Love me good d’Indiana D. Lens


Lyana O’Connor avait tout pour être heureuse. Un job dans un grand magazine londonien. Un petit-ami sexy. Une meilleure amie toujours prête à faire la fête. Mais le soir de la Saint Valentin, sa vie bascule et ce qu’elle prenait pour acquis lui échappe… S’entame alors une reconstruction douloureuse, entre poursuite du passé et quête de nouvelles sensations. L’arrivée de Pete, un beau brun ténébreux, n’arrange pas les affaires de la jeune femme. Il suffit qu’il l’effleure pour que tous ses sens entrent en éveil. Sa chair appelle sa chair, et ce malgré le chagrin amoureux qui la ronge encore. Entre un amour passé et la promesse d’une histoire nouvelle, le choix est difficile. Sans compter sur une découverte bouleversante qui remet en cause toutes les certitudes de Lyana.

Mon avis : Hello, hello ! Nouvelle chronique aujourd’hui avec mon avis sur Love me good de Indiana D. Lens, un très court roman (170 pages à peine) qui donne un goût de trop peu à cette histoire pourtant pleine de potentiel. J’ai beaucoup aimé la plume de l’autrice, et même l’histoire en tant que telle, c’est juste que pour y croire vraiment, j’aurais eu besoin d’au moins 150 pages de plus…

Nous suivons ici Lyana, jeune femme épanouie, qui est persuadée que Josh, son amoureux de longue date, va la demander en mariage. Mais là, c’est la claque, il la quitte ! Son univers et ses aspirations s’écroulent, mais sa meilleure amie est bien décidée à lui changer les idées. Et c’est comme ça que notre héroïne va rencontrer Pete… Cette romance traite de nos choix de vie. Ceux qu’on fait par habitude, par confort même je dirais, et puis ceux qui sont pris sur un coup de tête, qui font vibrer notre quotidien. Pour Lyana, C’est ce que représente Josh et Pete et j’ai trouvé ça vachement intéressant. Malheureusement, vu comme le roman est court, on a la sensation que tout avance à vitesse grand V et j’ai eu du mal à croire au nouvel amour de Lyana. J’aurais aimé qu’en premier lieu, elle se retrouve davantage elle-même. L’autrice aborde cette thématique – l’importance de se retrouver soi-même – mais peut-être pas assez longtemps pour que l’on puisse y croire pleinement. ⠀

Dans l’ensemble, malgré tout, j’ai passé un agréable moment, grâce à la plume surtout. On est dans un point de vue à la troisième personne qui passe très très bien et j’espère avoir un jour l’occasion de relire l’autrice sur un roman plus long ! Bref, sympa mais pas transcendant non plus !

« Le plus difficile, dans une rupture, c’est d’accepter sa soudaineté. On regrette aussitôt toutes ces dernières fois qu’on n’a pas savourées. Le dernier baiser, le dernier fou rire, le dernier je t’aime. » ⠀

D’autres chroniques :

ReadStudy _Do

10 thoughts on “Love me good d’Indiana D. Lens

  1. Tu t’en doutes, comme ce n’est pas un genre littéraire que j’affectionne particulièrement, vu ton retour, je passe mon tour ! Mais bon, ce n’est pas grave, tu m’as déjà fait découvrir pas mal de titres qui ont l’air vraiment sympa, il faudra que je prenne le temps d’en lire un un de ces jours.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.