Psycho/socio

Quelques livres documentaires qui valent le coup d’œil… #1

Hello, hello ! Aujourd’hui, je reviens vous parler lecture, mais plus spécifiquement sur les derniers livres plus thématiques que j’ai pu découvrir, et apprécier. A chaque fois que j’aurai une sélection suffisante pour faire un article, je vous partagerai ça. Vous pourrez ainsi constater que ça touche plein de domaines différents. C’est parti ! 🙂

Entre nous et le bonheur, il n’y a que nos peurs. Nous sommes tous confrontés à des peurs irrationnelles ou disproportionnées qui nous empêchent de vivre pleinement : peur d’être jugé, de réussir, de dire à quelqu’un qu’on l’aime… En s’appuyant sur sa propre expérience, André Charbonnier démontre de manière claire et accessible la mécanique qui se joue derrière l’apparition de nos peurs. Le danger repose en réalité sur une illusion car ces peurs ne correspondent à aucune menace réelle : nous les créons de toutes pièces, nous rendant prisonniers de nous-mêmes. Heureusement, il est possible de s’en libérer ! C’est tout l’objet de ce livre qui donne les clés essentielles pour y parvenir.

« Plus nos peurs se dissolvent, plus la joie se déploie, plus la vie devient simple et merveilleuse. »

Mon avis : Petit livre de développement personnel pour commencer avec cet ouvrage d’André Charbonnier. Plus de peurs que de mal est un livre accessible et agréable à lire. Il m’a fait beaucoup m’interroger sur le pouvoir que les peurs ont sur nous, êtres humains. Je vous avais d’ailleurs parlé de ce sujet qui prend beaucoup de place dans ma vie il y a 2 ans (si vous voulez revoir l’article, c’est par ici). Ce bouquin nous fait remonter en arrière, afin de donner un sens à ses peurs, en touchant à l’enfance par exemple. J’avoue que je me pose des questions depuis longtemps sur ce sujet, donc il y a plusieurs choses que je savais déjà mais j’ai tout de même beaucoup appris, et ça me donne envie d’encore approfondir le sujet. Un petit livre à mettre entre toutes les mains, c’est certain !

Les livres sur le jardinage ne manquent pas, les méthodes non plus… Mais cet ouvrage est différent : il rend compte d’une expérience personnelle, celle de produire, de manière très simple quoique peu orthodoxe, des légumes plus que bio AB, en quantité, sans aucun travail du sol, sans engrais, sans compost, sans pesticides, sans buttes… et sans impact négatif pour la planète. Pour cela, l’auteur, après un accident lui ayant imposé de ralentir le rythme, a passé au crible de ses connaissances agronomiques les habituels gestes du jardinier. Au regard de ce qui se passe dans un sol vivant, est-il indispensable de bêcher, de biner, de creuser, d’ameublir le sol ? Est-ce seulement utile ? Ne serait-ce pas carrément nuisible ? Les réponses qu’il a trouvées l’ont amené à une approche innovante : la phénoculture ! Chemin faisant, il corrige dans la permaculture ce qu’il considère comme étant des défauts techniques. Il esquisse la grande cohérence du système vivant que peut devenir tout potager si on respecte ses mécanismes biologiques – à condition de les connaître ! Il explique tout l’intérêt qu’il y a à coopérer avec ce système plutôt qu’à s’y opposer, à le contrarier sans cesse, à le piétiner… Ce livre est précieux pour ceux qui aiment comprendre avant d’agir… Pour ceux qui se méfient des modes, aussi… Ou simplement ceux qui s’interrogent !

Mon avis : On change de registre avec un livre orienté nature ! Le potager du paresseux a un titre qui pourrait directement vous faire penser à moi si vous me connaissiez personnellement. Car oui, j’ai plein d’envies concernant mon jardin, mais il me manque la motivation! Du coup, j’ai eu envie de jeter un coup d’œil à ce livre. Et, pour tout vous dire, je ne le trouve pas spécialement accessible pour une novice comme moi. J’ai appris beaucoup de choses c’est sûr, mais je pense que ça va trop loin par rapport à ce que moi j’ai envie de mettre en place. Maintenant, sachez que ce bouquin va au bout de son objectif : simplifier le travail de gestion du potager et c’est bien intéressant pour de bons jardiniers !

Les sirènes, mystérieuses et ambivalentes, peuplent les imaginaires depuis l’Antiquité. Elles sont parfois des femmes-oiseaux, et d’autres fois des femmes-poissons. Parfois, terribles tentatrices, elles provoquent naufrages et catastrophes. D’autres fois, créatures bienveillantes, elles sauvent les marins et leur assurent de bonnes pêches. De l’Irlande à la Thaïlande, de la Russie au pourtour méditerranéen, sous une forme ou sous une autre, elles traversent les époques, les mythes, les histoires. Ce beau livre illustré de photos étonnantes, vous propose une fascinante plongée dans leur monde…

Mon avis : Et je termine par un livre que j’ai reçu lors de la dernière Masse critique de Babelio. Sirènes est un livre magnifique nous retraçant l’histoire de ces créatures marines, tout domaine confondus. Et c’est juste passionnant. La mise en page est superbe et on sent clairement le livre de qualité. Il regorge d’images, et d’explications en tout genre. J’ai particulièrement aimé découvrir la vision de la sirène selon les différents pays, cultures ou encore époques. J’ignorais vraiment beaucoup de choses et c’était un plaisir d’en apprendre davantage !

Lâche ton téléphone ! de Catherine Price

Votre téléphone est la première chose que vous regardez en ouvrant les yeux le matin ? Vous le consultez instinctivement pour trouver la réponse à toutes les questions, ou simplement passer le temps ? Et ce, même lorsque vous êtes en excellente compagnie ? Rien d’étonnant ! Les smartphones sont conçus pour nous rendre dépendants. Dix ans après leur apparition, nous commençons à connaître leurs effets néfastes sur la santé : troubles du sommeil, baisse de la concentration, stress… En s’appuyant sur son expérience personnelle et de nombreux témoignages, Catherine Price propose un plan en deux étapes : Wake Up !, la prise de conscience, Break up !, un programme détox de quatre semaines pour changer ses habitudes. Le but n’est pas de jeter son smartphone, mais de pouvoir l’utiliser librement pour être à nouveau présent à soi-même (et aux autres !).

Mon avis : Coucou tout le monde! J’ai effectué une lecture vraiment sympathique tout récemment, qui m’a même fait faire une prise de conscience assez folle ! Lâche ton téléphone ! de Catherine Price est un condensé de tout ce que l’on peut ressentir à propos de son téléphone, surtout depuis ces dernières années. Et sincèrement, c’est le genre de livre qui fait du bien.

Il se divise en deux parties bien distinctes. D’abord, la prise de conscience avec tout le dysfonctionnement qu’a provoqué l’invention du smartphone dans nos vies et ensuite, une « désintoxication » planifiée en 4 semaines.

Ce que j’ai particulièrement apprécié, c’est que Catherine Price ne dénigre à aucun moment l’avancée technologique qu’a permis l’arrivée d’internet et du smartphone en général. Au contraire, elle reconnait toutes les avancées et facilités que le téléphone permet dans nos vies. Elle pointe simplement du doigt le côté addictif des choses, qui est de plus en plus important, surtout pendant cette dernière décennie. Franchement, je me suis rendue compte de plusieurs dysfonctionnement dans mon comportement, dans le sens où le temps me parait filer en un éclair en étant sur mon smartphone, en surfant sur tout et rien en même temps. Idem sur ma capacité à être distraite au quotidien. Du coup, le programme « détox » est un superbe outil, à adapter selon votre besoin.

Un petit livre bien sympa que je vous conseille fortement !

Envie de l’acheter ?


Rendez-vous sur Hellocoton !

Mes deux dernières lectures bien-être !

Hello, hello ! Aujourd’hui, on se retrouve aujourd’hui pour parler de mes deux dernières lectures, mais au niveau du bien-être. J’ai reçu ces deux livres aux éditions Leduc et il m’a fallu un peu de temps pour les lire, mais ça y est, je peux enfin vous partager mon avis… 🙂

Résumé de l’éditeur :

L’homéopathie est la seule médecine à la fois efficace, naturelle et applicable à tous, sans aucun risque d’effet secondaire. Elle traite les maladies aiguës (grippe, mal de tête, eczéma…) comme les troubles chroniques (colite, asthme, insomnie, déséquilibres métaboliques), et elle aide à mieux supporter les traitements allopathiques (chimiothérapie, vaccins), le stress.

Cette bible réunit les informations pour soigner toute la famille et mieux vivre :

  • Les grands principes de l’homéopathie : pourquoi et comment ça fonctionne ? Sous quelle forme (granules, crèmes et gels, gouttes…) ? Quelles précautions prendre ?

  • Des conseils adaptés à chaque période de la vie : femmes enceintes, bébés, enfants, seniors… des recommandations à la portée de chacun.

  • Sulfur, Pulsatilla, Sepia… les profils homéo les plus fréquents : connaître le sien permet de se soigner encore plus efficacement.

  • De Abcès à Zona, tous les maux et leurs solutions : chasser l’anxiété avec Argentum nitricum 9 CH, calmer une poussée dentaire avec Chamomilla 9 CH, déloger la cellulite avec Thuya occidentalis 5 CH… Et les meilleurs horaires de prise selon son profil.

  • L’abécédaire complet des médicaments homéopathiques, de Aconit à Zincum, et le mode d’emploi de chacun d’eux, avec la posologie exacte en fonction du problème.

Mon avis :

Honnêtement, je n’y connais rien en homéopathie. En fait, je pourrais dire que « je n’y connaissais rien » car avec cette bible, vous apprendrez toutes les informations utiles quant à cette méthode thérapeutique, que vous y croyiez ou non. Les informations de ce bouquin sont expliquées clairement, dans un langage adapté à tous. En même temps, le guide est très professionnel et divisé en chapitres selon les besoins de chacun.

J’ai beaucoup apprécié me rendre compte de mon profil homéo, pour adapter les différentes posologies, les moments où prendre les médicaments, etc… On sent vraiment une volonté d’être au plus près de chacun.

Un guide indispensable si vous vous intéressez au sujet. Juste ce qu’il faut pour tout savoir!

Résumé de l’éditeur :

Les boissons sucrées et light sont sans danger pour la santé : FAUX
Elles sont un facteur de risque de dépression.

L’intestin c’est seulement un tube qui sert à digérer : FAUX
Un intestin en bonne santé améliore l’humeur.

Les dérèglements hormonaux, c’est une affaire de femmes : FAUX
Les hommes sont aussi concernés !

Si je suis sportif, je dois surtout consommer des pâtes : FAUX
L’apport de protéines et de sucre combinés permet de réduire la fatigue et de protéger sa masse musculaire.

Dormir peu fait maigrir : FAUX
Un sommeil de qualité est garant de votre minceur.

Alimentation, sommeil, sport, hormones, intestin, cerveau… : le Dr Alexandra Dalu passe au crible les 100 idées fausses les plus répandues. Avec des arguments scientifiques, elle nous invite à changer nos comportements ainsi qu’à appliquer des conseils concrets pour adopter une meilleure hygiène de vie et prendre notre santé en main.

Mon avis :

Un autre bouquin pas mal du tout, mais moins indispensable. Disons qu’il est plus anecdotique dans son genre, mais en même temps, on apprend plein de choses également. Il est séparé en 4 grands chapitres: Alimentation, sommeil, sport, hormones, et on y retrouve des tas de questions (dont on suppose connaître les réponses….en fait on a souvent tort!).

Un petit ouvrage de vulgarisation scientifique sympathique, à mettre entre toutes les mains et/ou sur toutes les tables de nuit.

Rendez-vous sur Hellocoton !

La méditation en pleine conscience, qu’est-ce que c’est ?

Hello Tout le monde ! La semaine dernière, dans le cadre de mon travail, j’ai participé à une conférence autour de la méditation en pleine conscience. Totale découverte pour moi, j’ai trouvé le sujet génial, et me suis dit qu’il serait intéressant de partager ça avec vous.

« État de conscience qui résulte du fait de porter son attention, intentionnellement, au moment présent, sans juger, sur l’expérience qui se déploie moment après moment ». 

                                                                    Jon Kabat-Zinn, 2003.

La méditation en pleine conscience ou  Mindfulness a pour but de permettre à tout un chacun de quitter à volonté son mode « pilote automatique » et agir en pleine conscience. Il s’agit de prendre pleinement conscience du moment présent, de centrer son attention sur l’instant et sur tout ce que vous êtes, sur ce que vous ressentez.

Méditer en pleine conscience, c’est aussi mettre fin à un flot incessants d’idées, à un assaut de jugements que l’on est toujours trop prompt à appliquer à ce que l’on observe, biaisant ainsi notre capacité de perception en la soumettant à des préjugés, à des concepts dont on n’a même plus conscience.

Les bienfaits de la pleine conscience sont multiples, on peut même dire qu’il en existe une centaine, qui sont très bien résumés ici. Sachez que méditer en général a un grand pouvoir sur le stress et les peurs (et si vous avez lu mon article consacré à ma phobie, j’avoue que c’est surtout ça qui m’intéresse dans la pratique).

Pour pratiquer la méditation en pleine conscience, il existe des cycles, où un instructeur vous suit sur une durée plus ou moins longue (exemples : ici.), mais comme n’importe quelle technique de méditation, vous pouvez la pratiquer chez vous. Pour ça, la formatrice nous a montré concrètement plusieurs exemples :

  • Pratiquer la pleine conscience dans les tâches quotidiennes

Et si nous profitions des tâches du quotidien pour ré-apprivoiser les sensations que nous inspire le moment présent, et ce, sans jugement ? Pour avoir tester, il est clair que quand on est dans le moment présent pendant certaines tâches, on évite à notre esprit de s’attarder sur des soucis passés, ou des tracas futurs. On peut donc être entièrement présent, et se retrouver soi-même.

Chiche?  Tenter lors de votre prochaine vaisselle.

  • La marche méditative en pleine conscience

Ici, c’est une technique que je voudrai tester. La marche méditative en silence sert surtout à rompre pour un temps avec les activités de son quotidien. Le démarche sert également à ralentir et à apprivoiser notre rapport à la nature. Marcher est inné et devenu complètement banal, et il est intéressant de donner un sens nouveau à chacun de nos pas.

  • Pratiquer le yoga en pleine conscience

Je n’ai jamais fait de yoga, et ça ne me tente pas vraiment mais sachez qu’il est tout à fait possible de pratiquer la pleine conscience avec des exercices de yoga doux, pour permettre de retrouver le lien entre notre esprit et notre corps.

_______________

Il est intéressant et indispensable de se dire que nous pouvons RALENTIR notre propre monde, en étant davantage conscient du moment présent.

Je n’irai pas plus loin dans mes informations, mais vous conseille toutes les sources listées ci-dessous si le sujet vous intéresse.

Sources :

Sur internet : 

Pleine– conscience
Techniques de méditation
Mindfulness-Belgium
Mindfulnes.cps-émotions

Dans les livres :

GUNARATANA, Henepola. Initiation à la méditation profonde en pleine conscience. Marabout, 2014

KABAT-ZINN, Jon. À chaque jour ses prodiges : être parent en pleine conscience. Les arènes, 2012

CHOZEN BAYS, Jan. Manger en pleine conscience : La méthode des sensations et des émotions. Les arènes, 2013

MAEX, Edel. Mindfulness, apprivoiser le stress par la pleine conscience : une introduction aux approches basées sur la pleine conscience. De Boeck, 2013

DEWULF, David. Mindfulness, la pleine conscience pour les ados : mieux gérer son stress et ses émotions, améliorer la concentration et la confiance en soi, se relaxer et mieux dormir.  De Boeck, 2015

SIAUD-FACCHIN, Jeanne. Comment la méditation a changé ma vie et pourrait bien changer la vôtre ! Odile Jacob, 2012

KABAT-ZINN, Jon. Où tu vas, tu es : apprendre à méditer en tous lieux et en toutes circonstances. France Loisirs, 2012

SIAUD-FACCHIN, Jeanne. Tout est là, juste là. Odile Jacob, 2014

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les phobies – Ces peurs qui nous empêchent d’avancer…

Hello tout le monde. Aujourd’hui, petit article différent de d’habitude sur un sujet qui me touche particulièrement : la phobie. Je suis moi-même phobique depuis de nombreuses années et j’ai entamé en ce début d’année un chemin qui va peut-être me permettre de m’en faire quitte. Je n’ai pas du tout en tête de vous apporter des réponses vu que je suis toujours en train d’en chercher, mais je sais ce que c’est d’avoir peur, de perdre tout contrôle, et je sais à quel point on se sent seul, incompris et qu’on perd toute confiance aux autres, vu qu’on ne peut se faire confiance à soi-même.

De mon côté, je suis algophobe… Ce n’est que depuis tout récemment que je peux mettre un mot sur ce mal qui me ronge. Et croyez-moi, mettre un mot là-dessus permet déjà de faire le premier pas en avant.

Algophobie :

L’algophobie est la peur panique de la douleur physique. Il s’agit d’une véritable phobie, ce qui signifie qu’elle entraine des troubles psychologiques chez les personnes qui l’éprouvent. La peur de la douleur est telle qu’elle provoque une intense transpiration et des tremblements. Ainsi, ceux qui souffrent d’algophobie feront en sorte d’éviter tout ce qui est susceptible d’occasionner une douleur (comme les rendez-vous médicaux).

Cette phobie m’empêche de me soigner correctement, de réaliser certains de mes rêves et me paralyse complètement dans des moments pas du tout appropriés… En décembre, j’ai du passer un examen médical qui m’a complètement paralysé et qui a empêché le médecin de pratiquer son examen. Et là, ça a été le déclic…  En consultant sous hypnose, on s’est déjà rendu compte de l’origine de la phobie, et je commence doucement à avancer sur la bonne voie. Ce vendredi, je me suis même fait percer les oreilles (pour beaucoup, c’est incompréhensible d’avoir une peur panique de cela…j’en suis bien consciente…) et croyez-moi, il y a encore quelques semaines, ça n’aurait même pas été envisageable… La prochaine étape sera d’aller faire un don de sang fin février. Croisez-les doigts pour moi, mais je suis plus que déterminée.

Ça fait donc de nombreuses semaines que je lis sur le sujet des peurs et des phobies, et que je réfléchis beaucoup à tout ça, et j’avais envie de vous lister mes 5 premiers conseils. Ils sont adaptables pour les peurs en général, et pour toute phobie je pense. Évidemment, je ne suis pas médecin, ce n’est que ma toute jeune expérience.

  1. Parlez-en.
    Pour moi, en parler ouvertement est devenu salvateur. Me rendre compte que je n’étais pas la seule, et me donner envie de m’ouvrir sur des événements traumatiques m’a permis de libérer des pensées enfouies depuis bien longtemps.
  2. Chaque petit pas vaut la peine. Soyez fier de vous.
    N’avancez pas trop vite. Écoutez votre corps et votre esprit. Donnez de la valeur à chaque petit pas que vous faîtes, aussi futile ça puisse être pour les autres. Une phobie, une peur, se travaille seul, il faut se donner la force, se faire confiance.
  3. Rendre la peur « normale ».
    Combien de fois n’ai-je pas entendu que la peur que je ressentais était anormale, amplifiée, irraisonnée. Même s’il y a une part de vérité, j’ai appris qu’avoir peur était normal, humain. Du coup, j’ai déjà appris à relativiser et à arrêter de m’infliger une culpabilité supplémentaire. Ce qui est important est d’apprendre à gérer la peur, d’apprendre à la transformer pour avancer.
  4. Apprenez des techniques de relaxation.
    Dans mon cas, la relaxation est très utile. Que vous utilisiez des méthodes de respiration, de réflexologie ou encore de méditation, tout peut vous aider à vous contrôler… A vous de trouver ce qui vous aide.
  5. Pensez aux médecines parallèles avant tout traitement médicamenteux.
    De mon côté, c’est la thérapie sous hypnose, et l’EMDR qui mon permis de mettre des souvenirs sur mes peurs et donc de doucement en connaître les origines. Je refuse catégoriquement tout traitement médicamenteux. Alors sincèrement, ayez l’esprit ouvert : les peurs sont soignables par votre seule force. Attention, le but d’une thérapie n’est pas de faire disparaître complètement la peur, plutôt de la rendre normale : adaptée, modérée, et contrôlable.

Pour finir cet article, je vous liste quelques livres intéressant sur le sujet, qui pourrait peut-être vous aider si vous êtes dans une situation comparable à la mienne :

André, Christophe. Psychologie de la peur : craintes, angoisses, phobies. Odile Jacob, 2005
Leclère, Maryvonne. Les rituels de l’angoisse : comprendre les tocs et les phobies. Larousse, 2008
Jakobowicz, Jean-Michel. Surmontez vos peurs c’est malin : Les clés simples et concrètes pour se libérer de l’anxiété, des phobies, de la timidité…. Leduc S., 2016
Spund, M. Vaincre les peurs et les phobies. Archipel, 2005

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Née sous X : l’enquête interdite de Sabine Menet

menet_passe_couv_hd

À l’âge de 33 ans, Sabine Menet découvre son adoption cachée. En bonne enquêtrice, elle met tout en œuvre pour retrouver l’identité de sa mère biologique, alors que tout ou presque l’en empêche en France. Confrontée aux rouages administratifs entourant l’accouchement sous X, elle se rapproche de milieux associatifs, militants et politiques. Son enquête va durer quatre ans. Pendant cette période, elle s’attache à comprendre la psychologie de l’abandon, tant au niveau de la mère que de l’enfant, avec une réflexion plus poussée sur les conséquences qu’une révélation tardive produit chez un adulte.  La question de l’identité est centrale. Au cours de son enquête, l’auteur découvre que les secrets des origines peuvent s’avérer un vrai champ de mines psychique, et retrouve les mêmes résonances auprès des pupilles et des personnes nées par insémination artificielle avec donneur anonyme.

vraiment_bon

Mon avis : Hello, hello ! Aujourd’hui, je vous parle du de ma dernière lecture que j’ai découvert grâce à l’opération Masse Critique de Babelio. Quand j’ai fait ma sélection de bouquins le jour de la Masse Critique, cette enquête de Sabine Menet m’a beaucoup intriguée. J’avoue avoir toujours eu un intérêt pour l’adoption, la recherche d’origines et tout ce qui s’y rapporte. Je ne connaissais d’ailleurs pas grand chose à l’accouchement sous X, et surtout ignorait la plupart de ses tenants et aboutissants. Et franchement, j’ai beaucoup aimé lire ce bouquin.

Je trouve d’ailleurs le style de l’auteur à la frontière entre le témoignage et le roman. Je me suis surprise à le lire comme une histoire et à être touchée par toutes les péripéties de l’auteur. Il y a beaucoup d’introspection dans ce bouquin, et de questions existentielles. Je pense d’ailleurs qu’en tant qu’enfant naturel, on a du mal à bien comprendre toutes les étapes par lesquelles passent Sabine Menet, et mettre des mots sur toutes ses émotions étaient vraiment plus que bien. Découvrir son adoption à 33 ans provoque un véritable cataclysme dans la vie de l’auteur et tout l’aspect concernant la quête de soi m’a vraiment passionnée. On ressent ce témoignage comme une véritable thérapie de l’auteure, on la sent évoluer, mais aussi perdre espoir. J’ai vraiment adoré la voir persévérer dans les méandres administratifs que provoque l’accouchement sous X.

Etant belge, il y a plusieurs associations ainsi qu’une manière de faire en France que je ne connaissais pas du tout (du point de vue des naissances, et de la gestion administrative qui en découle). Ça m’a donné envie de me renseigner pour savoir comme tout cela était géré en Belgique. Née sous X est un témoignage qui ne laisse pas indifférent et qui se lit à une vitesse fulgurante, tant on veut connaître le fin mot de cette histoire…

Bref, je vous conseille ce livre si vous êtes amateurs de témoignages.

Extrait : « Un enfant qui se croit naturel s’endort-il de la même façon qu’un enfant qui se sait adopté ? »

signature

Rendez-vous sur Hellocoton !

La véritable histoire des contes de fées de Julie Grêde

9782875572349_1_75

Et si Walt (de là-haut) avait décidé de passer en revue ses longs métrages inspirés de contes et de les comparer aux œœuvres originales… ? Serait-il obligé de conclure que les contes cruels écrits à l’origine pour préparer les enfants à un monde difficile sont devenus, sous son regard, des contes de fées pour endormir nos enfants ? Dans les « vrais contes », ceux dont s’inspirent régulièrement Walt et ses successeurs, les happy ends ne sont pas du tout légion. Les morales sont sans concession, cruelles…

(suite…)

Psycho/Socio – Une vie à reconstruire

couv-vie-reconstruire

« C’était une nuit de Noël. J’avais 26 ans et la vie devant moi. Une lame sur ma gorge a tranché nette mon insouciance. »
De l’enquête jusqu’au au procès des agresseurs, du regard des proches à l’enfer des hôpitaux, Cynthia Sardou raconte comment elle s’est finalement réconciliée avec la vie. Surtout grâce au soutien de son père Michel et de toute sa famille. Un témoignage d’espoir pour les victimes d’un traumatisme.  Reconstruire sa vie après un viol : l’émouvant récit de Cynthia Sardou.

(suite…)

Psycho/Socio – Facebook m’a tuer

9782841114450

« Hier, une soirée privée était privée. Aujourd’hui, vos proches sont tous devenus photoreporters, prêts à publier les images les plus « délire » de votre crémaillère ou de votre anniversaire. Hier, on pouvait dîner à deux. Aujourd’hui, on ne peut dîner qu’à quatre (vous, lui ou elle, vos deux portables). Facebook est devenu un mode de vie. la « culture facebook » gagne toutes les générations et bouleverse nos relations amicales, familiales ou amoureuses. Sans qu’on s’en rende toujours compte. Mais à la vitesse du numérique. »

(suite…)

Psycho/Socio – L’art thérapie

Salut à tous ! Aujourd’hui, j’avais envie de vous parler d’un sujet un peu spécial, l’art-thérapie. Il y a peu, j’ai fait l’acquisition d’un livre,  100 cupcakes à colorier, qui reprend donc un principe tout simple : le coloriage.

9782012386402_1_75 (suite…)