Séries TV

POINT SÉRIES #10 – Brooklyn Nine-Nine (SAISON 6) & 13 Reasons Why (SAISON 3)

Coucou tout le monde! On se retrouve aujourd’hui pour parler séries avec mon avis sur mes derniers visionnages. Let’s go ! 🙂

De quoi ça parle (saison 6) ?

Jake et Amy partent en lune de miel au Mexique et se retrouvent dans le même hôtel que le capitaine Holt, en pleine déprime depuis qu’on lui a refusé le poste de commissaire. En son absence, c’est Terry qui dirige la brigade et Rosa lui demande une solution pour un dossier épineux. Charles apprend que son père et la mère de Gina vont divorcer.

Mon avis : Excellent

Quelle chouette saison ! Pour rappel, la fin de Brooklyn Nine-Nine avait été annoncée avant d’être sauvée in extremis par une autre chaîne de télévision. Du coup, j’avais un peu peur de perdre l’essence même de la série. Mais vraiment, on est dans une pure continuité avec toujours autant d’humour. Et j’ai tout simplement adoré ! C’est une série qui se dévore et c’est un vrai plaisir à regarder. J’adore les personnages et leur façon d’interagir ensemble. C’est fun et divertissant ! Et puis, petite mention spéciale pour l’épisode dénonçant le harcèlement sexuel et la place de la femme dans le milieu de la police. C’est bien mené et ça s’insère bien dans l’ensemble.

Vraiment, si vous avez besoin d’une série divertissante, Brooklyn Nine-Nine est juste P-A-R-F-A-I-T-E.

Mes avis sur les saisons précédentes : S1 S2 S3 S4 S5

De quoi ça parle (saison 3) ?

Une nouvelle fille, Ani, arrive à Liberty HS. Elle devient vite au courant des secrets de tout le monde. Personne ne fait vraiment attention à elle, mais elle voit tout, entend tout, sait énormement de choses…. Il faut simplement qu’elle recolle les morceaux. Bryce a disparu depuis la soirée Homecoming du match du vendredi soir. Que s’est-il passé ? Où est-il ? Clay est arrêté par la police et suspecté d’office. Monty, Zack, Jessica, Justin, Tyler, Tony pensent que c’est au sujet de l’histoire du bal, mais Clay leur révèle la disparition de Bryce. Zack n’est pas plus touché par cette histoire. Ils sont tous vite suspectés. Ani n’est pas proche de Clay mais passe beaucoup de temps avec lui. Elle décide de lui révéler des morceaux du puzzle au fur et à mesure, selon ce qu’elle juge être le plus utile.

Mon avis : Excellent

Alors, je sais que cette série divise mais je fais partie de ceux qui ont vraiment apprécié cette troisième saison. J’ai beaucoup aimé ce tournant policier que prend l’intrigue. Il y a énormément de suspens et les scénaristes nous ballade pendant de nombreux épisodes afin de maintenir l’intérêt du spectateur. Je me suis d’autant plus attachée aux personnages (Tyler ♥), à leurs failles. J’ai aimé le fait de nous présenter les personnages imbuvables (Bryce et Monty entre autres) de façon plus nuancée. Ça nous remet en question, et surtout, ça nous montre à nouveau que dans la vie, rien n’est noir ni blanc (mais il est clair que pour moi, ça ne m’aura pas donné plus d’empathie envers ses gros c*#&s aha). Mais je comprends ce qu’ils ont essayé de faire !

Néanmoins, je tiens quand même à mentionner les deux points noirs de la série. Le personnage d’Ani d’abord, inutile et sorti de nulle part, et qui m’aura agacée tout au long de ces 13 épisodes. Et puis ensuite, les différentes timelines, pas assez claires pour moi, et s’entremêlant beaucoup trop à mon goût !

Mais dans l’ensemble, j’ai beaucoup aimé et j’ai hâte de voir ce qu’ils vont faire de la quatrième et dernière saison !

Mes avis sur les saisons précédentes : S1 S2

Rendez-vous sur Hellocoton !

Point séries #9 – Big Little Lies (saison 2) & This is us (saison 3)

Coucou tout le monde! On se retrouve aujourd’hui pour parler séries avec mon avis sur mes derniers visionnages. Let’s go ! 🙂

De quoi ça parle (saison 2) ?

Mary Louise Wright, belle-mère de Céleste, se rend à Monterey, en Californie, après la mort de son fils, Perry. La grand-mère est inquiète pour ses petits-enfants et semble en vouloir à la jeune veuve…

Mon avis : Excellent

Aaah cette saison 2, autant dire que je l’attendais avec beaucoup d’impatience, surtout en sachant que Meryl Streep s’ajoutait au casting. Et j’ai adoré ! Bien que ça ne soit pas un coup de cœur comme pour la première saison, j’ai tout de même suivi assidûment la sortie de chaque épisode toutes les semaines. C’était vraiment intéressant de voir l’impact de la mort de Perry sur chacune des femmes impliquées dans l’affaire. Le personnage de Zoë Kravitz m’a brisé le cœur tout au long des épisodes (alors qu’au départ, je ne l’aimais pas beaucoup). Dans cette saison, Céleste (N. Kidman) était au centre de l’histoire et j’ai adoré la voir se battre pour ses fils. Le relation qu’elle avait avec son mari est interpellante et c’est assez intelligent de la part des scénariste d’avoir continué à s’interroger autour de cette relation destructrice.

Il se passe beaucoup de choses dans cette saison et en même temps, tout est présenté avec une certaine lenteur. J’ai adoré, et je suis enthousiaste d’imaginer peut-être encore une troisième saison. La série pourrait se clôturer sur cette scène finale, mais je pense qu’on pourrait encore explorer certains pans de l’histoire. A voir donc. En tout cas, je vous recommande cette série ! 🙂

De quoi ça parle (saison 3) ?

Alors qu’ils fêtent leur trente-huitième anniversaire, les Big Three sont à un tournant de leur existence. Mariée depuis peu, Kate veut fonder une famille, mais son désir d’enfant pourrait avoir de lourdes conséquences sur la santé de Toby. Pendant ce temps, Kevin se rapproche de Zoe, et ils projettent de se rendre au Vietnam, là où Jack a combattu lors de la guerre. De son côté, Randall s’embarque dans une nouvelle aventure professionnelle, et Rebecca repense au moment où Jack et elle se sont rencontrés.

Mon avis : Excellent

J’aime tellement This is us. C’est une merveilleuse série qui nous parle de la vie tout simplement. Avec ses joies, ses peines, ses obstacles… Je pense que cette saison n’est pas la meilleure jusqu’ici mais moi, elle m’émeut toujours autant. J’aime chaque personnage, avec ses défauts et ses qualités et même si je n’ai pas tout à fait compris les réactions de certains (Randall et Kevin !) dans quelques instants clés, j’avoue que ça ne m’a pas empêché d’adorer. Dans cette troisième saison, le moment qui m’a le plus émue concerne Kate et Toby. Ils ont enfin droit à leur moment de bonheur pure et intense, même si la vie ne les épargne pas, une nouvelle fois ! J’aime toujours autant les changements d’époque qui rythment clairement les épisodes.

Si je devais émettre un petit bémol, ce serait sur les épisodes consacré au Vietnam, que j’ai trouvé un peu long et peu intéressants au final. Mais à part ça, c’est toujours avec bonheur que je vous parle de This is us. Pour moi, c’est un petit bijou. Vivement la suite !

Mes avis sur les saisons précédentes : saison 1saison 2

Rendez-vous sur Hellocoton !

Point séries #8 – The Big Bang Theory (saison 12), Mouche (saison 1) & Suits (Saison 8)

Coucou tout le monde! On se retrouve aujourd’hui pour parler séries avec mon avis sur mes derniers visionnages. Let’s go ! 🙂

De quoi ça parle (saison 12) ?

Sheldon et Amy sont en lune de miel à New York, mais comme à son habitude, Sheldon a tout planifié et Amy en a assez. En leur absence, le père d’Amy s’est réfugié dans leur appartement, loin de sa femme. Raj est invité à une interview et pour se faire remarquer, commence à s’en prendre à Neil deGrasse Tyson.

Mon avis : Excellent

Ça y est, The Big Bang Theory, c’est fini. Et bon sang, comme ça fait bizarre. Pour ma part, j’ai commencé à regarder la série en 2017 (dans un binge-watching intense lol) et je suis tombée amoureuse de la série…bon pour tout vous dire, plutôt du personnage de Sheldon Cooper. Même si la qualité a doucement diminué au fil des saisons, j’ai quand même apprécié chaque épisode, et les liens établis entre les personnages. Et puis, pour une fois, on a droit à un très chouette final, qui m’a d’ailleurs beaucoup émue. Le seul personnage qui n’aura pas eu l’évolution qu’il méritait, c’est Raj et c’est vraiment le seul point noir dans cette saison. Pour le reste, j’ai passé un excellent moment ! D’ailleurs, c’est vraiment le genre de série que je pourrai prendre plaisir à revisionner dans son entièreté.

Maintenant qu’elle est terminée, je ne peux que vous conseiller de la visionner, pour tout ceux qui ne l’ont jamais regardée, car vraiment, elle est top !

De quoi ça parle (saison 1) ?

Mouche, trentenaire parisienne effrontée et sans filtre, nous entraîne dans son quotidien foutraque entre son bar à thé qui périclite, son cochon d’Inde dépressif, son ex ex ex excessivement romantique, sa sexualité agitée et sa famille dysfonctionnelle. Dans sa fuite en avant pour se distraire du chaos de sa vie, Mouche nous transporte du rire aux larmes et nous offre le portrait original, engagé et subtil d’une femme moderne.

Mon avis : Sans plus

Je suis très fan de Camille Cottin et c’est pour elle que j’ai eu envie de débuter cette série créée par Canal +. Il y a 6 épisodes durant une vingtaine de minutes, et c’est une adaptation d’une série anglaise qui s’appelle Fleabag. Et j’avoue que je n’ai pas été emballée plus que ça. Il y a de l’humour et Camille Cottin correspond parfaitement au rôle de Mouche. J’ai bien apprécié le fait que le personnage principal brise le quatrième mur à de nombreuses reprises et s’adresse donc directement au spectateur. Ça rythme l’ensemble de façon intéressante. Mais…disons que je n’ai pas trop accroché aux sujets traités, mon intérêt n’a pas réussi à être maintenu. Mouche se veut moderne et en accord avec son temps, mais elle n’apporte rien de nouveau dans le paysage de ce genre de série.

Bref, si vous aimez les séries françaises et Camille Cottin en particulier, pourquoi pas. Sinon, passez-votre chemin !

De quoi ça parle (saison 8) ?

La société nouvellement fusionnée a un conflit d’intérêts entre deux clients. Une situation qui va permettre de départager Harvey et Robert pour décider lequel deviendra l’associé dirigeant du cabinet. Harvey et Robert vont charger leurs bras droits respectifs, Alex et Samantha, de convaincre leurs clients d’abandonner la division à l’origine du conflit. Alex et Samantha voient l’opportunité dans cette mission de devenir le prochain associé du cabinet. Parallèlement, Katrina demande à être chargée de renvoyer les associés les moins efficaces. Mais la tâche s’annonce plus compliquée que prévu lorsque l’associé préféré de Louis, Brian, se retrouve au bas de la liste.

Mon avis : Excellent

Je suis une vraie groupie de Suits, c’est sans aucun doute l’une de mes séries préférées, et ce, depuis plusieurs années. Et je viens de binge-watché la huitième saison avec beaucoup de plaisir ! En plus, c’était une saison charnière vu que c’était la première sans Mike et Rachel. Donc c’était soit ça passe, soit ça casse. Et pour moi, ça l’a complètement fait !! On découvre un nouveau personnage (campée par la sublime Katherine Heigl) et d’autres prennent davantage de place, et pour moi, tout est passé crème.

Les histoires développées dans cette saison sont intéressantes (j’ai adoré toute la partie concernant Brian et Katrina, où tout ce qui a concerné la future paternité de Louis). Et puiiiis sérieux, on en parle de ce sublime final tant attendu ?! Tellement heureuse de voir cette relation se concrétiser (pour ceux qui ont vu, vous voyez très certainement de quoi je parle). Tellement triste de savoir que la saison 9 sera la dernière. Je compte attendre un peu avant de la regarder car je ne suis pas prête à dire au revoir aux personnages.

Bref, si vous ne la regardez pas encore, mais qu’attendez-vous ?! Pour moi, c’est une pépite ! Bon, Ok, il est clair que Harvey Specter n’est pas étranger à cet avis, vu que je l’aime d’amour!!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Point séries #7 – Stranger things (saison 3) & Life in pieces (Saison 3)

Coucou tout le monde! On se retrouve aujourd’hui pour parler séries avec mon avis sur mes derniers visionnages. Let’s go !  🙂

De quoi ça parle (saison 3) ?

Été 1985. Tout Hawkins passe ses journées dans le nouveau centre commercial, délaissant les commerces du centre-ville. Joyce envisage de quitter la ville. Mike et Elfe sont toujours ensemble. Hopper ne supporte plus de les savoir à s’embrasser toute la soirée dans la chambre d’Elfe et demande l’aide de Joyce pour les pousser à rompre. Dustin revient d’un mois en camp de vacances pour jeunes scientifiques où il a bricolé des engins mais surtout une antenne radio surpuissante pour communiquer avec Suzie, sa petite copine d’Utah. Une nuit, une panne de courant soudaine frappe tout Hawkins pendant quelques secondes, et une créature apparaît dans un entrepôt d’acier abandonné. Les rats commencent à se rassembler autour de l’entrepôt et Nancy, qui travaille au journal local, apprend l’information avant les journalistes….

Mon avis : coup de coeur

Mais qu’est-ce que j’aime cette série ! On l’a tellement attendue cette saison 3 qu’il y a rien à faire, il y a toujours une petite peur d’être déçue… Mais honnêtement, j’ai adoré ! La qualité est toujours au rendez-vous et ça fait plaisir. J’avoue que les 2-3 premiers épisodes sont un peu lents dans leur construction (et puis, on s’intéresse surtout aux problèmes et amourettes d’ados quoi) mais tout monte très rapidement en tension, et on ne sait plus s’arrêter de regarder. 

La série se divise rapidement en plusieurs petites intrigues en séparant les personnages, et j’ai trouvé ça plutôt intéressant car ça rythme très bien les épisodes. Evidemment, on prend davantage de plaisir à suivre certains personnages plutôt que d’autres mais dans l’ensemble, tout est plutôt passionnant. Dans cette saison, on voit l’apparition de nouveaux personnages, comme Robin, qui s’inscrivent parfaitement aux nouvelles intrigues développées. Et puis, on sent réellement une continuité aux saisons précédentes, tout en développant des nouvelles choses.

L’ambiance est toujours aussi parfaite, tout comme la musique, la photographie et l’intégralité du casting. Evidemment, comme beaucoup, j’ai terminé la saison en versant un torrent de larmes et j’espère que la scène post-générique annonce un retournement de situation qui me ferait vachement plaisir !

Bref, si vous ne regardez pas encore Stranger Things, mais qu’attendez-vous ?

Mes avis sur les saisons précédentes : Saison 1 et saison 2.

De quoi ça parle (saison 3) ?

Le quotidien de la famille Short, présenté à travers une série de moments de vie vécus par les différents membres de la tribu.
 
Mon avis : vraiment bon
 
Life in Pieces est une série humoristique avec laquelle je prends toujours autant de plaisir. J’adore le casting et chaque épisode me fait mourir de rire. En plus, je trouve le concept des 4 petites histoires super chouette car c’est une série dont on ne se lasse pas. Je suis étonnée d’ailleurs de voir toujours autant de qualité dans (presque) toutes les mini-histoires mais en même temps, les personnages sont tellement géniaux que ça me parait logique.
 
Malgré l’humour, la série aborde tout de même des sujets sérieux, comme la difficulté d’avoir un enfant au travers Matt et Colleen. Il y a un côté touchant qui fait que dés que je me mets à regarder cette série, je ne sais plus m’arrêter. En plus, j’adore le côté sitcom avec des épisodes courts et bien menés.
 
Plus qu’une saison à regarder vu que la série a été annulée, mais je vais prendre mon temps car je pense qu’elle me manquera beaucoup. Du coup, je vous la conseille toujours autant car je trouve qu’on n’en parle pas assez !
 
Mes avis sur les saisons précédentes : Saison 1 et saison 2.
 
Rendez-vous sur Hellocoton !

Point séries #6 – Driven, 911 (saison 2) & New Girl (saison 7)

Coucou tout le monde! On se retrouve aujourd’hui pour parler séries avec mon avis sur mes derniers visionnages. Let’s go ! 🙂

De quoi ça parle ?

Pour se protéger de déboires passés, Rylee Thomas est toujours dans le contrôle d’elle-même jusqu’au jour où elle rencontre le seul homme qui, justement, pourrait lui donner envie de lâcher prise… Colton Donavan, un homme arrogant et ténébreux, habitué à obtenir tout ce qu’il désire. Une histoire d’amour entre une femme qui cherche à se reconstruire et un pilote de course intrépide, constamment sur le fil du rasoir, qui repousse toujours plus loin ses propres limites comme celles des autres.

Mon avis : coup de coeur

Driven est l’adaptation du premier livre de la saga éponyme de K. Bromberg pour laquelle je traînais des pieds pour les lire – cette saga faisant quand même 8 tomes. Mais bon dieu, qu’est-ce que j’ai aimé cette première saison. Ça m’a d’ailleurs forcé à me plonger dans les bouquins (dont je vous parle bientôt) car je devais savoir la suite !!!

J’ai tout aimé dans cette histoire, en tant que grande fan de romance, rien d’étonnant me direz-vous ! Driven est une histoire d’amour complexe unissant Colton, jeune homme au passé très sombre et Rylee, qui a elle aussi bien des démons à exorciser. Cette première saison est composée de 6 épisodes qui sont divisés en chapitres, tout comme le premier tome dont il est tiré. Et pour avoir lu le livre juste après, j’ai été assez étonnée de la fidélité absolue entre les deux œuvres. Pour tout dire, certaines répliques sont tirées presque mot à mot du bouquin. C’est assez rare que pour être mentionner.

Concernant le casting, je l’ai adoré ! Bon, mon petit cœur de midinette est tombé littéralement amoureux de Casey Deidrick, qui interprète Colton. Je l’ai trouvé parfait dans ce rôle et il n’est pas étranger au coup de cœur que j’ai ressenti ! Olivia Applegate s’en sort pas trop mal également et l’alchimie entre les deux acteurs est assez impressionnante!

Vraiment, c’est un coup de cœur. D’ailleurs, à l’heure où j’écris ces lignes, j’ai déjà regardé la série plusieurs fois. Si vous êtes fans de romance, plongez sans hésiter (même si c’est assez compliqué de la voir vu qu’il faut s’abonner à Passionflix).

De quoi ça parle (saison 2) ?

La journée s’annonce être l’une des plus chaudes de l’année. Les interventions s’enchaînent aux quatre coins de la ville, impliquant un car de touristes accidentés, un garage et une grenade. Confrontés à ces températures élevées, les esprits s’échauffent aussi. Athena s’interroge sur sa nouvelle relation. Et Buck ne voit pas l’arrivée de la nouvelle recrue, Eddie Diaz, d’un bon œil… (Mon avis sur la première saison)

Mon avis : Excellent !

J’aime tellement cette série ! C’est un vrai plaisir de regarder 911. Dans les émotions ressenties, elle me fait énormément penser à Chicago Fire. Comme toujours, j’adore les séries sur les services d’urgence et je me suis énormément attachée à toute l’équipe du chef Bobby Nash ! Il y a beaucoup d’émotions (on pleure tous les épisodes quasi) et on s’implique réellement dans chaque intervention. Dans cette saison, on apprend à connaître davantage les personnages et leurs passé au travers d’épisodes qui leur est entièrement consacré.

Et puis j’avoue que j’ai adoré toute la trame tournant autour de Jennifer Love-Hewitt (j’aime tellement cette actrice). Ça m’a tenue en haleine quasi toute la saison.

Si vous ne regardez pas encore cette série, je ne peux que vous la conseiller ! Elle est plus qu’excellente ! 🙂

De quoi ça parle (saison 8) ?

Trois ans après, Jess et Nick rentrent de leur voyage en Europe pour l’anniversaire de Ruth, la fille de Cece et Schmidt mais tout ne se passe pas comme prévu. Winston propose a Aly, enceinte de 7 mois, de choisir une photo. Mais Aly, stressé, ne l’écoute pas. Nick apprend que Winston a laissé Schmidt faire laisser pousser sa moustache. Russell vient avec son fils de 3 ans a la fête de Ruth et propose a Jess de venir travailler avec lui. Bob, le père de Jess, laisse 1 mois pour que Nick demande en mariage sa fille.

Mon avis : Pas emballée !

Un peu déçue par cette dernière saison, il faut l’avouer. Mais en même temps, j’ai longuement traîné avant d’y mettre enfin le point final. Je trouve que c’est un peu la saison de trop. Pourtant, il arrive énormément d’événements intéressants mais pas toujours bien traités. L’humour est lourdingue à plusieurs moments et c’est un peu décevant.

Bon par contre, c’est très chouette de voir évoluer les personnages dans leurs vies de couple, surtout Jess et Nick qui sont juste adorables et débordant d’amour.

Bref, rien à dire de plus, je me devais de terminer la série mais rien de folichon non plus. ^^

Rendez-vous sur Hellocoton !

Point séries #5 – Dead to me & Good Girls (saison 2)

Coucou tout le monde! On se retrouve aujourd’hui pour parler séries avec mon avis sur Dead to me, découverte récemment et puis sur la deuxième saison de Good Girls, dont je vous parlais il y a quelques semaines !

De quoi ça parle ?

Jen Harding vient de perdre son époux dans un accident de la route avec délit de fuite. Agent immobilière, elle doit faire face à la colère du deuil ainsi qu’aux dures réalités de la vie qui la rattrapent. Elle rencontre Judy lors d’une séance de thérapie de soutien face au deuil. Elles finissent par devenir amies, mais Judy cache un lourd secret.

Mon avis : Très bon !

Pour une fois que je regarde une nouveauté Netflix assez rapidement après sa sortie, c’est à noter ! aha. Dead to me a un casting 4 étoiles et c’est surtout pour ça que je l’ai débutée (Christina Applegate, Linda Cardellini et James Marsden entre autres). J’avoue qu’il a fallu le temps pour que j’accroche vraiment. Alors si vous ressentez pareil, n’hésitez pas à poursuivre car la qualité s’améliore au fil des épisodes. Dans cette série, il y a un petit côté Desperate Housewives qui m’a beaucoup plu ! Il y a un côté vraiment léger qui donne un ton divertissant à la série, alors qu’au final tous les événements sont plutôt dramatiques.

La force de Dead to me est certainement sa capacité à surprendre le spectateur. je n’ai pas vu venir la plupart des événements et c’est ce qui a suscité mon intérêt pour avancer rapidement dans les épisodes. Je suis d’ailleurs contente que la série soit renouvelée car je pense qu’elle a vraiment le potentiel pour de nouveaux épisodes!

Enfin bref, pas la série de l’année, mais un bon moment ! Une série que je conseille. 🙂

De quoi ça parle ?

Le rapport entre risques, bénéfices et remords se resserre quand Beth, Ruby et Annie sont de retour et mesurent les conséquences de leurs actes dans la saison précédente.

Mon avis : Coup de cœur !

J’adore cette série ! Et cette deuxième saison est pour moi aussi bonne que la précédente. J’ai binge-watché les épisodes en moins de temps qu’il ne faut pour le dire et je n’ai qu’une hâte, voir la suite ! Les personnages sont toujours aussi géniaux, Rio est toujours aussi sexy (oups) et vraiment les scénaristes parviennent à nous tenir en haleine, et c’est un vrai plaisir. Evidemment, parfois c’est un peu tiré par les cheveux parce que les rebondissements s’enchaînent à une vitesse incroyable. Mais je suis toujours autant attachée aux personnages, à souhaite qu’elles s’en sortent, et croyez-moi, ça c’est signe de qualité selon moi !

Si vous ne regardez toujours pas Good girls, mais bon sang, qu’attendez-vous ? 🙂


Rendez-vous sur Hellocoton !

Point séries #4 – The Resident & The Umbrella Academy

Coucou tout le monde! On se retrouve aujourd’hui pour parler séries avec mon avis sur deux séries que j’ai découvert récemment. C’est parti ! 🙂

De quoi ça parle ?

Médecin au Chastain Memorial à Atlanta, le Dr Conrad Hawkins jongle entre un patron manquant d’éthique et le bien-être de ses patients. Talentueux mais quelque peu arrogant, il n’hésite pas à contourner et dénoncer le système parfois injuste des milieux hospitaliers. Hawkins forme avec le Dr Devon Pravesh, un jeune interne fraîchement diplômé, un duo complémentaire soudé confronté chaque jour à de nombreux challenges.

Mon avis : Excellent !

Conseillée par une abonnée sur Instagram, je me suis lancée les yeux fermés dans la première saison de The Resident. J’étais super contente de retrouver deux acteurs du petit écran que je connaissais déjà (Matt Czuchry de Gilmore Girls et Emily VanCamp de Revenge) et même si j’avoue que les séries médicales ne sont pas toujours ma tasse de thé (je préfère les séries sur les services d’urgence où on n’est un peu moins à l’hôpital) mais j’avoue que j’ai adoré me plonger dans les 14 épisodes que comptent la première saison.

Dans cette saison, il y a un vrai fil rouge qui nous tient en haleine et se résout dans le dernier épisode, et ça j’ai beaucoup apprécié. C’est comme une impression de vraiment terminer quelque chose (même si j’ai tout de même hâte de voir la suite!). Les personnages sont intéressants et charismatiques, que ce soit du côté des bons que du côté des mauvais. The Resident devient très vite addictive et je l’ai regardée vraiment très rapidement. Et puis, pour tout vous dire, je suis contente de vous en parler car je trouve que c’est une série qui passe plutôt inaperçu par chez nous et c’est bien dommage car vraiment, j’ai adoré !

De quoi ça parle ?

En 1989, le même jour, quarante-trois bébés sont inexplicablement nés de femmes qui n’étaient pas enceintes et que rien ne relie. Sir Reginald Hargreeves, un industriel milliardaire, adopte sept de ces enfants et crée The Umbrella Academy pour les préparer à sauver le monde. Mais tout ne se déroule pas comme prévu. Les enfants devenus adolescents, la famille se désagrège et l’équipe est dispersée. Les six membres toujours en vie, désormais trentenaires, se retrouvent à l’occasion de la mort de Hargreeves. Luther, Diego, Allison, Klaus, Vanya et Numéro Cinq travaillent ensemble pour résoudre le mystère qui entoure la mort de leur père. La famille désunie se sépare cependant de nouveau, incapable de gérer des personnalités et des pouvoirs trop différents, sans même parler de l’apocalypse qui menace…

Mon avis : Excellent !

Bien consciente d’arriver après la guerre, je me suis enfin décidée à regarder cette excellente série ! Et ouaah, je rejoins tous les avis positifs que j’avais lu il y a plusieurs semaines. The Umbrella Academy est une série qui par bien des aspects m’a rappelé X-Men, et ce, pour mon plus grand plaisir. Les acteurs sont tous géniaux et l’histoire nous tient en haleine, avec un suspens qui monte crescendo. Je ne pourrai pas vraiment énoncer mes personnages favoris car je me suis attachée à chacun d’eux (bon peut-être un peu moins à Diego) mais le choix du casting est vraiment top (Ellen Page, Aidan Gallagher et Robert Sheehan en trio de tête). L’histoire est haletante et bien ficelée, et plutôt originale dans son développement. Avec toutes les séries de super-héros que l’on voir fleurir un peu partout, celle-ci tire vraiment son épingle du jeu je trouve !

En plus, la série est dotée d’une excellente bande-son qui porte vraiment bien la série. Elle apporte un côté fun à certaines scènes, et c’est vraiment génial. Ajoutez à cela l’excellente l’esthétique et la photographie travaillée des épisodes, et vous avez un combo parfaitement gagnant ! A voir sans hésiter, vivement la suite !!! 🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !

Point séries #3 – Burden of Truth & You

Coucou tout le monde! On se retrouve aujourd’hui pour parler séries avec mon avis sur deux séries que j’ai découvert récemment. C’est parti ! 🙂

De quoi ça parle ?

Brillante avocate, Joanna Hanley retourne dans sa ville natale pour reprendre un dossier sur des jeunes filles mystérieusement malades.

Mon avis : Excellent !

J’ai découvert cette série complètement par hasard et je l’ai débuté car j’aime beaucoup Kristin Kreuk et la retrouver dans une série mêlant justice et retour au bercail me tentait assez. Pour l’instant, je n’ai vu que la première saison et j’ai adoré car je l’ai quasiment binge-watchée. Dans ces 10 premiers épisodes, Joanna Hanley se voit dans l’obligation de retourner dans sa ville natale pour enquêter sur le cas de jeunes filles tombées mystérieusement malades. Pour ça, elle va s’associer à Billy, qu’elle a connu dans sa jeunesse. Et elle va devoir surtout se réconcilier avec cette ville qu’elle a abandonnée du jour au lendemain quand elle était plus jeune.

Sincèrement, j’ai regardé cette première saison avec beaucoup de plaisir. Si vous êtes à court de séries à regarder, je vous la conseille. J’ai déjà hâte de me plonger dans la deuxième saison, déjà sortie aux USA (et en plus, elle est renouvelée pour une saison 3!).

De quoi ça parle ?

Joe, le gérant d’une librairie new-yorkaise, devient obsédé par Beck, une jeune aspirante écrivaine qui partage sa passion pour les livres et pour la poésie. Persuadé qu’ils sont faits l’un pour l’autre, il va alors se servir des réseaux sociaux pour nourrir son obsession, savoir en permanence où elle se trouve et ce qu’elle fait, et tenter de faire tomber tous les obstacles qui pourraient se dresser en travers du chemin de leur possible romance. Quitte à commettre des actes totalement fous…

Mon avis : Coup de coeur

Je suis consciente d’arriver après la guerre…aha! Ça y est, j’ai ENFIN regardé You, la série dont tout le monde parlait il y a de ça quelques mois ! Et j’ai eu un coup de cœur pour cette folle saison ! Il faut dire que c’est une série très bien écrite, où la tension monte crescendo et où le personnage principal nous dégoûte autant qu’il nous fascine – et d’ailleurs on ne peut s’empêcher de l’aimer et de souhaiter qu’il ne lui arrive pas malheur. Il faut le dire, la force de cette série, c’est également son final surprenant (en tout cas pour ma part, ce fut très inattendu, et je n’ai qu’une hâte, voir la suite). J’ai également beaucoup aimé la voix OFF, omniprésente et toujours intéressante, que ce soit la voix de Joe ou même celle de Beck à certains moments.

Je tire mon chapeau à Penn Badgley qui est juste impressionnant dans ce personnage ! Très très bon choix de casting, il porte la série sur ses épaules de façon très juste. Vivement que Netflix tourne la suite pour voir ce que nous concocte les scénaristes ! J’ai vraiment hâte. 🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !

Point séries #2 – Un top et un flop !

Coucou tout le monde! En ce lundi, on se retrouve pour parler séries avec mon avis sur deux séries que j’ai découvert récemment. C’est parti !

Good Girls – Saison 1

De quoi ça parle ?

Trois épouses et mères de famille de banlieue qui ont du mal à joindre les deux bouts et qui jugent qu’il est temps pour elles de prendre des risques décident de braquer le supermarché local avec une arme factice. Les trois meilleures amies s’aperçoivent rapidement que leur plan promet quelques déconvenues et que ce n’est que le début d’un terrible engrenage…

Mon avis : Coup de cœur

Mais quelle chouette découverte ! J’ai tout simplement adoré cette série. Ça fait un petit moment que j’avais envie de la commencer car j’adore Mae Whitman (qui est excellente dans Parenthood et dans le film The Duff) et en plus, ma meilleure amie me l’avait déjà recommander plusieurs fois ! Je ne regrette pas de m’être enfin lancée car j’ai dévoré la série en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. (Et dans un sens je suis contente d’avoir attendu car je ne suis qu’impatience concernant la saison 2 et elle arrive le 31 mai sur Netflix!!).

Je trouve vraiment le pitch original, et par certains côtés, la série m’a parfois rappelé Desperate Housewives. L’ambiance est chouette et vraiment, on accroche très facilement au fil de l’histoire. Puis les liens entre les personnages sont vraiment touchants et bien installés. J’ai déjà hâte de voir la suite ! Je mettrai également en avant l’humour de la série, car vraiment, y’a des moments où je me suis bien marrée ! Et pour terminer, je mentionnerai le personnage de Beth qui j’espère va encore plus s’affirmer dans la saison 2 (et pourquoi pas s’amouracher de Rio… Dîtes-moi que je suis pas la seule sadique à souhaiter ça ? ahaha).

Bref, une série que je recommande sans hésiter !

Bonding – saison 1

De quoi ça parle ?

Deux amis inséparables au lycée se retrouvent à New York après s’être perdus de vue, mais leur nouveau terrain de jeu est radicalement différent.

Mon avis : Flop !

On change de registre avec Bonding, série récente qui nous provient directement de Netflix. Et j’avoue que je n’ai pas trop accroché, même si j’ai regardé la série d’une seule traite. En fait, je n’ai pas adhéré à l’humour et au sujet traité. Je trouve que l’ensemble manque de finesse, et la réalisation ne m’a pas emportée plus que ça.

De plus, les personnages ne sont pas spécialement intéressants. Disons que Tiff était celle que j’avais le plus envie de suivre, mais sans conviction non plus. Et ne parlons même pas de Peter qui m’a insupporté plus qu’autre chose. Puis je sais pas, la série manque cruellement de réalisme et d’enjeu… Bref, ça ne l’a pas fait avec moi et je ne vous la recommande pas spécialement.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Sex Education, saison 1

La rebelle Maeve entraîne Otis, un ado vierge mais doté d’une mère sexologue, dans la création d’une cellule de thérapie sexuelle clandestine au sein de leur lycée…

Mon avis : Hello les loulous ! Aujourd’hui, on parle série avec mon avis sur la première saison de la série Netflix Sex Education. Une série qui était dans ma liste depuis très longtemps et que je me suis enfin décidée à rattraper. Et pour tout vous dire, je ne regrette pas…et ce, même si ce n’était pas gagné d’avance.

En fait, j’ai eu un peu de mal à accrocher au départ. Il m’a fallu 3 épisodes pour vraiment commencer à m’attacher aux personnages (excepté Eric, mon préféré et le plus touchant depuis le début). Maeve est détestable et j’ai eu beaucoup de mal avec elle mais heureusement, elle évolue beaucoup au fil du temps et en devient attachante grâce aux autres personnages, et notamment au lien qu’elle tisse avec Otis. Ce dernier est un chouette personnage mais disons que j’en attendais plus mais je pense qu’il a énormément de potentiel (et puis Asa Butterfield = ❤).

Sex Education est une série audacieuse, plus réaliste que d’autres, et qui ne joue pas dans le mièvre (ou juste un tout petit peu). Les personnages ont quelque chose de vrai, ce ne sont pas les lycéens que l’on voit habituellement dans les séries, toujours beaux et riches, et ça fait plaisir ! Il y a beaucoup d’humour et les sujets traités sont importants et bien amenés. Par tous ces personnages assez loufoques, la série parvient à parler de sujets autour de la sexualité qui ont une importance à l’adolescence, la période où l’on se pose le plus de questions. La série détruit quelques tabous et ça fait plaisir de voir ça à la télévision.

Voilà, pour moi, ce n’est pas un coup de cœur mais j’ai passé un bon moment, j’ai d’ailleurs enchaîné les épisodes très rapidement, c’est dire le côté addictif ! Bref, je recommande. 🙂

Le truc en + : Asa Butterfield a auditionné pour le rôle de Peter Parker, alias Spiderman, dans le reboot Spider-Man: Homecoming, finalement attribué à Tom Holland. Dans la chambre d’Otis, sur l’armoire près de son lit, on peut apercevoir un dessin ressemblant au visage de l’homme-araignée, avec une croix dessus.

Rendez-vous sur Hellocoton !