Vu(s) au cinéma #10 : Venom 2


Hello, hello ! Petit retour cinéma aujourd’hui avec mon dernier visionnage, let’s go!

Environ un an après avoir affronté Riot, Eddie Brock « cohabite » toujours avec le symbiote Venom. Eddie tente de relancer sa carrière de journaliste d’investigation. Il se rend alors en prison pour interviewer le tueur en série Cletus Kasady. Il ignore que ce dernier est lui aussi l’hôte d’un symbiote, Carnage.

Mon avis : Petite déception pour ce nouvel opus, que j’ai trouvé en dessous du premier (et pourtant, je n’avais pas non plus été emballée par le un, oupsi). Venom est un personnage peu attachant, et en même temps, pas vraiment méchant non plus. Je ne suis pas fan de cette ambivalence et de cette manière qu’à le réalisateur d’essayer de nous attendrir en utilisant…l’humour à outrance. D’ailleurs, me concernant, je vous avouerai ça ne m’a pas vraiment fait rire.

Pour moi, le point positif du film se situe dans le personnage de Carnage, bien qu’on en apprend pas assez sur lui, ni sur son hôte au final. Psychologiquement, c’est assez creux mais Woody Harrelson et son talent apportent tout de même de la consistance à l’ensemble. Et visuellement, il faut le dire, c’est plutôt ouf !

Bref, rien de fou pour moi. Je suis déçue que le personnage d’Anne (Michelle Williams) ait été si peu utile également. Une déception donc. Vu une fois, et ça m’a suffit.

Anecdote de tournage : Tom Hardy a participé au scénario de Venom: Let There Be Carnage. S’il a co-créé la série Taboo (2017) avec Steven Knight et son père Chips Hardy et co-écrit le court-métrage Get a Grip en 2001, l’acteur n’était jusqu’à présent jamais apparu au générique d’un long-métrage côté scénario.

13 thoughts on “Vu(s) au cinéma #10 : Venom 2

  1. J’avais vraiment apprécié le premier (je ne sais pas si j’aimerais autant en le regardant à nouveau) et je compte bien voir le deuxième. Dommage qu’il ne soit pas aussi bon mais, si je peux passer un chouette moment, ce sera déjà ça (et tu m’intrigues avec Carnage) ^^

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.