Terres de feu. 1, De sang et d’or blanc de Léa Perrin

Lorsque Gabrielle débarque au Kenya pour rendre visite à sa meilleure amie, elle n’a qu’un seul mot d’ordre : prendre du recul sur sa vie. Une aventure de vacances ? Hors de question ! Elle sort tout juste d’une rupture. Elle ne s’attend alors absolument pas à ce que sa rencontre avec le charismatique et ténébreux « Blême » fasse basculer son séjour. Quand les provocations s’opposent à l’envie, quand les disputes affrontent le désir, quand l’abandon mène à la passion, quand le risque exacerbe l’ivresse… il n’est pas si facile de lutter. Et si résister à son irrépressible attirance pour l’énigmatique jeune homme n’était pas le seul danger que devra affronter Gabrielle ? « Blême » est-il finalement celui qu’il semble être ? Quand on découvre qu’on côtoie d’un peu trop près un type lié à une organisation mouillée jusqu’au cou dans un trafic illicite, n’est-il pas déjà trop tard pour se sortir du pétrin ? Entre safari de rêve et activités criminelles, Gabrielle peut-elle avoir confiance en « Blême » ?

Mon avis : Hello, hello! Nouvelle chronique aujourd’hui avec mon avis sur le premier tome de Terres de feu de Léa Perrin. En voilà une romance estivale, dépaysante et traitant d’un sujet de fond très intéressant, le braconnage des éléphants. J’ai eu l’impression d’être au Kenya, d’en apprivoiser le contexte, les mœurs et l’environnement et rien que pour ça, chapeau à l’autrice. Elle m’impressionne constamment par le fond de ses romances toujours différents et très intéressants !

On est ici dans une romance (un peu trop) courte. Le genre qu’on peut dévorer en vacances, au soleil. Comme souvent avec Léa Perrin, j’ai ressenti un côté très cinématographique et j’ai adoré ça ! Le héros, très énigmatique, va nous emmener vers un enchaînement de péripéties et de rebondissements qui fait qu’on a du mal à lâcher le bouquin !

Concernant les personnages, j’ai davantage apprécié le héros (Je craque TOUJOURS pour les héros de cette autrice 🙊😂) que Gabrielle, qui n’hésite pas à se mettre en danger et que j’ai eu envie d’étrangler à plusieurs reprises 😂 (je crois que le héros a eu la même envie que moi d’ailleurs 😂). La romance est plutôt rapide, mais vu le format court et le schéma « amour de vacances », ça convient plutôt bien. J’avoue que je préfère le slow burn mais j’ai autant craqué que Gabrielle pour le héros donc bon, je l’ai un peu comprise. 😂

Avec cette histoire, il faut simplement chercher le divertissement, tout en abordant un sujet de sensibilisation très important. Je n’y ai pas retrouvé la profondeur des précédents romans de l’autrice. C’était plus léger dans les sentiments, et les rapports amoureux et c’était très bien comme ça !

Bref, un très bon moment de lecture. ⠀

D’autres livres de l’autrice :

Envers et contre moi
Tu peux toujours courir ! 
Comme si on devait mourir demain

20 thoughts on “Terres de feu. 1, De sang et d’or blanc de Léa Perrin

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.