Prisonnière des convenances de Pauline Libersart

Paris 1866 – Gabriel, bel officier de l’Empire, n’arrive pas à oublier cette inconnue qui l’a séduit un soir de bal. Pourquoi faut-il qu’il en soit tombé amoureux ? Pourquoi surtout la retrouve-t-il au bras de son colonel quelques mois plus tard ? Mariée très jeune à ce militaire cruel, Elise se devait de donner un héritier mâle à son époux. Seulement, elle a eu une fille et l’enfant est celui de l’homme qui se tient près de son mari… Quand seules les apparences comptent et que le divorce est impossible, comment vivre un amour interdit ?

Mon avis : Hello tout le monde ! Nouvelle chronique aujourd’hui avec mon avis sur Prisonnière des convenances de Pauline Libersart, une petite nouvelle historique que j’ai bien apprécié.

On rencontre ici Élise, enfermée dans un mariage sans amour avec un mari cruel… Incapable de lui donner l’héritier qu’il souhaite, cette jeune femme va trouver une idée qui pourrait peut-être lui rendre la vie plus acceptable… Et c’est par ce biais qu’elle va rencontrer Gabriel, jeune officier qui va tomber très rapidement sous le charme de la jeune femme. La force de cette nouvelle est de s’étaler dans le temps. De ce fait, on croit davantage aux émotions et à la romance. Au vu de l’époque, tout s’avère difficile et j’ai trouvé les mœurs de l’époque très crédibles. Tout comme l’écriture d’ailleurs, en totale adéquation avec l’époque dans laquelle on se trouve. Et puis, vraiment, ça se dévore.

Comme toujours avec ce format, j’en aurais voulu davantage mais vraiment, c’était pas mal du tout. Je me suis attachée aux personnages et j’ai passé un bon moment. Et puis, vous savez que la romance historique me plaît de plus en plus et j’étais donc ravie de poursuive ma découverte. 😊⠀

Je recommande ! Entre deux romans, c’est juste parfait. 🙂

D’autres chroniques :

Melimelo de Gwen

19 thoughts on “Prisonnière des convenances de Pauline Libersart

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.