Si belle, Sybille de Valentine Lalande

Sybille se trouve moche, fade, inintéressante. Elle rase les murs du lycée pour ne pas se faire remarquer. Chaque jour, elle tente de sourire à son reflet dans le miroir, mais lorsque sonne sa première heure de cours, elle remet son masque d’adolescente solitaire ignorée par ses camarades. En secret, elle observe Soren, le type du dernier rang qui passe ses journées à griffonner sur un carnet. Lorsque leur professeur de Littérature les soumet à un exercice d’écriture en binôme, elle espère bien tomber sur celui qui l’envoûte depuis le collège. Malheureusement, le sort en décide autrement. Et c’est la pétillante Sofia, sa meilleure amie aussi généreuse en formes que de caractère, qui tombe sur Soren. La banale Sybille se retrouve à devoir travailler avec Samuel, qui décroche de loin la palme du pire crétin de la classe. Arrogant, imbu de lui-même et redoublant pour la deuxième fois… L’exercice littéraire risque de ne pas être une partie de plaisir. À moins que… Et si Samuel l’aidait à prendre confiance en elle et à faire craquer le mystérieux Soren ?

Mon avis :  Hello tout le monde ! Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler d’un bouquin que j’ai adoré. Ce livre, c’est Si, belle Sybille de Valentine Lalande. Je suis ravie d’avoir découvert cette histoire car vraiment, ce fut une excellente surprise. C’est d’ailleurs, à ce jour, mon #HugoNewWay préféré !

Dans ce roman, Valentine Lalande nous propose une histoire sur l’adolescence, au travers de différents points de vue et surtout différents types de personnages. Elle aborde la confiance en soi (dans l’adolescence, c’est quelque chose de tellement important, une période de la vie difficile de ce point de vue là) mais surtout l’amitié, l’amour et les liens qu’on tisse parfois difficilement dans cette période de la vie où tout se bouscule. J’ai eu une tendresse pour tous les personnages, même pour certains pour qui c’était pas gagné au départ. Les points de vue s’alternent et on découvre que derrière ceux que l’on pense populaires se cachent autant de failles que derrière ceux qui cherchent plutôt à devenir invisible. L’autrice a une vision très intéressante et surtout non-manichéenne, et j’ai adoré ça ! Tout n’est ni blanc, ni noir, et ça représente juste parfaitement l’adolescence. Selon moi en tout cas.

Et puis, la plume de l’autrice est superbe et elle est parvenue à m’émouvoir d’une façon que je n’attendais pas ! J’ai aimé les deux romances naissant dans ce récit, et de nouveau, pas spécialement là où on les attends. Et puis, je vous avouerai que le personnage qui m’a le plus touché, c’est Sam, et pourtant, au départ, j’avais plutôt envie de l’étriper…Comme quoi. aha 😀

Vous l’aurez compris, je vous conseille cette histoire très fortement, quel bon moment. 😍⠀

« Une personne n’est jamais fondamentalement mauvaise. Si on ne lui offre pas la possibilité de montrer autre chose que la noirceur de son cœur, elle continuera à suivre le mauvais chemin. »

D’autres chroniques :

La mélodie des mots
Les chroniques d’Holly
Games of books

23 thoughts on “Si belle, Sybille de Valentine Lalande

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.