Ocean eyes de Wendy Donella

Ma sœur Dinah est tout ce qu’il me reste. Elle est ma seule famille. Pour nous offrir le meilleur, elle n’a pas hésité à nous embarquer dans une effroyable « chasse à l’homme fortuné ». Mais j’en ai ma claque de tout ça. Aujourd’hui, ce que moi je souhaite, c’est tirer un trait sur cette vie qui ne me ressemble pas, et ne plus être cette Mady que je déteste. Mon but : troquer les escroqueries et le danger contre des instants plus « normaux », du genre de ceux que pratiquent les jeunes gens de mon âge. Mon moyen pour y parvenir : intégrer l’université de Penbrook. Mon obstacle : ma rencontre avec la star de l’équipe de foot universitaire, ce garçon au regard perçant qui m’est si familier, au physique de rêve qui… ne m’est pas réservé. Croyez-vous au destin, à ce lien invisible et pourtant si solide qui unit deux âmes faites pour rester sur le même chemin ? Moi, en tout cas, je n’y croyais pas. Jusqu’à Ocean Eyes.

Mon avis : Hello, hello ! Nouvelle chronique aujourd’hui avec mon avis sur Ocean Eyes de Wendy Donella, publié chez Black Ink. C’est une déception malheureusement. 😔

Pourtant, ça partait plutôt bien. On rencontre ici Mady (unique point de vue, j’aurai apprécié d’avoir celui du héros) lors de ses premiers pas à l’université de Penbrook. Orpheline depuis ses 5 ans, elle souhaite s’offrir un nouveau départ en s’éloignant des affaires pas nettes de sa grande sœur. Un seul mot d’ordre : ne pas s’approcher de Darek Maxwell (vous saurez pourquoi si vous le lisez !) mais évidemment, entre ces deux-là, l’attirance va être instantanée (même si Darek est en couple depuis longtemps 😬). Ils sont comme deux aimants impossible à détacher.. . ⠀

Mon problème avec cette romance, c’est que je n’y ai pas cru. 😔 Les réactions des personnages sont (trop) souvent disproportionnées et les justifications utilisées m’ont semblé trop invraisemblables. On sent pourtant que l’autrice tient son sujet, et sait où elle veut emmener son lecteur. Mais vraiment, les révélations me sont passées à côté, et m’ont empêché d’apprécier cette histoire comme je l’aurais voulu. Et puis, j’ai également été gênée par la surdose d’utilisation du surnom Ocean eyes dans l’histoire. A un moment donné, je ne voyais plus que ça et ça a perturbé ma lecture. ⠀

Comme toujours, ce n’est que mon avis, et le côté addictif de la plume m’a tout de même tenu. Je l’ai lu en LC et j’ai passé un bon moment jusqu’à 60 pourcents de ma lecture. C’est vraiment quand tout se détricote que l’autrice m’a malheureusement perdue. 😔⠀

N’hésitez-pas à vous faire votre propre avis, je serai curieuse d’échanger autour des thématiques abordées. 🙂

« Pour moi, ce sont les rêves qui nourrissent notre âme, et non une vie toute tracée. Si tu suis un chelin dont tu ne veux pas, l’étincelle en toi finira par s’éteindre totalement, et lorsque tu t’en rendras compte parce que tu seras malheureux, il sera trop tard. »

D’autres chroniques :

Les livres du nounours

15 thoughts on “Ocean eyes de Wendy Donella

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.