Hunter, la proie du chasseur de Pauline Libersart

Hunter est un tueur implacable, l’exécuteur numéro 1 de la CIA. Les sentiments sont un luxe qu’il n’a jamais pu se permettre. Il a oublié « Johnny B », le garçon qui rêvait d’une vie meilleure. Emma est hawaïenne, jeune, jolie et pleine de joie de vivre. Elle s’entraîne pour devenir surfeuse professionnelle. Ils n’auraient jamais dû se rencontrer. Et pourtant, un regard échangé sur une plage et Emma a bouleversé la vie de Hunter. Lorsqu’elle est kidnappée, le jeune homme se lance sur ses traces pour la sauver de l’enfer d’un réseau international de prostitution tenu par un cartel mexicain. Mais si c’était elle, le plus grand des dangers pour lui ?

Mon avis : Hello, hello ! Nouvelle chronique aujourd’hui avec mon avis sur Hunter, la proie du chasseur de Pauline Libersart. Je vous l’ai déjà dit mais un des sous-genres de la romance que j’apprécie beaucoup, c’est le romantic suspens ! J’aime les histoires d’amour palpitantes avec un contexte plutôt intense, et où ça bouge pas mal. Et on peut dire que ce roman a répondu à mes attentes.

La construction du roman est super chouette. On alterne entre le présent, où Emma, l’héroïne, est enlevée par de sombres ordures et le passé lors de la rencontre entre la jeune femme et Hunter, notre héros. Ce dernier, ancien membre de la CIA, a la volonté de retrouver une vie normale. A 27 ans, il rêve de famille et d’une existence tranquille. J’ai beaucoup aimé la rencontre entre les deux, même si c’est plutôt rapide côté sentiment. Mais j’avoue que du coup, ça ajoute une dimension émotionnelle à l’enlèvement et à tout ce qui se passe ensuite. ⠀

Je vous avoue que mon seul regret est de ne pas avoir lu le premier tome, là où tout commence. En effet, cet opus est un spin-off et même s’il se lit indépendamment aussi, je pense que ce n’est pas tout à fait pareil. Tiger, le héros de la première histoire, est un personnage important dans cet opus et il m’a beaucoup intrigué. Et puis, je sens qu’il m’a manqué des clefs concernant notre héros ! ⠀

La plume de l’autrice est, quant à elle, toujours aussi sympathique ! J’ai dévoré ce roman et j’ai passé un bon moment ! La romance est importante mais n’efface pas le reste, et c’est tant mieux. Le côté suspens est bien maintenu et tient complètement en haleine !

D’autres chroniques :

Mes livres, mon plaisir

D’autres livres de l’autrice :⠀

Prisonnière des convenances
La passion du Comte

16 thoughts on “Hunter, la proie du chasseur de Pauline Libersart

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.