Saga Devil’s Night – Michael, Kaï et Damon

Hello, hello! Aujourd’hui, je reviens vous parler des trois premiers tomes de la saga Devil’s Night de Penelope Douglas. Âmes sensibles, s’abstenir, on est ici dans une saga plutôt sombre à ne pas mettre entre toutes les mains. Let’s go!

Michael Crist. Un nom qui fait frissonner chaque fille de notre petite communauté privilégiée de la côte Est. Moi comme les autres. Sauf que moi, ce n’est pas sa beauté à couper le souffle ou le fait qu’il soit riche et adulé qui me fascine – enfin, pas seulement. Non, moi, c’est la noirceur que je devine sous sa carapace dorée. La violence dans son regard noisette. Son mépris pour les règles, les lois, la morale. Ce miroir permanent de tout ce qui est noir et sombre au fond de moi. En dix-neuf ans, Michael ne m’a jamais jeté un regard. Mais, le jour où il s’intéresse à moi, je ne sais pas si je dois être excitée… ou terrifiée.

Mon avis : J’ai beaucoup aimé ce premier opus, tout en étant complètement désarçonné par cette histoire ! Un sentiment ambivalent qui m’a poursuivi tout au long de ma lecture.

En fait, j’ai trouvé ce livre très bien écrit et surtout subtilement orchestré. Penelope Douglas happe son lecteur de la première à la dernière page en nous donnant la sensation oppressante de retenir notre souffle pendant 500 pages. Dark Romance est addictif, puissant mais également malsain et perturbant…
Au fil de la lecture, on a qu’une question en tête : jusqu’où l’autrice va-t-elle aller ? Jusqu’où va-t-elle pousser ses personnages ? Et je peux vous dire que ça va (trop) loin, que ça repousse certaines limites que je n’étais absolument pas prête à franchir. 😱 (Bon Dieu, ce chapitre 25 😲). ⠀

Dark Romance est également un livre qui divise et si vous n’avez pas envie d’être bousculé (surtout que les personnages sont assez jeunes), passez votre chemin. Je sais que certains m’ont dit qu’il n’était pas si Dark que ça, mais pour moi, il était déjà très dérangeant. 😳😂⠀

Bref, c’était grave chelou mais j’ai kiffé ! Ça m’a sorti de ma zone de confort et je ne regrette pas.

« Ces allumettes, ce sont les espoirs, les souhaits, les rappels et toutes les fois où j’ai souri, parce que je savais qu’il avait pensé à moi pendant qu’il était loin. Tu as peut-être de l’argent, des filles à la pelle, des voitures et des fringues à la mode, mais j’ai bien plus que toi dans cette petite boîte. »

Kai Mori. Beau, riche, talentueux… C’était l’enfant chéri de Thunder Bay jusqu’au jour où il a brutalement tourné le dos à son brillant avenir. Un mystère pour tout le monde, sauf pour moi. La même noirceur coule dans nos veines, la même fascination pour le danger et le secret. Ensemble, nous aurions pu être invincibles, peut-être même heureux. Mais nous n’aurons jamais l’occasion de le découvrir. Car aujourd’hui nous sommes ennemis. Et, si Kai s’imagine pouvoir détruire ce que j’ai de plus cher au monde, je me dresserai sur sa route sans hésiter une seule seconde.

Mon avis : J‘ai adoré ce tome 2, que j’ai trouvé moins glauque et moins oppressant que le précédent. J’ai du mal à savoir si c’est parce que je connaissais les personnages et leurs bizarreries (lol) ou si c’est parce que vraiment, il était moins ardu psychologiquement. 🤷‍♀️ (Après, c’est toujours spécial et à pas mettre entre toutes les mains 😬). ⠀

J’ai préféré ce second opus pour une seule raison : ses personnages principaux. Après Michael et Rika, c’est au tour de Kaï et Banks d’être au centre de cette histoire. Toujours avec une alternance passé/présent, on va découvrir le lien qui unit ces deux personnages. Le personnage masculin est intéressant, torturé certes, mais droit et loyal. Des qualités que j’ai apprécié ! J’ai adoré le parti pris de l’autrice, les rebondissements et ce dénouement tant attendu. J’ai d’ailleurs l’impression que dans ce tome, je me suis plus intéressée au couple qu’à l’intrigue, tant ils m’ont marqué dans cette relation où la frontière entre amour et haine est si fine que tout semble vous exploser en plein visage plus vous avancez dans la lecture de ce roman. ⠀

Dark Desire est un roman sombre, addictif et prenant. J’ai traversé une pléiade de sentiments contraires pendant ma lecture et j’ai adoré ça. Je recommande aux amateurs du genre.⠀

« Avec toi, je me sens déterminé. Affamé. Vivant. Tu me donnes envie de ralentir le temps et non de l’accélérer. C’est toi que je cherche du regard quand je pousse la porte le matin, ce n’est pas elle. C’est toi. »

Damon Torrance. Un nom qui fait frémir Winter. Depuis qu’elle l’a dénoncé à la police et envoyé tout droit en prison, Winter est hantée nuit et jour par le beau visage de Damon.
Bientôt, il va être libéré. Bientôt, il aura tout le loisir de se venger de celle qui l’a privé de sa liberté. Car cela fait trois ans qu’il prépare sa vengeance dans l’obscurité de sa cellule ; il connaît tout de Winter et il n’hésitera pas à utiliser chacune de ses failles pour lui faire payer sa trahison…


Mon avis : Avec ce troisième opus, Penelope Douglas frappe fort ! Avec ce livre, je suis passée du « Je déteste Damon » à « Mon Dieu, je comprends pas, je l’aime trop ». 😳😱 En fait, c’est le genre d’histoire où tout se révèle, tout s’explique grâce aux révélations disséminées ça et là dans le roman. Comme pour les deux précédents, Penelope Douglas prouve qu’elle manie la plume de façon précise et fouillée. La psychologie des personnages est forte, tordue certes, mais logique. Tout s’imbrique, prend sens pour nous offrir un final magistral. ⠀

Malgré tout, j’insiste à nouveau sur le fait que cette saga ne plaira pas à tout le monde. Les personnages sont sombres, torturés et souffrent énormément. Certaines de leurs actions sont clairement discutables, et peuvent susciter le débat 😬 Dark Obsession m’aura bousculé, fait frissonner et m’aura fait passer de la haine à l’amour.

Bref, un régal à découvrir pour moi ! Je suis sortie de ma zone de confort et j’ai adoré !

Notre vie n’est qu’une suite de plans, reprit-elle finalement. Des jours, des semaines, des mois, des années… Et puis il y a les instants. Les instants que tu n’as pas vu venir et quentu n’as pas prévus. Et tout ce dont tu as besoin, toutes les choses que tu veux ressentir se trouvent dans ces instants. ⠀

17 thoughts on “Saga Devil’s Night – Michael, Kaï et Damon

  1. Je te rejoins sur tout ! Cette saga bouscule et on découvre que tout n’est pas blanc ou noir. Les personnages sont effrayants mais tellement addictifs ! Et pour moi aussi le tome de Damon a été un énorme coup de coeur !

  2. J’ai lu Dark Romance il y a peu et j’ai moyennement accroché, même si globalement les personnages m’ont bien plu parce qu’ils étaient bien construits. Je m’étais dit que je ne lirai pas la suite … Mais ta critique du tome 3 me rend trop curieuse : comment peut-on en arriver à aimer Damon ??? XD XD

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.