Coin Littéraire…

The boy next room d’Emma Green

Hériter de quatre demi-frères d’un coup, c’est trop, beaucoup trop pour Céleste, éternelle solitaire qui n’a jamais trouvé sa place nulle part… Envoyée chez son père biologique, qu’elle connaît à peine, dans une immense réserve animalière au sud de l’Australie, elle perd tous ses repères. Surtout quand l’un des frères Farrow l’attire, la désarme et fait naître en elle des sentiments inavouables. River est fascinant. River est en guerre contre la terre entière. River n’est pas pour elle. Mais River est juste dans la chambre d’à côté… Et les choses se compliquent vite quand on accepte enfin de ne plus faire chemin seule. Jamais. Jamais elle n’a rencontré un garçon comme lui.

Mon avis : Hello, hello! C’est fou, pour l’instant, j’enchaîne les coups de cœur livresques, pour mon plus grand plaisir. J’aime beaucoup le duo Emma Green, que j’ai découvert cette année, et qui m’aura déjà fait vivre 1000 émotions. The boy next room m’a été fortement conseillé par l’une de mes amies, et je ne regrette pas une seconde de m’y être plongée car j’ai ressenti un vrai coup de cœur lors de ma lecture.

Dans cette histoire, il va être question de beaucoup de thèmes différents, avec en tout premier lieu, la famille. Et c’est d’ailleurs ce que j’ai le plus aimé dans cette histoire. Les relations familiales vont être ébranlées, et ce, de 1001 façons différentes. Faire réellement la connaissance de son papa lorsqu’on arrive à l’âge adulte, devoir faire face à des vérités qu’on est peut-être pas prêt à écouter, se découvrir une nouvelle famille, etc….en voilà des thématiques qui m’ont happée tout au long de ma lecture… Emma Green est parvenue à donner une consistance assez impressionnante à son histoire. Et puis, je ne parle même pas de la romance, qui est magnifique et tout en émotions. J’aime quand les histoires d’amour apparaissent telle une évidence, et pour River et Céleste, c’est exactement ce qu’il s’est passé. J’ai eu des papillons dans le ventre toute ma lecture.

Dans les émotions ressenties, j’avoue avoir éprouver quelque chose de similaire à la saga Did I mention I love you d’Estelle Maskame qui avait été un gros coup de cœur pour moi. Si vous aimez les belles romances, et les histoires de famille, je pense sincèrement que The boy next room peut vous plaire. En tout cas, pour moi, ça a été magique. 🙂

« C’est toujours par amour qu’on fait les plus grandes erreurs. Parce qu’on craint de perdre ceux qu’on aime le plus… »

D’autres livres d’Emma Green :

P.S. : Oublie-moi !
It’s raining love
Une toute dernière fois

Tu fais quoi pour Noël ? Je t’évite de Juliette Bonte

Charlie déteste Blade, et Blade le lui rend bien. Elle a essayé de s’entendre avec ce grand brun – vraiment ! – mais entre eux, ça ne passe pas. Le problème, c’est que Blade est un ami de James, le nouveau petit copain de la meilleure amie de Charlie. Alors, autant dire que l’éviter est sans espoir car, si les filles ont la réputation de n’aller aux toilettes qu’à deux, les hommes, eux, sont visiblement incapables de boire une bière sans leurs homologues testostéronés. Mais, quand les soirées évoluent dangereusement vers un projet de vacances en groupe pour les fêtes de fin d’année, Charlie comprend qu’elle est fichue. Car, s’il y a une chose qu’elle déteste encore plus que Blade, c’est bien Noël. Et, si Blade l’apprend, il va tout faire pour que ce séjour en Laponie devienne son pire cauchemar.

Mon avis : Coucou les loulous! Nouvel article aujourd’hui où je vous parle de ma première lecture de noël de l’année. Et en plus, c’est un coup de cœur, alors que demander de plus ?! aha! Je remercie Netgalley et les éditions Harlequin de m’avoir permis de lire ce livre un peu à l’avance!! Je suis une grande fan de Juliette Bonte donc c’est un vrai plaisir d’avoir autant aimé cette histoire.

J’aime le schéma amour/haine dans les histoires d’amour. Ces protagonistes qui ne se supportent pas mais qui en fait ne voient pas le bonheur se pointer peu à peu, quand chacun décide de baisser les armes… Blade et Charlie vont se confronter, sans cesse, et avec beaucoup de piquant! Dans une gue-guerre tellement drôle où les coups bas vont être de plus en plus forts. Evidemment, comme toujours avec l’auteure, nos personnages cachent bien des failles et j’ai adoré apprendre à les connaître. La relation tissée au fur à mesure entre Blade et Charlie est adorable et j’ai adoré l’événement qui les rapproche.

Juliette Bonte signe une histoire tantôt très sensible, tantôt très amusante. Et puis, on se retrouve rapidement en Laponie dans une superbe ambiance de noël, qui m’a mis des étoiles plein les yeux. Au delà d’une histoire d’amour, on se retrouve également face à une jolie histoire d’amitié, où on s’attache à chacun des membres de cette bande de copains, devenus une vraie famille.

Bref, de l’émotion, du rire, juste un concentré absolument parfait ! On peut dire que ma première lecture de noël a été une vraie réussite! Il sort ce jeudi 16 octobre, et je vous recommande Tu fais quoi pour noël ? Je t’évite! à 100%.

« On ne peut pas mentir pendant un baiser. C’est un acte intuitif. Feinter une connexion aussi intime n’est pas possible. »

D’autres livres de Juliette Bonte :

Méfie-toi de nous
Mon ex, sa copine, mon faux mec et moi
Les vrais amis ne s’embrassent pas sous la neige

Avec toi, je suis moi de Mily Black

Mélanie regrette déjà sa décision. Pourquoi a-t-elle accepté de rendre service à Gabriel, ce mec frimeur qu’elle a rencontré dans une soirée ? Elle a désormais deux mois pour lui apprendre à cuisiner et l’aider à gagner un pari. Vu qu’elle n’arrive même pas à soutenir son regard plus de quelques secondes sans rougir, ce n’est pas gagné… Elle qui a perdu toute confiance en elle et en sa capacité à plaire au sexe masculin se retrouve face à cet homme à l’allure sauvage et indomptable. Le genre à avoir toutes les femmes à ses pieds et pour qui la vie n’est qu’un jeu ; le genre qui ne s’intéressera jamais à elle…

Mon avis : Coucou les loulous! Nouvel article aujourd’hui avec mon avis sur le livre Avec toi, je suis moi de Mily Black, sorti aux éditions Harlequin ce 9 octobre ! C’est par hasard, grâce à Netgalley, que j’ai pu lire ce roman… Et je ne regrette absolument pas vu que je l’ai lu d’une seule traite (Oui oui, la nuit a été courte). J’espère d’ailleurs qu’il aura droit un jour à sa version papier, car j’aimerais beaucoup qu’il rejoigne ma bibliothèque.

Dans cette histoire, on rencontre Mélanie, héroïne ayant très peu de confiance en elle, qui n’assume pas son corps (trop mince et trop plat à son goût) et qui semble être toujours la cinquième roue du carrosse, partout où elle va. Pourtant, un jour, le beau Gabriel va venir chambouler sa petite vie bien établie. Ayant besoin de cours de cuisine, il va demander de l’aide à la jeune femme. Eeeeet sincèrement, ça donne un concentré subtil et adorable à lire. C’est divertissant, sensible, juste. Vraiment, je pourrais lui trouver des tonnes de qualificatifs du genre. C’est une lecture qui a clairement frôlé le coup de cœur. En plus, c’est légèrement épicé sans vouloir en faire trop. C’est la première fois que je lisais un roman de l’auteure (j’avais uniquement lu des nouvelles), et ça me donne juste envie de lire tout ce qu’elle a écrit. J’ai vraiment adoré sa plume. Avec toi, je suis moi est vraiment le genre de livre qu’on ne sait pas lâcher. Et arrivé, à la fin, on est triste de quitter les personnages.

Je ne peux donc que vous conseiller ce roman. Je suis persuadée que vous passerez un bon moment avec cette romance rafraîchissante ! J’ai adoré.

King et Tyran (Saga Kingdom) de T.M. Frazier

King n’est pas vraiment le genre d’homme auprès de qui on cherche refuge. Chef d’un gang qui participe à toutes sortes de trafics, il a la surprise de trouver dans sa maison, lors d’une fête, une parfaite inconnue. Elle se fait appeler Doe, un surnom car elle est amnésique et ne connaît pas sa vraie identité. Elle vit aussi dans la rue et risque que sa vie quotidiennement. Comme ce jour où elle s’introduit chez KIng. A ses risques et périls. Malgré tout, elle est attirée par King comme un papillon par une flamme. Si c’est un homme brutal, violent d’habitude, il est aussi touché par Doe et son histoire. Mais qui est Doe exactement ? Son passé ne risque-t-il pas de ressurgir un jour ? King prend un risque s’il s’attache à elle mais n’est-il pas déjà trop tard ?

Mon avis : Hello, hello! Le Festival New Romance approchant à grand pas, je m’empresse de lire le plus de livres possibles provenant des auteures qui seront là, afin de pouvoir mieux échanger avec elles. J’avais eu l’occasion de rencontrer T.M. Frazier l’année dernière et j’avais été plutôt frustrée de ne pas avoir découvert son univers. Mais voilà, c’est maintenant chose faite, et je ne regrette pas car même si ces deux premiers tomes sont un peu trop sombres à mon goût, j’ai quand même été happée par l’histoire de King et Doe!

L’auteure nous propose ici une histoire sombre et forte à la fois. Pour ma part, j’ai préféré le deuxième tome car je trouve que dans le premier, on passe bien trop vite de la haine à l’amour, sans bien comprendre le pourquoi du comment. Heureusement, tout ça s’améliore au fil des pages…et ce même du côté de la construction de l’histoire en tant que telle. Au début, ça m’a semblé un peu brouillon et très fouillis, mais dés que tout semble bien posé, les pages se tournent sans qu’on ne puisse plus s’arrêter. La romance est bien entendu centrale, mais il n’y a pas que ça, bien au contraire. L’univers est construit, il y a des personnages secondaires très importants et l’histoire se complexifie au fur et à mesure. C’est addictif et intéressant, et j’ai lu ces deux tomes avec plaisir.

Malgré tout, ça ne restera pas de façon indélébile dans ma tête, ni dans mes tripes car il m’a manqué un je ne sais quoi pour complètement me hyper. T.M. Frazier nous propose ici une bonne histoire, mais dans un univers trop sombre à mon goût, voilà tout. Mais ça, c’est personnel. ^^ Mais si vous aimez ce genre de romances, alors je vous conseille l’univers de T.M Frazier à 1000%. 🙂

« Si j’ai appris quelque chose au cours des six derniers mois, c’est bien que la famille se définit de multiples façons. Ce n’est pas parce que nous ne sommes pas ensemble que nous ne formons pas une famille. La famille est ce qu’on en fait, ce qu’on veut qu’elle soit. »

Les couvertures VO

Trilogie Bad Romance de Céline Mancellon

Hello, hello ! Aujourd’hui, 3 chroniques dans un seul article vu que j’ai lu récemment la saga Bad romance de Céline Mancellon. Le Festival du livre romantique approchant, je prends donc le temps de découvrir quelques auteurs qui seront là-bas ! ^^

Le jour – ou plutôt la nuit – où Chris rencontre Kate, ça ne se passe pas vraiment dans les règles de l’art. Lui a beaucoup trop bu et s’est trompé de tente, et elle, furieuse, le menace carrément. Chris n’est pourtant pas vraiment le genre de mec à qui on cherche des emmerdes. D’ailleurs, lui et son mode de vie de bad boy représentent tout ce que Kate tente d’éviter : les problèmes, elle en a déjà assez avec la mort de sa mère et la responsabilité de sa petite sœur sur les bras. Mais c’est compter sans l’étrange attirance qu’ils ont immédiatement l’un pour l’autre, presque à leur corps défendant…

Mon avis : J’ai passé un bon moment avec ce premier tome, qui m’a fait découvrir les personnages de Kate et de Chris. J’ai beaucoup aimé le fait que la romance est plus complexe que ce qu’elle parait au départ. Il y a de nombreux points positifs dans cette histoire, comme par exemple le tempérament des personnages. On a droit à des répliques piquantes et une romance qui est bien amenée dans un début très amour/haine. Le style de Céline Mancellon est addictif et on tourne les pages plutôt rapidement.

Néanmoins, on n’échappe pas à certaines longueurs qui m’ont parfois pesée. Pendant tout un moment, je ne me sentais pas avancer, et c’est souvent preuve que je m’ennuie. Mais l’auteure parvient tout de même à nous tenir en haleine grâce à la personnalité complexe de Chris. On s’attache vraiment à la romance, et l’auteure n’hésite pas à nous malmener, et ça, j’ai aimé !

Pour moi, ce premier tome ne sort pas forcément du lot dans le paysage de romances que je lis, mais il nous fait passer un bon moment, et au final, c’est tout ce que je lui demandais !

Charlie a été élevée au sein d’un gang de bikers tristement célèbre, les Black Angels. Les femmes y sont traitées comme des moins que rien, et être la fille du chef n’y change rien. Mais Charlie n’est pas du genre à se soumettre aux règles. Le respect, elle l’impose aux autres à coups de poing, quitte à se faire des ennemis. Le jour où elle fait la connaissance du mystérieux Logan et de l’arrogant Ray, elle ne se rend pas tout de suite compte que le destin a décidé de mettre sur sa route un tout autre genre d’obstacle, cette fois…

Mon avis : Alors, j’ai presque enchaîné avec le deuxième tome et il reste clairement celui que j’ai le moins aimé. Je l’ai d’ailleurs terminé en diagonale (ma spécialité quand je n’apprécie pas un roman aha). En fait, c’est simple, je n’ai pas accroché à cette histoire, qui est longuette pendant toute la première partie. Je trouve que l’intrigue ne décolle pas… Bon, ensuite, ça s’améliore et j’ai quand même développé un attachement pour les personnages, mais pas au niveau des émotions. Et dans une romance, ce que j’attends, c’est qu’elle me fasse vibrer…et malheureusement, ça n’a pas été le cas…

En plus, je trouve ce tome assez éloigné du précédent, ce qui parfois est un point positif, mais pas dans ce cas-ci. Il m’a fallu bien trop de temps pour me sentir impliquée… Dommage, mais avec moi, ça ne l’a pas fait.

Depuis l’incarcération de Kurt Bell, Don RedHawk est le président intérimaire des Black Angels, un gang de bikers dont la réputation sulfureuse n’est plus à faire. Une existence déjà bien compliquée… et plus encore quand le destin jette sur sa route Juliette Bell, la petite sœur de Kate. Car depuis que Don lui a sauvé la vie durant le braquage d’une épicerie, l’innocente – et tentante – Juliette cherche un moyen de le remercier, voyant en lui un super-héros qu’il n’est certainement pas. L’anneau de pureté que porte la jeune femme suffira-t-il à tenir le beau et dangereux Don à distance ? Juliette sait combien sa sœur déteste les bikers, mais est-elle encore capable d’écouter la voix de la raison ? En a-t-elle seulement envie ?

Mon avis : Aaah par contre, celui-ci, je l’ai vraiment aimé ! Cœurs imprudents est sans aucun doute le meilleur tome de cette saga. Et c’est surtout grâce à la pétillante Juliette. J’ai vraiment adoré ce personnage, tout frais et tout mignon. Et voir le gros dur Don craquer pour cette jeune femme, c’était juste adorable. J’ai tellement aimé voir leur relation évoluer, se mettre en place. C’est doux, et la façon dont ils vont baisser les armes m’a vraiment touchée…

Et puis, dans ce tome, on a la confrontation brutale de deux univers. J’ai aimé me plonger dans celui des bikers, avec leurs normes et leurs obligations. C’est fort et captivant à lire. Vraiment, si je ne devais qu’en conseiller un parmi cette saga, ce serait celui-ci ! Une belle romance comme j’adore… 🙂

Pour me sauver de Kalypso Caldin

Depuis le drame qui l’a plongée dans le coma pour trois mois lorsqu’elle avait quinze ans, Sydney Blair a besoin d’aller toujours plus loin pour se sentir vivante. Adepte de la course à pied, cachant sa fragilité derrière une façade d’exubérance, elle enchaîne les paris avec les garçons pour tenter de ranimer ses sentiments. Sa dernière cible : Nojan Saïdi, ténébreux biker qui fréquente la même université qu’elle. Sydney est bien décidée à le faire tomber dans ses filets en un mois. Mais ce qu’elle ignore, c’est que Nojan lui aussi est marqué par la vie. Et que s’il pousse sa moto à une telle vitesse, c’est peut-être pour laisser derrière lui un passé tout aussi tragique que le sien…

Mon avis : Hello tout le monde! Nouvel article aujourd’hui avec mon avis sur Pour me sauver de Kalypso Caldin, sorti récemment chez Hugo & cie, collection Hugo Poche. Un roman qui me tentait énormément au vu de son résumé, et que j’ai tout simplement dévoré. L’auteure a un style d’écriture que l’on dévore, et ça a été un vrai régal !

Déjà, j’ai adoré les personnages. Spécialement celui de Sydney d’ailleurs. Sous ses airs très sûre d’elle, de joueuse qui n’a pas froid aux yeux, se cache une jeune femme en quête d’identité, d’émotions et de la personne qui parviendra à lui faire ressentir quelque chose de vrai, et ce, même si elle ne se l’avoue pas. J’ai adoré son caractère piquant et sa répartie. C’est clairement le genre de personnage féminin qu’on ne croise pas à tous les coins de rues, et ça a été un plaisir de la suivre, et de s’attacher à elle au fil des pages. J’ai beaucoup aimé Nojan aussi, car il m’a brisé le cœur à beaucoup de reprises. J’ai d’ailleurs versé quelques larmes dans ce roman, et ça avait toujours un rapport avec lui. La thématique des jumeaux et un sujet qui me touche beaucoup (mon mari ayant un jumeau lui-aussi) et j’ai aimé la façon dont le sujet a été traité ici.

Pour me sauver fait partie des livres qu’on ne sait pas poser. On le dévore en moins de temps qu’il faut pour le dire. C’est un roman fort, où l’émotion nous apparaît très réelle, brute. Je n’ai qu’une chose à dire, j’espère relire Kalypso Caldin dans ce genre à l’avenir, car j’ai vraiment adoré. Ce livre a frôlé le coup de cœur, et je ne peux que vous le conseiller.

« Peut-être que je me trompais, finalement. Peut-être que la douleur n’était pas le seul sentiment capable de me rappeler que je vivais toujours. « 

Challenge Livresque – By Carene Ponte !

Hello, hello! Nouvel article aujourd’hui où je vous parle d’un petit challenge littéraire organisé sur Instagram par l’auteure Carène Ponte. Il y a bien longtemps que je n’ai plus participé à un challenge livresque, mais celui-ci me tentait vraiment beaucoup, donc je n’ai pas hésité bien longtemps. C’est parti pour vous expliquer tout ça et vous présenter ma PAL ! 🙂

Le concept 

Bon, c’est assez simple. Le challenge se déroule du 30 septembre au 30 novembre. Il y a 10 catégories dans lesquelles il faut associer un livre.

Un livre lu = 1 point, en sachant qu’un livre ne peut valider qu’une seule catégorie.

2 paliers possible, il suffit de choisir avant de commencer  :

Sourire – de 1 à 5 catégories 
Fou rire – de 6 à 10 catégories

Les catégories :
1 – Un livre qui se passe à Noel
2 – Un livre qui se passe au bord de la mer
3 – Un livre qui finit bien
4 – Un livre qui colle des papillons dans le ventre
5 – Un livre d’un auteur(trice) qu’on adore
6 – Un livre avec des fleurs sur la couverture
7 – Un livre choisi par une amie
8 – Un livre qui parle d’amitié
9 – Un livre qui se passe dans l’univers de la cuisine / patisserie
10 – Un tome d’une saga familiale

BONUS NEW YORK : si en plus de valider une catégorie, le livre se passe à New York, il compte double.

Ma pile à lire

Pour ma part, j’ai choisi le palier fou rire, en espérant le valider sans trop de difficulté ! Et voici mes choix :

Un livre qui se passe à noël

Tu fais quoi pour noël ? Je t’évite ! de Juliette Bonte

 Un livre qui se passe au bord de la mer

Ceux qui voulaient voir la mer de Clarisse Sabard

Un livre qui finit bien

The boy next room d’Emma Green

Un livre qui colle des papillons dans le ventre

Nos âmes tourmentées de Morgane Moncomble

Un livre d’un auteur(trice) qu’on adore

Coup de foudre et quiproquos de Tamara Balliana

Un livre avec des fleurs sur la couverture

7 bonnes raisons de rester célibataire (ou pas) de Cécile Chomin

Un livre choisi par une amie

Autoboyographie de Christina Lauren

Un livre qui parle d’amitié

Now Well de Ludivine Delaune

Un livre qui se passe dans l’univers de la cuisine / pâtisserie

Le goût de la vie de Anouska Knight

Un tome d’une saga familiale

Les sept soeurs. 1, Maia de Lucinda Riley

Music Street. 1, Behind the Bars de Brittainy C. Cherry

La première fois que je rencontrai Jasmine Greene elle apparut comme des gouttes de pluie. J’étais ce musicien maladroit et elle était la reine du lycée. Les seules choses que nous ayons en commun étaient notre musique et notre solitude. Puis, en un éclair, elle disparut. Des années plus tard, je la retrouvai dans une rue de la Nouvelle Orléans. Elle avait changé, mais moi aussi. La vie nous avait rendus plus froids. Plus durs. Solitaires. Fermés. Nous n’étions plus les mêmes, mais les fragments de mon être brisé reconnurent la tristesse qui demeurait en elle. À présent qu’elle était revenue je ne commettrais pas l’erreur de la laisser partir de nouveau.

Mon avis : Hello tout le monde! Nouvel article aujourd’hui avec mon avis sur le dernier roman de Brittainy C. Cherry qui a été pour moi un véritable coup de cœur. Behind the bars a été un vrai bonheur à la lecture, c’est clairement une histoire dont seule Brittainy a le secret. D’ailleurs, c’est une de mes auteures préférées et comme à sa habitude, chaque mot semble à sa place et vraiment, j’ai adoré retrouvé son style et les émotions brutes dont elle nous fait part.

Dans cette histoire, on rencontre deux personnages juste fabuleux. Evidemment, celui qui nous touche au plus profond de notre cœur, c’est Elliott, le héros masculin de cette histoire. Il y a une telle profondeur dans ce personnage que ça en est même bluffant. Au cours du roman, il va vivre des événements dramatiques qui vont lui forger une carapace impressionnante mais qui vont également le faire devenir une personne absolument merveilleuse. Jasmine m’a également beaucoup touché, et sa relation développée avec Elliott est belle et pure, dans une belle nuée d’émotions.

L’histoire aborde plusieurs thématiques, toutes plus intéressantes les unes que les autres. La musique d’abord, qui est sous-jacente à l’histoire et qui est presque un personnage à part entière. Ensuite, on va nous parler du lien mère/fille, du premier amour, de harcèlement, de deuil également, mais surtout, Brittainy nous fait une belle déclaration d’amour à la famille. Elle nous rappelle de dire chaque jour à nos proches à quel point on les aime. En tout cas, pour ma part, c’est ce que j’ai eu envie de faire une fois le livre refermé.

Behind the bars est une jolie pépite que je vous conseille de lire absolument. C’est une de mes plus belles lectures de l’année, si pas la plus belle !

« On ne peut pas espérer guérir si on prétend que les fêlures n’existent pas. »

D’autres livres de Brittainy C. Cherry :

The Air he breathes
The Fire
The Silent Waters
The Gravity of us

Arrogant Lover d’Anna Wendell

L’avenir de Clémence est tout tracé et ne laisse place ni aux mauvaises surprises ni aux revirements inattendus. Mais avant de s’y engager, la jeune femme s’accorde un délai pour découvrir le monde et s’envole vers les États-Unis. Dès son premier jour à Los Angeles, tout bascule : elle est percutée par une Ferrari ! Le conducteur, Xander, est aussi beau qu’arrogant, aussi autoritaire qu’attirant. Et bien déterminé à ne pas la laisser filer ! De nuits de passion en secrets dangereux, les deux amants n’ont pas fini de se surprendre!

Mon avis : Coucou tout le monde! Aujourd’hui, nouvel article avec mon avis sur Arrogant Lover d’Anna Wendell. Ayant vraiment aimé son autre roman, c’est avec beaucoup de plaisir que je me suis plongée dans cette histoire. Et même si j’avoue avoir vraiment préféré Apprends-moi le désir, j’ai quand même beaucoup aimé celui-ci également.

En fait, dans ce roman, je me suis surtout attachée à l’héroïne, Clémence. J’ai beaucoup aimé son courage de tout plaquer pour aller tenter de vivre son rêve américain, du moins pour un an. Je crois qu’on a tous rêvé, à un moment donné dans notre vie, de partir, de prendre son envol et d’aller découvrir de nouveaux horizons. Et c’est ce que j’ai particulièrement aimé chez cette jeune femme. Et puis, elle a un caractère bien trempé qui m’a amusé à bien des reprises. C’est rythmé, et sa rencontre avec Xander va bousculer la vie qu’elle s’était imaginée. Ensuite, j’ai beaucoup aimé que l’histoire soit pleine de rebondissements, jamais là où on l’attend. Le scénario est bien ficelé et encore une fois, le style de l’auteure est très addictif.

Si j’avais un reproche à formuler, ce serait celui que j’ai trouvé que certains événements allaient un peu trop loin pour moi. Xander traîne dans des histoires un peu louches et il y a certains moments qui ont été un peu too much à mon goût. Mais voilà, rien qui a entaché ma lecture. Arrogant Lover est une belle romance entre deux personnages que tout semble opposer et que les événements de la vie va réunir. Et puis, petite mention spéciale au personnage d’Ethan qui a toute son importance et m’a beaucoup plu.

Bref, à lire selon moi ! 🙂

« En dépit de ces événements et des menaces qui pèsent sur moi, je ressens pour la première fois de ma vie un bonheur infini. Je perçois alors tout ce que cette existence – que je pensais sans saveur – peut offrir, et combien elle vaut le coup malgré les moments difficiles. « 

D’autres livres d’Anna Wendell :

Apprends-moi le désir

Until The End de Laura S. Wild

Un soir d’octobre, alors que Mila rentre chez elle, sa vie bascule. Quelqu’un l’attend en bas de son immeuble. Une main se plaque sur sa bouche, et un 4X4 l’emporte… Mila vient d’être enlevée. Lorsqu’elle revient à elle, la jeune femme s’aperçoit qu’elle est séquestrée et coupée de tout, sans comprendre pourquoi elle a été prise pour cible. Qui est son ravisseur ? Que lui veut-il ? Retenue dans un endroit isolé, elle va devoir apprendre à vivre avec Carter, l’homme chargé de la surveiller, qui la trouble autant qu’il la terrifie. Pour Carter, Mila n’est qu’un contrat de plus à honorer. Sa mission est simple : l’enlever, la maintenir prisonnière puis la relâcher une fois la rançon payée. Mais il commet une erreur qui va tout bouleverser : quelque chose chez sa captive lui fait baisser la garde. Et il laisse malgré lui un lien se créer entre eux… Tandis que leur cohabitation forcée se prolonge, Carter et Mila en découvrent chaque jour davantage l’un sur l’autre et la jeune femme réalise que malgré les apparences, son ravisseur porte un lourd fardeau et qu’il est peut-être prisonnier autant qu’elle. Et si l’amour pouvait les libérer ?

Mon avis : Coucou tout le monde! Nouvel article aujourd’hui avec mon avis sur un livre qui fait beaucoup parler de lui sur la blogo des lectrices de romances, dans le sens où c’est un roman plutôt sombre qui bouscule quelque peu nos habitudes (sans pour autant être plongé dans une Dark Romance pure et dure). J’avais très hâte de le lire car j’aime beaucoup Laura S. Wild, et je peux vous dire que j’ai beaucoup aimé sans non plus avoir le même coup de cœur de fou que beaucoup ont ressenti à la lecture de cette histoire.

Pour ma part, ce que j’ai beaucoup aimé, c’est l’intensité de cette histoire. C’est fort et plein d’émotions de tous types. Until The End est le genre de lecture qui possède un côté très addictif, car on crève d’envie de connaître les tenants et aboutissants des agissements des personnages, surtout de la part de Carter. En parlant de lui d’ailleurs, je n’ai pas totalement adhéré à ce personnage et ce jusqu’à la fin. Mais pour ça, chapeau à Laura S. Wild car j’aurais trouvé trop simple que ce héros ait deux faces et que d’un coup, il devienne doux comme un agneau sous prétexte qu’il ressent des sentiments amoureux pour quelqu’un. Du coup, Laura S. Wild nous présente un personnage, certes très perturbé (lol), mais qui reste entier et fidèle à lui-même jusqu’à la fin. Pour ce qui est de Mila, l’héroïne, je me suis profondément attachée à elle et j’ai aimé être au plus proche de ses réactions, et de ses sentiments profonds.

Concernant l’histoire, il faut s’accrocher car les personnages ne sont pas épargnés et j’ai été très sensible à tout ce qu’ils traversent au fil de l’histoire. Les révélations sont surprenantes et nous tiennent vraiment en haleine. Et puis, tout simplement, Until the end est un livre qui nous prouve que l’amour surpasse absolument tout et il a réussi à me toucher par bien des manières. Je ne peux donc que vous le conseiller, mais attendez-vous à une romance sombre où vos sentiments seront malmenés!

« Ce n’est plus un homme qui me fait face à cet instant, mais la personnification de la souffrance, la définition même du désespoir et de la colère. »

D’autres livres de Laura S. Wild :

My Escort Love
My Crazy Love