Le Gypsy club. 1, Le roi de Devney Perry


Elle rêve de le faire tomber, mais le roi du Motorclub a d’autres projets en tête ! La ville de Clifton Forge, Montana, est convaincue que le Gypsy Club, le célèbre club de motards, n’existe plus. Tout le monde, à l’exception de Bryce Ryan. Pour elle, le garage du club n’est qu’une façade : derrière la restauration et la réparation de Harley, le groupe cache autre chose. Son instinct de journaliste ne la trompe jamais. Quand une femme est sauvagement assassinée, tout désigne les membres du Gypsy Club et leur leader, Kingston « Dash » Slater. Et Bryce est bien décidée à le prouver. Jusqu’à ce que Dash enfreigne les règles. Un baiser, et tout bascule. Un baiser, et voilà que Bryce se retrouve à devoir se battre. Non plus pour la vérité, mais pour protéger son cœur du roi des Gypsy.

Mon avis : Hello, hello ! Nouvelle chronique aujourd’hui avec mon avis sur Le roi, le premier tome du Gypsy Club de Devney Perry. J’ai passé un très bon moment avec cette lecture ! Première fois pour moi que je découvrais la plume de l’autrice et je ne regrette pas car je l’ai beaucoup aimé. En plus, on est ici dans un romantic suspens, sous-genre de la romance que j’adore !

Dans cette histoire, nous allons suivre les points de vue alternés de Bryce, journaliste, et Dash, ancien biker et propriétaire d’un garage. Quand une femme est sauvagement assassinée, tous les regards se tournent vers un des anciens membres du Gypsy Club… Bryce, bien décidée à lever le voile sur cette affaire, va mener son enquête et trouver un allier auquel elle ne s’attendait pas…

J’ai autant aimé le côté thriller/enquête que la romance ! Pour moi, cette dernière arrive un poil trop tôt mais j’ai trouvé l’histoire tellement fluide et addictive que ça ne m’a pas dérangé plus que ça ! Au niveau de l’évolution des sentiments, j’aurais également voulu un petit peu plus de transition mais je suis tellement tombée sous le charme des personnages qu’au fil de ma lecture, tout m’a semblé se goupiller d’une bonne façon.

De plus, l’autrice jongle bien entre ses thématiques et des petites surprises parsèment le récit. Du coup, on va de révélation en révélation, et c’est très intéressant de découvrir les choses en même temps que nos héros ! C’est le genre de roman qu’on a du mal à lâcher avant de connaître le mot fin. Sachez d’ailleurs que tout ne se résout pas dans ce premier tome. Même si on change de points de vue dans le prochain opus, le fil rouge va donc se poursuivre. J’espère que la traduction du suivant n’arrivera pas dans 3 ans 😆 car j’ai vraiment envie de poursuivre !

Bref, une très chouette lecture, sur fond d’un univers biker pas trop poussé, qui m’a beaucoup plu ! ⠀

La couverture VO

D’autres chroniques :

Les lectures de Mylène
La bibliophilie d’Alaïne
Le boudoir du livre

14 thoughts on “Le Gypsy club. 1, Le roi de Devney Perry

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.