlures du héros, d’où provient son aversion pour l’obésité, et pourquoi sa vie semble si « sous contrôle ». Je suis tombée amoureuse de cet homme et il m’a profondément touché (pourtant, c’était pas gagné!).

J’ai trouvé la plume de Mo parfaite, comme d’habitude, mais emplie d’une empathie toute particulière dans ce second tome. On ressent un amour de ses personnages, et du sujet qu’elle traite avec beaucoup de réflexion et d’émotions même.  Je peux déjà vous dire que cette saga fera partie de mes meilleures lectures de l’année. C’est solaire, ça concerne un sujet qui me touche et c’est traité avec justesse. Bravo Mo Gadarr !

En fait, en ressortant de cette histoire, ma seule question était : comment vais-je tenir jusqu’au tome 3 ? 😂 Une chose est sûre, je serai dans les starting-blocks dés qu’elle sera disponible. Et en attendant, évidemment, je vous conseille plus que fortement les deux premiers tomes. 🙂 (Le deuxième tome sort le 15 septembre).
⠀⠀

« Être celui que l’on met de côté, qu’on ignore parce qu’il ne rentre pas dans le moule, c’est ça la vraie solitude. »

D’autres chroniques :

Les chroniques de Coralie

D’autres livres de Mo Gadarr :

T’as qu’à maigrir. 1
Black Feelings. Saison 1

19 thoughts on “T’as qu’à maigrir, tome 2 de Mo Gadarr

  1. Waouh ! Un coup de coeur 🙂 Bah dis donc, surtout qu’avec ce genre de roman (changement de point de vue) c’est pas évident de captiver autant son lectorat. C’est top. Du coup, je suis curieuse de savoir ce que donnera le tome 3.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.