Les ours mal léchés s’apprivoisent à Noël de Valentine Stergann

Malgré un quotidien bien huilé, Irène a l’impression de passer à côté de son destin. Alors, quand elle apprend que la vieille amie de sa grand-mère lui lègue sa maison en Angleterre, elle n’hésite pas et saute seule dans le premier avion, direction Charlestown. À l’aube des fêtes de fin d’année, elle démarre une nouvelle vie avec de nouveaux voisins : un septuagénaire loufoque, une pétillante serveuse… mais surtout Rudolph, solitaire et bourru, veuf depuis deux ans. Aussi attirant qu’agaçant, cet homme des cavernes se maintient tant bien que mal au-dessus des flots grâce à son fils. Et si l’étincelante Irène réussissait à le faire sourire à nouveau ? Et si c’était ça, la magie de Noël ? Et s’il suffisait de quelques flocons de neige pour réparer les cœurs ?

Mon avis : Hello, hello ! Nouvelle chronique aujourd’hui avec mon avis sur Les ours mal léchés s’apprivoisent à Noël de Valentine Stergann. En voilà une jolie romance de Noël, qui sent bon la neige et le sapin fraîchement coupé. J’ai beaucoup aimé ! Après Si belle, Sybille sous son autre nom de plume, je suis ravie d’avoir découvert l’autrice dans le registre de la comédie romantique, qui lui va tout aussi bien !

Ce que j’ai surtout aimé dans cette histoire c’est la rencontre inattendue entre des personnages qui rien ne prédestine. J’aime quand l’amour tombe sans prévenir, quand il réveille des consciences et des cœurs. Je me suis surtout attachée à Ruddolf et Quincy, ce duo père/fils en deuil depuis deux ans. J’ai aimé les voir évoluer au contact de leur nouvelle voisine, qui va amener de la couleur dans leur vie devenue un peu terne depuis trop longtemps. Irène, quant à elle, notre héroïne, m’a beaucoup plu également mais il m’a fallu un peu plus de temps pour la cerner.

De plus, il y a un côté campagne anglaise tellement bien décrit qui donne une ambiance chaleureuse à l’histoire. L’ambiance est réconfortante et familiale, et c’est tout à fait ce que je recherchais. On retrouve des traditions de noël que j’adore et je trouve toujours ça très important quand on est dans ce genre spécifiquement.

Néanmoins, j’aurais juste aimé que certains sujets soient plus développés dans cette histoire, comme le désir profond de maternité de l’héroïne. C’est un peu survolé et j’aurais encore plus apprécié ce roman soit sans ce sujet, soit avec, mais plus développé ! Mais c’est un détail, car j’ai vraiment vécu l’histoire pour ce qu’elle est, une comédie romantique de Noël, et je suis parvenue à me détacher des sujets plus graves.

Bref, j’ai vraiment passé un joli moment avec cette histoire et j’ai déjà hâte de lire d’autres livres de l’autrice. 🙂

« Quitte à être seuls, autant être seuls ensemble, non ? »

D’autres chroniques :

My-books
Games of books
Estwinch

D’autres livres de Valentine Stergann-Lalande :

Si belle, Sybille

 

33 thoughts on “Les ours mal léchés s’apprivoisent à Noël de Valentine Stergann

  1. Je m’étais donné comme objectif de n’acheter qu’un Hugo de Noël cette année, puisque ça ne sert a rien de tous les prendre si on n’a pas le temps de les lire ahah. Du coup j’ai opté pour N’oublie pas les chocolats, mais celui-ci a l’air top aussi ! 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.