Tout sauf le grand amour de Kristan Higgins


Ce que cherche Lucy Lang à l’aube de ses trente ans ? Un homme sympa et honnête. Un homme qui s’occuperait du jardin, des barbecues, et qui jouerait au foot avec les enfants. Et surtout, surtout, un homme qui ne déclencherait en elle aucun émoi amoureux, aucune grande passion. Car Lucy refuse l’idée de souffrir de nouveau, comme elle a souffert cinq ans plus tôt en perdant son mari. Alors, même si le passé se rappelle encore à elle, aujourd’hui, elle le sent : elle a atteint les limites d’une vie exclusivement consacrée à son chat, Fat Mikey, le plus intelligent et le plus capricieux des félins, et à son travail qu’elle adore, dans la petite pâtisserie familiale de Rhode Island. Oui, il est temps, après cinq ans, de tourner la page, et de se lancer dans une nouvelle vie. Première étape : prévenir Ethan Mirabelli, son amant sexy mais inépousable, qu’il est temps de revenir à une relation strictement amicale. Deuxième étape : se lancer dans la quête de son futur mari, celui qui sera tout pour elle. Tout, sauf le grand amour.

Mon avis : Hello, hello ! Je suis ravie de revenir aujourd’hui pour vous parler de mon dernier coup de cœur, Tout sauf le grand amour de Kristan Higgins. A chaque fois que je lis un livre de l’autrice, elle parvient à remuer quelque chose en moi. A travers ses personnages, ses thématiques et sa plume, il y a cette petite étincelle, ses émotions brutes, qui me serrent le ventre et m’emportent.

Et pourtant, au départ, je trouve que cette histoire ne payait pas de mine. On rencontre Lucy, jeune veuve depuis quelques années, qui décide de se mettre en quête d’une nouvelle vie, d’un nouvel amoureux. Et pour ça, elle décide de mettre un terme à sa relation amis/amants, qu’elle entretient depuis quelques temps avec Ethan, le frère de son défunt mari… Le roman est plutôt long et l’autrice prend le temps de traiter ses sujets en profondeur, et surtout de nous présenter des héros tellement humains, tellement vrais, avec leurs failles, leurs erreurs… Vraiment, j’ai eu le cœur au bord des lèvres à bien des reprises.

Une malédiction semble peser sur la famille de Lucy, si bien qu’on les surnomme, elle, sa mère et ses tantes « Les veuves noires » et j’ai adoré ce côté-là. Le poids des siens, du passé, et puis bien sûr le malheur qui a brisé la vie de l’héroïne, tout est divinement exploité par l’autrice. Et puis, quelques mots sur la romance qui m’a littéralement transpercé le cœur. Ethan m’a tellement pris aux tripes. Son personnage a également ses casseroles, et vit dans l’ombre de son frère depuis toujours. C’est un héros parfaitement imparfait, qui pense au bonheur de Lucy et qui est bien décidé à saisir sa chance !

Bref, une magnifique histoire, de vie, d’espoir et d’amour. Du grand Kristan Higgins, qui m’a mis la larme à l’œil et à fait vibrer mon cœur. 💚

« Il y a tant d’amour dans le monde. Tant de tristesse, aussi, et tant de cœurs brisés mais, par-dessus tout, il y a de l’amour, de la joie et des miracles de bonheur. »⠀

Une des couvertures VO

D’autres chroniques :

Les lectures d’Azilis
Dans la bibliothèque de Mia
Le fauteuil

D’autres livres de l’autrice :

Blue Heron. 1, A un détail près
Blue Heron. 2, Sans plus attendre
Blue Heron. 3, Repartis pour un tour
Blue Heron. 4, N’y pense même pas
Blue Heron. 5, Ton âme sœur (ou presque)
Gideon’s Cove. 1, L’homme idéal…ou presque
Toi & moi

15 thoughts on “Tout sauf le grand amour de Kristan Higgins

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.