Deux romances de Whitney G.

Hello tout le monde, récemment, j’ai découvert deux romans de l’autrice Whitney G., publié chez MxM Bookmark ! J’ai condensé ça dans un seul article, c’est parti !

Je n’aurais jamais dû accepter cet arrangement… Il y a trente jours, mon patron – M. Wolf, le Loup de Wall Street – m’a fait une offre que je ne pouvais refuser : signer un accord et prétendre être sa fiancée pendant un mois. Si j’acceptais, il mettrait fin à mon contrat de travail avec une « très généreuse » indemnité de départ. Les règles étaient plutôt simples : pas de baisers, pas de sexe. Nous devions seulement prétendre nous aimer pour la presse, alors même que je rêve depuis notre première rencontre de faire disparaître ce sourire en coin si sexy de son visage. Je n’ai pas eu à y réfléchir deux fois. J’ai signé et j’ai commencé à compter les secondes me restant à tenir avant de ne plus avoir affaire à son comportement de salaud hors du commun. Ça n’aura duré qu’une minute. Nous nous sommes disputés durant les quatre heures de vol jusqu’à sa ville natale et nous avons donné une impression peu crédible à la presse venue nous accueillir. Plus tard, alors que je m’apprêtais à lui faire perdre son air condescendant en privé, il a délibérément laissé tomber sa serviette de bain devant mes yeux pour « me montrer qui était la personne la plus mature » dans notre couple. Ensuite, il m’a offert à nouveau son sourire arrogant caractéristique et m’a demandé si je voulais consommer notre mariage. Malheureusement, c’est seulement le premier jour. Nous en avons encore vingt-neuf à tenir…

Mon avis : En fait, ce premier roman est très très court, et s’apparente presque au format nouvelle (160 pages seulement). Il met en scène un schéma que j’adore : les fake fiancés ! Ça se lit avec plaisir, avec humour et même en si peu de pages, j’ai appris à apprécier les personnages. Evidemment, tout est très rapide, du coup, l’histoire se focalise sur leur répartie, sur des moments cocasses et j’ai beaucoup aimé ça. C’est également sexy, et les moments romantiques ne sont pas en reste ! En fait, quand ma lecture s’est terminée, j’en voulais encore tellement j’étais bien avec les personnages. Certes, c’est assez classique dans le genre, mais c’est très bien passé pour moi. 🙂

Très belle découverte que la plume de Whitney G.  Fluide et agréable à lire. Bref, c’est une histoire parfaite entre deux romans, à déguster sans modération. 🥂⠀

D’autres chroniques :

L’univers de Winifred
Lunazione
Ligne après ligne

« À qui de droit :
Je vous écris cette lettre afin de présenter officiellement ma démission de Parker International (et son PDG arrogant et condescendant), prenant effet dans deux semaines à compter de ce jour. Ce fut une décision TRÈS FACILE à prendre, sachant que les deux dernières années ont été absolument horribles. Je souhaite à la prochaine assistante de direction toute la chance du monde (elle en aura besoin), et si mon patron a besoin que je fasse quoi que ce soit pour lui durant les deux prochaines semaines, vous pouvez gentiment lui dire qu’il peut (se) le faire lui-même…
Sincèrement (pas vraiment),
Tara Lauren »
Ceci est la version de mon préavis de deux semaines que j’aurais dû envoyer à mon patron, parce que la variante plus professionnelle – celle où je me disais « reconnaissante pour toutes ces opportunités » et « honorée par toutes les expériences enrichissantes » de ces dernières années, cette lettre a été rejetée avec son caractéristique sourire narquois, diablement sexy, et un « je vous suggère fortement de lire les petits caractères en bas de votre contrat… ». Ce que j’ai fait. Et maintenant, je réalise qu’à moins de simuler ma mort, de l’empoisonner ou de trouver une manière de renégocier mon impossible contrat, je suis coincée là, à bosser pour l’un des patrons les plus prétentieux et impitoyables de New York. Ceci dit, je pensais que c’était le cas jusqu’à ce qu’il m’appelle, tard hier soir, avec une offre urgente…

Mon avis : Du coup, ayant tellement aimé Un fiancé à durée limitée que j’ai plongé les yeux fermés dans Deux semaines de préavis. Une histoire d’amour dans le milieu de l’entreprise, entre un patron et son assistante, ça fait un peu déjà-vu, non ? On dirait presque le même résumé que son livre précédent, en enlevant le côté fake fiancés. J’avais un peu peur en l’abordant. Mais en fait, j’ai tout autant aimé que le précédent.

L’ingrédient clé de Whitney G. ? Un personnage féminin génial qui ne se laisse pas faire et qui n’a pas peur de clouer le bec à son patron. Situations hilarantes, et le fameux « Suis-moi, j’te fuis. Fuis-moi, j’te suis », et ça donne un cocktail plutôt explosif. J’ai beaucoup aimé.  En plus, à la moitié du roman, l’autrice installe un rebondissement plutôt innatendu qui a vraiment déynamysé le roman, pour l’emmener dans une direction qu’on n’attendait pas.

Je regrette juste une fin trop abrupte, moi j’aime les fins développées ! M****, quand on a attendu un truc pendant 300 pages, on aime bien en profiter un peu ! 😒

Mais vraiment, à part ça, j’ai beaucoup aimé ! Un très bon moment

D’autres chroniques :

Sweety Honey Addictions
Follow The Reader
Books n’ Unicorns

Les couvertures VO

14 thoughts on “Deux romances de Whitney G.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.