Point lecture – Deux très bonnes lectures


Hello, hello ! Nouveau point lecture avec deux livres totalement opposés mais que j’ai beaucoup aimé. Let’s go !


Starr a seize ans, elle est noire et vit dans un quartier difficile, rythmé par les guerres entre gangs, la drogue et les descentes de police. Tous les jours, elle rejoint son lycée blanc situé dans une banlieue chic ; tous les jours, elle fait le grand écart entre ses deux vies, ses deux mondes. Mais tout vole en éclats le soir où son ami d’enfance Khalil est tué. Sous ses yeux, de trois balles dans le dos. Par un policier trop nerveux. Starr est la seule témoin. Et tandis que son quartier s’embrase, tandis que la police cherche à enterrer l’affaire, tandis que les gangs font pression sur elle pour qu’elle se taise, Starr va apprendre à surmonter son deuil et sa colère ; et à redresser la tête.

Mon avis : C’est quand j’ai tourné la dernière page de cette histoire que je me suis dit : Mais pourquoi ne l’ai-je pas sorti de ma PAL plus tôt ?! 😱 J’ai adoré cette histoire, ce roman jeunesse choc, bouleversant et tellement actuel. Angie thomas nous livre une histoire abordant le racisme et les violences policières, Et ce, vu par des adolescents, et particulièrement par notre jeune héroïne de 16 ans, Starr.

La jeune fille, en sortant d’une soirée avec son ami Khalil, va le voir mourir sous ses yeux, abbatu par un policier blanc. A partir de là, elle va devoir choisir. Choisir de parler, choisir de dénoncer, choisir la justice. Évidemment, à 16 ans, c’est difficile car beaucoup de choses sont mises en jeu ! C’est avec justesse que l’autrice va nous faire traverser les émotions de Starr. Peur viscérale, colère mais aussi désespoir, on va passer par une multitude de sentiments, et tout ça à travers les tumultes de l’adolescence.

Quel texte fort, poignant et d’un réalisme incroyable. Angie Thomas nous dénonce des préjugés de façon tellement intéressante. Starr est dans un lycée privé, où seulement deux ados noirs y sont inscrits. J’ai adoré voir Starr levé la tête, prendre possession de qui elle est. The hate U give est un excellent roman, au message universel, indispensable et extrêmement poignant ! Une lecture coup de poing qui ne laisse pas indifférent. J’ai adoré et bien sûr, je le recommande ! ⠀

« Tu peux très bien être courageuse et avoir peur quand même, Star, dit-elle. Être courageuse, ça veut dire ne pas se laisser abattre par sa peur. Et c’est ce que tu fais. »

D’autres chroniques :

Sorbet kiwi
Merveilles livresques
Les pages qui tournent

Si Maggie devait faire la liste de tout ce qui la rend très heureuse dans la vie, ce serait: le Joe’s, le restaurant plein de charme qu’elle dirige – une véritable institution pour les 1 407 habitants de Gideon’s Cove, une famille (presque toujours) aimante, et surtout une sœur jumelle avec laquelle elle partage une entente et une complicité à l’épreuve de tous les chocs de l’existence, un chien qu’elle adore, des employés fidèles et dévoués – quasiment une deuxième famille. Déjà pas mal, n’est-ce pas ? Pourtant, si elle en avait le pouvoir, Maggie ajouterait volontiers une dernière petite chose à cette liste : un homme très amoureux d’elle, qu’elle aimerait aussi à la folie, et avec lequel elle vivrait un bonheur conjugal à faire pâlir d’envie toute la population féminine de Gideon’s Cove. Hélas, entre son amour impossible et malencontreux pour le père Tim, le prêtre de la paroisse, ses blind dates catastrophiques et sa liaison torride avec Malone, ténébreux et mutique pêcheur de homards, elle doute de pouvoir un jour y parvenir…

Mon avis : Après Blue Heron, j’avais trop envie de retrouver l’ambiance petite ville si bien construite par Kristan Higgins. Du coup, bienvenue à Gideon’s Cove, qui regroupe 3 romans (mais dont les tomes ne semblent pas vraiment avoir de lien entre eux 🤔).⠀

J’ai adoré ce premier opus. J’ai retrouvé tout ce que j’aime dans la plume de l’autrice : de la légèreté, de la sensibilité, de l’amour, mais aussi des liens familiaux et de la tendresse. Et également, de l’humour divinement distillé. Ici, on a point de vue à la première personne (l’autrice semble plus adepte de la troisième habituellement) et j’ai beaucoup aimé être dans la tête de Maggie, notre héroïne. Elle est drôle, maladroite, naturelle. Quand elle a quelque chose à dire, elle le dit ! Elle m’a beaucoup plu.

Son love interest m’a retourné le cœur. Malone est solitaire, vit presque reclus, est taiseux et n’est pas toujours très sympa…mais entre ces deux-là va bien vite s’installer une liaison, un petit quelque chose qui va rapidement les dépasser. Mais ne dit-on pas que les contraires s’attirent ? 😏 Ajoutez à tout ça un prêtre qui a tout de l’homme idéal, une adorable sœur jumelle, des parents pas très cools et une voisine un peu curieuse, et ça donne une très chouette comédie romantique. ❤️⠀

Mon seul regret ? Pas d’épilogue, et une fin trop abrupte. J’étais un peu frustrée en terminant ce roman mais preuve étant que j’ai adoré et que je n’avais pas envie de quitter les personnages de cette belle histoire. ⠀

Bref, c’était excellent. Et qui plus est, une lecture commune qui m’aura arraché de bons fous rires ! ⠀

« L’ennui, c’est que même lorsque quelqu’un n’est vraiment pas fait pour vous, il peut vous sembler en dépit de tout… comment dire… idéal. » ⠀

D’autres chroniques :

La bibliothécaire couleur pastel
La vie en rose
Les grimoires de Laurie

D’autres livres de l’autrice :

Blue Heron. 1, A un détail près
Blue Heron. 2, Sans plus attendre
Blue Heron .3, Repartis pour un tour
Blue Heron. 4, N’y pense même pas
Blue Heron. 5, Ton âme sœur (ou presque)

18 thoughts on “Point lecture – Deux très bonnes lectures

  1. j’ai vu l’adaptation de The hate U give et j’ai beaucoup aimé ! mais je ne lirai pas le livre. par contre, j’ai lu le roman de Kristan Higgins et j’ai adoré, comme presque tous les romans de l’autrice d’ailleurs 🙂

  2. Je partage totalement ton avis sur The Hate U Give, c’est une lecture bouleversante ! J’ai particulièrement aimé la signification du titre, en référence au rappeur Tupac.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.