Wish. 1, Suda Kaye d’Audrey Carlan

Toutes les petites filles font des vœux en regardant les étoiles. Quand j’étais petite, j’ai fait tellement de vœux que j’en ai perdu le compte. La plupart d’entre eux concernaient tous les endroits que je voulais voir et les choses que je voulais faire. Je voulais surtout être comme ma mère. Elle nous a appris, à ma sœur Evie et à moi, à vivre chaque moment comme si c’était le dernier. Mais quand notre mère est morte, elle nous a laissé à toutes les deux une pile de lettres à ouvrir à chacun de nos anniversaires. La première lettre m’a été donnée le jour de mon dix-huitième anniversaire et ces mots ont changé le cours de ma vie pour toujours. Elle me disait de voler librement, de tout laisser derrière moi et de vivre la vie dont j’avais toujours rêvé. Malgré mon chagrin, j’ai suivi son conseil. Pendant dix ans, j’ai suivi les traces de ma mère. Littéralement. Ses lettres m’ont indiqué où aller, jusqu’à ce que la lettre de mon vingt-huitième anniversaire me dise de rentrer chez moi et de poser mes valises. Mais rentrer chez soi est plus facile à dire qu’à faire après dix ans d’absence…

Mon avis : Hello, hello ! Nouvelle chronique aujourd’hui avec mon avis sur le premier tome de la saga Wish d’Audrey Carlan, Suda Kaye. C’est une déception pour ce premier tome malheureusement (j’suis tellement triste, l’objet-livre est si beau. 😭). ⠀

Commençons par le positif. Audrey Carlan aborde très bien le sujet de la famille, et surtout celui du lien qui unit deux sœurs, aussi différentes puissent-elles être. Evie et Suda Kaye sont le Ying et le Yang, l’hiver et l’été, et en même temps, elles s’aiment d’un amour vrai et inconditionnel dont le livre transpire complètement…

Mon énorme problème se tient en une seule chose : l’histoire d’amour. Je n’ai pas aimé Camden (en 10 ans, c’est devenu un homme des cavernes possessif, et je déteste ce genre d’homme 🙄) et surtout, je n’ai pas retrouvé ce que j’aime tant dans le schéma des retrouvailles : des émotions et la thématique du pardon, de la résilience. Tout est tellement survolé (et puis, quelqu’un peut m’expliquer le cas Britney ? No comprendo.). Ça aurait mérité de l’intensité dans les émotions, ou du moins une vraie conversation à cœur ouvert pour que nos héros repartent sur des bases saines…

Et puis, même si je m’y attendais avec cette autrice, les scènes épicées sont trop présentes à partir de la moitié, et ça m’a gâché toute la tension émotionnelle dont le livre aurait pu être doté.

Bref, ce n’est que mon avis, je ressors vraiment déçue… Je tente tout de même le tome 2 car j’ai beaucoup aimé Evie, et je veux savoir ce que l’autrice lui réserve. Je croise les doigts pour la romance m’emporte davantage… 🤞 Dommage pour ce tome, car ça partait vraiment bien ! 😔⠀

« L’herbe n’est peut-être pas plus verte ailleurs, mais si on regarde d’assez près, on trouve toujours de la beauté. »⠀

La couverture VO

D’autres chroniques :

My-Books
Les jolies lectures de papier
Les lectures de Mylène

25 thoughts on “Wish. 1, Suda Kaye d’Audrey Carlan

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.