Terres de Feu. 2, Les larmes du soleil de Léa Perrin

Alors qu’elle était urgentiste à Bordeaux, Rebecca a tout plaqué pour s’engager dans l’humanitaire. Aujourd’hui volontaire auprès de Médecins Sans Frontières, sa carrière lui semble enfin prendre tout son sens. Et c’est alors qu’elle est installée depuis plus d’un an à Nairobi que le Dr Kovacs rejoint l’équipe. Arrogant et bien trop sûr de lui, le beau Laszlo pourrait n’être qu’un médecin parmi d’autres, sauf que… À peine débarqué, le jeune médecin semble vouloir attirer l’attention en cumulant les aventures. Pire ! En se servant des femmes afin d’obtenir ce qu’il souhaite. Dès le départ, Rebecca le déteste. Le problème ? En plus de se voir au boulot, ils doivent cohabiter dans une villa louée par l’organisation humanitaire. Ce qui pourrait encore à peu près bien se passer si Laz ne faisait pas tout pour provoquer la jeune femme qui tente de l’ignorer malgré le désir qu’elle éprouve pour cet homme bien trop sexy qui l’attire autant qu’il la débecte. Jusqu’au jour où Laszlo prend le poste de chef du dispensaire… et qu’ils ne doivent partir tous les deux sur le terrain pour soigner les blessés d’un conflit armé…


Mon avis : Hello, hello, nouvelle chronique aujourd’hui à propos du deuxième opus de Terres de feu de Léa Perrin, autrice dont j’apprécie beaucoup le travail. Retour au Kenya ! Cette fois, c’est Rebecca, la meilleure amie de l’héroïne du premier opus, que nous allons suivre. Volontaire auprès de Médecins Sans Frontières, on la retrouve lorsque Laszlo Kovacs, son collègue (et coloc!) vient d’être promu comme son nouveau chef ! Ayant une réputation de coureur de jupons, elle voit ça d’un très mauvais œil car elle ne parvient pas à le supporter…!

Léa Perrin nous sert donc un ennemies to lovers très agréable, qui est un schéma dont je raffole. C’est une romance courte, estivale et dépaysante ! Comme pour le précédent, elle n’en oublie pas son contexte et parvient, par petites touches, à étoffer son histoire grâce au contexte du pays. Ça ajoute un côté réaliste qui m’a beaucoup plu ! Et en plus, ça sert la romance afin de la rendre un tantinet plus émotionnelle, chose toujours bienvenue dans ce type d’histoire.

C’est du format court, donc certains sujets auraient mérités plus de détails mais dans le contexte d’une romance de ce type, ça ne me gêne pas ! On sait qu’on est là dans une romance contemporaine où on va surtout assister à l’évolution de sentiments de personnages. Un mélange à la fois doux, piquant et teintés de bons sentiments et d’émotions ! Et puis, côté épicé, comme toujours avec l’autrice, les scènes sont très bien écrites donc ça passe nickel !

Bref, un très bon moment pour une chouette duologie, que j’ai beaucoup aimé découvrir!

Qu’y a-t-il de plus beau, de plus audacieux, que de faire le pari fou que rien n’aura plus d’importance que la force des sentiments que l’on partage ?

D’autres livres de Léa Perrin :

Terres de feu. 1, De sang et d’or blanc
Envers et contre moi
Tu peux toujours courir !
Comme si on devait mourir demain

12 thoughts on “Terres de Feu. 2, Les larmes du soleil de Léa Perrin

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.