Le disparu de San Pablo de Linda Howard

Une jeune maman sur un marché mexicain… L’attaque d’un commando mafieux qui lui arrache son nourrisson… L’enquête infructueuse… Le divorce… Après dix ans de vaines recherches, de désillusions et de solitude, Milla Edge est devenue une spécialiste des interventions musclées dans les cas d’enlèvements. Elle s’est aguerrie, a appris à manipuler les armes, bref elle est devenue une autre femme, qui n’a jamais perdu l’espoir de retrouver un jour Justin, son fils. Aujourd’hui, son unique piste est un certain Diaz, contre lequel tout le monde l’a mise en garde.  » Le chercher, c’est chercher la mort !  » lui murmure-t-on. Il s’agirait d’un tueur, d’un mercenaire au regard de cobra. Mais Milla n’aura pas à débusquer cet homme à la séduction féline, car c’est lui qui viendra à elle…
.
.
Mon avis : Hello, hello ! Nouvelle chronique aujourd’hui avec mon avis sur Le disparu de San Pablo de Linda Howard. Un livre que j’ai beaucoup aimé et dont je suis contente de vous parler. Sortir de ma zone de confort est important et redynamise mes lectures. Même s’il y a de la romance dans ce livre, elle n’est pas prépondérante et on se concentre surtout sur la quête de cette maman.  D’ailleurs, il y avait trop longtemps que je n’avais plus lu un thriller (ou en tout cas un genre similaire) et ça me rappelle à quel point c’est un genre que j’apprécie et qu’il faudrait que je lise davantage.
.
En plus, cette histoire m’a rappelé un de mes films chouchous, « Aussi profond que l’océan », dans la manière de traiter sa thématique principale : le rapt d’enfant. Tout ce qui tourne autour de la psychologie de la maman m’a profondément touché.  Milla est un personnage fort qu’on a envie de suivre, et qu’on ne lâche pas jusqu’à le dernière page. Sa rencontre avec Diaz va tout changer, et vraiment, je n’ai pas su lâcher ce bouquin. Et puis, la petite fleur bleue en moi a beaucoup aimé la romance, il faut le dire !
.
Le disparu de San Pablo est une histoire haletante, sans temps mort et très intéressante. Et puis, vraiment, le dernier tiers est juste parfait, c’est d’ailleurs ma partie préférée du bouquin !
.
Bref, je recommande sans hésiter !
.
« C’est comme un fil. On tire dessus pour voir où il mène. La plupart du temps, ça ne mène nulle part, mais les impasses nous en apprennent presque autant que les découvertes. » ⠀
La couverture VO

D’autres chroniques :

L’univers de Winifred
Les tentatrices
La caverne aux livres de Laeti

15 thoughts on “Le disparu de San Pablo de Linda Howard

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.