Point lecture – Mon avis sur 2 nouvelles (Love@Work)


Hello, hello ! Nouveau point lecture aujourd’hui à propos de deux nouvelles sorties récemment, c’est parti !

Il n’y a rien entre elle et Lucas, et il n’y aura jamais rien. C’est ce dont April essaye de se convaincre depuis des années. Si elle s’autorise à fantasmer en secret, elle a toujours pris soin de garder ses distances dans la vraie vie pour la simple et bonne raison que Lucas est le père de sa meilleure amie. Mais, à cause de l’intervention de cette dernière, voilà qu’il va devenir son patron pour les prochaines semaines estivales. Ce qui implique de croiser son corps de rêve tous les jours dans des costumes de P-DG, qui le rendent particulièrement sexy. Si elle veut continuer à tenir ses bonnes résolutions, April va donc devoir mettre au point une nouvelle stratégie, et vite ! Pourtant, quand elle voit l’étincelle de désir dans les yeux de Lucas, elle se demande si le plus grand danger vient d’elle… ou de son nouveau patron.

Mon avis : Petite nouvelle sympathique mettant en scène deux personnages avec une différence d’âge plutôt importante (18 ans !). On retrouve le style d’Emily Blaine, enjoué et addictif ! On est ici dans une relation plutôt sensuelle, où l’attraction est presque palpable, et bien évidemment, les sentiments vont venir s’en mêler. Tout se résout vite mais ça reste cohérent ! Et les personnages, autant Lucas qu’April m’ont bien plu. ⠀

Mon seul petit bémol : que la meilleure amie de l’héroïne ne cherche pas davantage l’identité du mec qui fait chavirer le cœur de sa meilleure amie. 👀 Moi, je n’aurais pas tenu. 😂 Et puis, je vous avouerai aussi que j’ai eu du mal à discerner cette différence d’âge, surtout du côté de l’héroïne. Je trouve qu’on l’oublie peut-être un petit peu trop facilement.

Mais à part ça, c’était un  très bon moment ! ⠀

D’autres chroniques :

Le temps de la lecture
L’évasion et les mots
Follow the reader

D’autres livres de l’autrice :

La librairie des rêves suspendus
La crêperie des petits miracles
Toi. Moi. Maintenant ou jamais
Ensemble, maintenant pour toujours
Tout en haut de ma liste
Si tu me le demandais
Les filles bien ne tombent pas amoureuses des mauvais garçons
T’embrasser sous la neige
Un peu plus d’amour que d’ordinaire

Daphné devrait être aux anges : elle vient de décrocher le job de ses rêves dans une super boîte. Alors, pourquoi n’est-elle pas plus excitée que ça ? La réponse est simple et tient en un mot : Benjamin. Son nouveau patron n’est autre que le mec canon avec qui elle a scandaleusement flirté hier soir. Quelle idée aussi d’aller boire un verre dans le bar en face du bureau la veille de son entretien d’embauche ! Et dire qu’ils avaient prévu de se revoir ce soir… Daphné ne va quand même pas se pointer à leur rendez-vous comme si de rien n’était. Non, elle doit faire une croix sur Benjamin. Et ça implique de ne surtout pas se laisser déconcentrer par ses yeux bleus déroutants et son adorable petit sourire…

Mon avis : Une relation au bureau ? Daphné a déjà donné et s’est retrouvée profondément blessée ! Alors quand la veille d’un entretien d’embauche, elle rencontre le beau Benjamin et découvre le lendemain qu’il pourrait bien devenir son nouveau collègue…elle est bien déterminée à garder leur relation professionnelle ! Mais entre ces deux-là, une alchimie indéniable s’installe peu à peu…

Classique mais très sympathique. J‘ai particulièrement apprécié les points de vue alternés qui permettent de mieux appréhender les personnages. En peu de pages, Julia Nole parvient à installer une petite intrigue sans nous frustrer et j’ai franchement bien apprécié. ⠀

Un petit moment agréable ! ⠀

D’autres chroniques :

LadiesColocBlog
Les Miss Chocolatine Bouquinent

D’autres livres de l’autrice :

Ne me laisse pas t’aimer
Comment j’ai boycotté noël (et survécu à l’Alaska)
Toi, tu ne m’échapperas pas!

11 thoughts on “Point lecture – Mon avis sur 2 nouvelles (Love@Work)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.