La libellule qui rêvait de toucher les étoiles d’Elodie Faiderbe

Passés d’ennemis à complices, au cours d’une cohabitation des plus mouvementées, Chloé et Nao ont pourtant bien du mal à franchir le cap de l’amour. Après avoir mal interprété le baiser de Sven, Nao, blessé, quitte l’appartement sans un mot, laissant ainsi une Chloé dévastée et à la merci de son passé. Mais un coup de fil dans une baignoire, suivi plus tard d’un speed dating, pourraient bien faire éclater toutes ces bulles de rancune… et relancer la partie. De New York à Tokyo, envolez-vous une dernière fois aux côtés d’une libellule qui rêvait de toucher les étoiles.

Mon avis : Hello, hello! Nouvelle chronique aujourd’hui avec mon avis sur La libellule qui rêvait de toucher les étoiles d’Elodie Faiderbe. En septembre dernier, j’avais découvert et beaucoup aimé le premier tome de cette duologie. Et ça y est, il était enfin temps de découvrir la suite et fin des aventures de Chloé et Nao, surtout que nous les laissions dans une situation pas très chouette. 🤐😬 ⠀

Ce deuxième opus reprend directement après les événements du premier et il m’a fallu un petit temps pour bien resituer les personnages. Une fois chose faite, j’ai dévoré ce roman. Il ne surpasse pas ce que j’avais ressenti lors de ma lecture du premier, car j’avais trouvé les enjeux plus intéressants. Dans celui-ci, on est dans un autre stade de la relation de nos personnages et certains moments m’ont paru un peu plus longuets parfois. ⠀

Après, comme pour le premier, la force du bouquin réside en la qualité d’écriture des personnages. On aime aimer Nao et Chloé, dans leurs qualités comme dans leurs failles. Il y a un profond respect de l’autre dans leur relation, et leur lien est beau et profond. Et puis, il y a une belle part laissé à l’estime de soi, à l’appropriation de son corps, et ça j’ai beaucoup aimé ! 🥰 ⠀

Bref, un bon moment, et un deuxième tome qui rejoindra mes étagères en format papier, tout comme le premier. 😊😊⠀

« C’est ça l’amour, Chloé. On s’élance, on vole, on tombe, on s’éclate la tête sur le bitume et on se relève. Mais on le fait toujours en se tenant la main. On le fait toujours ensemble, et c’est ça qui est magique. C’est ça qui chasse ton ciel gris, les jours où tu veux juste rester clouée au sol. »

D’autres chroniques :

Le monde de Mjey
Les chroniques de Coralie

D’autres livres de l’autrice :

La fourmi qui rêvait de devenir libellule

13 thoughts on “La libellule qui rêvait de toucher les étoiles d’Elodie Faiderbe

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.