Avec toi, les rêves fleurissent sous la neige de Mhairi McFarlane

Eve sait que ça ressemble au scénario d’un téléfilm romantique, mais c’est pourtant la vérité : cela fait des années qu’elle aime en secret Ed, l’un de ses amis. Certes, il est aujourd’hui en couple, mais elle reste persuadée qu’ils sont destinés à être ensemble. Du moins, elle l’était, jusqu’à ce que sa meilleure amie, Susie, décède dans un accident. Du jour au lendemain, ce drame fait imploser leur groupe d’amis si soudé, révélant des secrets enfouis qui montrent Ed, Susie et les autres sous un nouveau jour. Eve ne sait plus à qui se fier. Le seul qui reste égal à lui-même, c’est Finlay, le frère de Susie : même après des années d’absence, il est toujours aussi distant, antipathique et… séduisant. Et, lorsqu’elle se trouve embarquée avec lui dans un road-trip à travers l’Écosse, Eve découvre de toutes nouvelles facettes qu’elle n’avait pas soupçonnées…

Mon avis :Hello, hello! Nouvelle chronique aujourd’hui avec mon avis sur Avec toi, les rêves fleurissent sous la neige de Mhairi McFarlane. J’adore l’autrice ! Je n’ai pas encore eu l’occasion de lire tous ses romans mais elle a ce petit quelque chose qui ajoute toujours de la profondeur à ses écrits. Sous ses airs de rom-com, on découvre presque toujours des romans contemporains aux thématiques fortes.

Du coup, avant de commencer celui-ci, je savais que ce que nous annonçait la couverture, le titre ou même le résumé était un petit peu trompeur. Et ça m’a aidé à l’apprécier je pense ! Mais malgré tout, je ne sais pas si c’est moi qui n’était pas dans le bon mood, j’ai ressenti des longueurs, surtout vers la moitié du roman…

Dans cette histoire, on suit Eve et son groupe d’amis. Quand un accident va provoquer la mort de l’un d’entre eux, toute les relations vont être remises en question… Les non-dits, les mensonges, les préjugés sur les uns et les autres, autant de sentiments qui vont percuter chacun des personnages. Et puis, c’est sans compter sur le retour de Finlay, qu’Eve n’a plus vu depuis des années et qui était en mauvais termes avec sa sœur décédée…

J’ai trouvé le roman très beau pour le fond de l’histoire et les différents sujets abordés, mais dans les faits, il m’a manqué un peu de fluidité dans la façon dont tout ça nous est narré. La romance arrive assez tard dans l’histoire et même si j’ai adoré les personnages, j’aurais aimé en connaître les prémices un petit peu plus tôt. Je pense qu’il faut aborder ce roman non pas comme une romance mais comme un contemporain, pour l’apprécier à sa juste valeur en tout cas.

Bref, un très bon roman dans l’ensemble mais que j’aurais davantage apprécié sans les longueurs ressenties.

« La beauté n’est pas un agencement de traits, même pour des traits aussi parfaits que ceux de Finlay Hart. C’est un sentiment. C’est ce qu’on ressent dans la fraction de seconde où l’on se rend compte tout à coup qu’on est en train de tomber amoureux de quelqu’un. »⠀

La couverture VO

D’autres chroniques :

La citadelle de mes lectures
Le temps d’une chronique
Parfums de livres

D’autres livres de l’autrice :

Et ne t’avise pas de m’embrasser
Parce que c’était nous

14 thoughts on “Avec toi, les rêves fleurissent sous la neige de Mhairi McFarlane

  1. Un contemporain plus qu’une romance, ça me dit bien. Mais, pfiou !, le résumé super long, qui en dot trop, ça m’avait bien rebutée – mais ton retour, bien que mitigé, me donne assez envie, à l’occasion.

  2. D’accord avec toi, le résumé est trompeur, déjà il concerne la moitié du roman et fait croire qu’il y a plus de romance qu’il n’y en a pour de vrai.
    Effectivement il vaut mieux le prendre comme un roman contemporain et alors on apprécie cette très belle histoire sur le deuil, la résilience et la maladie.
    Ça m’a donné envie d’en lire d’autres de l’autrice

    1. J’aime vraiment l’autrice, j’avais particulièrement adoré « Parce que c’était nous » et « Et ne t’avises pas de m’embrasser’. 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.