Vu(s) au cinéma #7 : Free Guy & Space Jam, nouvelle ère


Hello, hello ! Petit retour cinéma aujourd’hui avec mes deux derniers visionnages, let’s go!


Un employé de banque, découvrant un jour qu’il n’est en fait qu’un personnage d’arrière-plan dans un jeu vidéo en ligne, décide de devenir le héros de sa propre histoire, quitte à la réécrire. Evoluant désormais dans un monde qui ne connaît pas de limites, il va tout mettre en œuvre pour le sauver à sa manière, avant qu’il ne soit trop tard…

Mon avis : Free guy, c’est la bonne surprise que je n’attendais pas. J’y allais pour le casting, et parce que la bande-annonce m’avait fait rire, mais je m’attendais vraiment à devoir mettre mon cerveau sur pause. Et en fait, il n’en fut rien du tout. Beaucoup plus intelligent qu’il n’y parait, et surtout beaucoup plus intéressant, le film est super chouette à voir. J’ai été happée du début à la fin, surtout parce qu’il nous emmène directement dans l’action, sans jamais lâcher son spectateur. L’histoire tient la route et un suspens est clairement mis en place pour nous tenir en haleine.

Et puis, j’avais également envie de mentionner le fait que pour une fois, on n’est pas dans un humour potache et bien vulgaire (comme les américains nous font H24 dans les comédies). Il y a certaines choses un peu too much (Ryan Reynolds, c’est un peu Deadpool dans tous ses films maintenant, il faut l’avouer), mais dans l’ensemble, on est dans un humour super bien dosé et pas trop poussif ! Vraiment, si vous êtes amateurs de blockbuster, celui-ci est à ne pas louper, j’ai beaucoup aimé. 🙂

Anecdote de tournage : Certaines des personnalités les plus influentes du secteur du jeu vidéo font une apparition dans Free Guy, notamment la streameuse et Youtubeuse Imane « Pokimane » Anys, le Youtubeur Lannan « LazarBeam » Eacott, le vidéaste Seán William « Jacksepticeye » McLoughlin, le streamer et Youtubeur Tyler « Ninja » Blevins et le joueur et Youtubeur Daniel « DanTDM » Middleton.

LeBron et son jeune fils Dom sont retenus prisonniers dans un espace numérique par une intelligence artificielle malveillante. Le joueur de basket doit ramener son petit garçon sain et sauf chez lui, en faisant triompher Bugs, Lola Bunny et leurs camarades Looney Tunes face aux champions numérisés de l’intelligence artificielle : une équipe de stars de la NBA et de la WNBA gonflés à bloc comme on ne les a jamais vus !

Mon avis : Il faut savoir que je suis une fan du premier opus, sorti en 1996. J’avais 6 ans et il représente clairement une part de mon enfance. Alors, quand j’ai vu que celui-ci sortait, la nostalgique en moi avait très envie de le voir ! Et………..ce n’est pas terrible du tout. Disons que visuellement, c’est vachement bien (de 1996 à 2021, y’a pas photo…), mais que tout le reste n’est qu’un gros spot publicitaire pour la Warner Bros. Alors, au départ, c’est sympa, mais vu que ça ne sert absolument pas l’histoire, ça m’a semblé bien trop poussif…

En plus, LeBron James est trèèèèèèèèès mauvais acteur et a le faciès d’une moule (mais il est basketteur, pas acteur. Ceci explique cela), du coup, on ne s’attache pas du tout à lui, ni à sa famille. Je n’ai absolument rien ressenti alors qu’on est quand même dans une relation père/fils censée nous toucher. Et puis enfin, j’avoue que j’ai trouvé que les looney tunes ne servaient absolument à rien, si ce n’est mettre en valeur le basketteur. Aucune histoire ne les concerne vraiment et du coup, la fin m’a même semblé un peu bizarre.

Bref, je resterai avec le film de mon enfance, et c’est très bien comme ça !

Anecdote de tournage : LeBron James n’est pas la seule star du basket au générique du film. On croise également Anthony Davis, Diana Taurasi, Klay Thompson, Nneka Ogwumike, et Damian Lillard.

16 thoughts on “Vu(s) au cinéma #7 : Free Guy & Space Jam, nouvelle ère

  1. J’étais tentée par space jam comme toi j’ai adoré le premier mais au final on va l’oublier très vite et puis avec ma chance légendaire il n’est sûrement plus dans mon cinéma xD

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.