Dark Ages de Kalvin Kay

Les Vikings déferlent sur les mers pour tout piller sur leur passage. Pictavia n’est pas épargnée. Pour sauver son royaume, le roi n’a d’autre choix que conclure un pacte avec les envahisseurs du nord. Quelques années plus tard, de grandes voiles assombrissent les côtes pour reprendre cette princesse picte qui leur a été promise. Unique héritière du trône, Nola ne sait pas encore qu’elle doit épouser un homme qu’elle ne connaît pas. Enlevée par ces barbares, elle va devoir apprendre à vivre avec ce Viking qui ne cesse de la tourmenter. Jamais elle ne pourra aimer un homme aussi froid, méprisant. Runn aspire à rester ce guerrier impitoyable et voit d’un mauvais œil cette étrangère que son roi et père lui impose comme épouse. Pourtant, les dieux semblent s’acharner à les rapprocher. Face aux épreuves, il devront s’allier et peut-être apprendront-ils à s’aimer au-delà de ce qu’ils avaient imaginé ?

Mon avis : Hello, hello ! Nouvelle chronique aujourd’hui avec mon avis sur Dark Ages de Kalvin Kay. Je vous en parle régulièrement : la romance historique est clairement devenue un de mes genres de prédilection et j’aime tenter des choses, des périodes historiques différentes afin de découvrir des us et coutumes variés et enrichir mes connaissances. Et bien sûr, je trouve que les romances sont également dans des schémas qui changent et  j’aime vraiment découvrir des lectures dans ce genre !

J’ai passé un bon moment avec Dark Ages ! Déjà parce que je découvrais le monde des Vikings et c’était pour moi une première. J’ai adoré me plonger dans cette période, surtout que l’autrice nous propose un récit rythmé, sans temps mort, qui fait qu’on dévore son histoire. Je l’ai lu avec une amie, et c’est un roman qui nous aura fait discuter, échanger, débattre autour des coutumes et de la période historique en tant que telle… C’était parfois difficile pour moi, femme du 21éme siècle, d’accepter certaines mœurs, j’avoue. 😂 Mais c’est que ça montre une véracité historique très importante, et c’était donc très bien.

Néanmoins, j’avoue avoir eu un peu difficile avec le personnage de Nola, l’héroïne. La romance, surtout de son côté, va, selon moi, beaucoup trop vite. Elle retourne assez vite sa veste et j’ai eu de mal à être en empathie avec elle. L’intensité de l’histoire fait qu’on parvient tout de même à passer au-dessus mais j’avoue que jusqu’au bout, j’ai eu un peu de mal avec elle, avec ses réactions. Le Ennemies to lovers proposé par l’autrice aurait mérité de durer plus longtemps, j’y aurais davantage cru je pense !

Personnellement, je retiendrai davantage l’histoire, avec les rebondissements et les événements inattendus survenant tout au long du récit, plutôt que l’histoire d’amour ! Et puis, j’ai beaucoup aimé les liens avec la mythologie, très bien intégrés dans le récit.

Bref, un bon moment !

D’autres chroniques :

Les plumes ensorceleuses

9 thoughts on “Dark Ages de Kalvin Kay

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.