Les petites merveilles de Lena Walker

Licenciée de son emploi de libraire qu’elle adorait, Eva se retrouve nounou pour les enfants d’une riche famille du très chic Ve arrondissement parisien. Mais en acceptant ce travail, la jeune femme était loin d’imaginer que sous leurs airs d’enfants modèles Arthur, Rose et Louis lui donneraient tant de fil à retordre. Aussi gaffeuse qu’attachante, Eva devra redoubler de patience et d’ingéniosité pour apprivoiser ces trois petits monstres et leur rendre le sourire.

Mon avis :  Coucou tout le monde ! Je vous retrouve aujourd’hui pour une nouvelle chronique avec mon avis sur Les petites merveilles de Lena Walker, sorti cette année chez Michel Lafon. C’est la première fois que je lisais l’autrice et je ne regrette vraiment pas car j’ai passé un très bon moment.

En fait, j’ai particulièrement aimé Eva, dans laquelle je me suis beaucoup reconnue. Son amour des livres, son dévouement pour les siens et sa maladresse chronique en font en personnage attachant et qu’on prend vraiment plaisir à suivre. Les petites merveilles, c’est une histoire qui nous rappelle que quand notre plan A échoue, il y a toujours un plan B ou même un plan C. La vie, c’est des rencontres, c’est être touché par des personnes, des situations et je trouve que Lena Walker nous fait toucher tout ça du bout des doigts. Elle nous rappelle de garder les yeux ouverts pour saisir les opportunités que notre existence nous offre.

Je vous avoue que j’ai eu le cœur serré et rempli d’amour pour Arthur, Rose, et Louis, les trois petites merveilles de cette histoire. J’aime les histoires qui laissent une place aux enfants et surtout à ce qu’ils peuvent nous apporter à nous adultes, avec leur vision différente du monde. Et puis, la plume de l’autrice, tout en douceur, m’a énormément plu (d’ailleurs, je compte bien lire De joie coulent mes larmes prochainement).

Si j’avais un seul point à regretter, c’est que j’en aurais voulu plus. C’est assez court au final, et j’étais vraiment triste de terminer ce roman, tant j’étais bien avec les personnages.

Bref, une lecture doudou qui m’a fait beaucoup de bien et que je vous recommande chaudement ! ⠀

« Pour elle, un monde sans livres était un monde sans amour, triste, fade, désolant. Pour elle, la littérature était le berceau de l’éducation et de l’humanité. Il fallait que les gens s’évertuent à lire, à rêver, à s’entraider, à s’aimer. « ⠀

D’autres chroniques :

Rêveurs et mangeurs de papier
Mademoiselle Maeve
La sorcière des mots

18 thoughts on “Les petites merveilles de Lena Walker

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.