Perfect world de Rie Aruga


Tsugumi Kawana est une jeune femme de 26 ans qui travaille dans une boîte de design d’intérieur. Lors d’une soirée d’un client tenant une boîte d’architecte, elle va tomber nez à nez avec son premier amour et confident quand elle était au lycée : Ayukawa. La jeune fille semble très vite retomber sous son charme. Mais lorsque ce dernier décide de partir, elle va alors se rendre compte que quelque chose a changé. En effet, Ayukawa est en fauteuil roulant à présent.

Mon avis : Hello, hello ! Nouvelle chronique aujourd’hui à propos de la saga de manga Perfect World. 12 tomes pour lesquels j’ai ressenti un véritable coup de coeur.

Rie Aruga nous conte l’histoire d’amour de Tsugumi et Ayukawa. Ils étaient au lycée ensemble et quand ils se retrouvent des années plus tard, notre héros est en fauteuil roulant. Comment se laisser aller à l’amour quand votre entourage semble contre ? Quand la vie s’évertue à vous mettre des bâtons dans les roues ? C’est à tout ça que la mangaka va tenter de répondre. J’ai ressenti tellement d’émotions face aux épreuves que vont traverser nos deux amoureux... Et puis, ce que j’ai également adoré, ce sont tous les personnages secondaires que l’on va apprendre à connaître, et les différentes visions du handicap qui en découlent.

Sachez qu’il y a un côté très mélodramatique à l’ensemble, qui moi m’a touchée, bouleversée même. On y trouve également des sujets annexes très bien traités, et toujours liés au handicap. On sent que l’autrice s’est documentée pour nous servir un manga dans l’air du temps et aux thématiques si essentielles. J’ai appris autant que ce que j’ai ressenti. ❤️

Un shojo plein d’amour et d’espoir que je recommande sans hésiter ! 💖⠀

21 thoughts on “Perfect world de Rie Aruga

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.