La madone des enterrements de Madeleine Wickham

97827110

La quarantaine resplendissante, Fleur Daxeny s’est fait une spécialité de séduire de riches veufs. Sa technique ? Repérage des victimes dans la rubrique nécrologique du Times et première approche le jour même de l’enterrement de l’épouse… Le charme et l’aplomb extraordinaire de la jeune femme font alors le reste… Ainsi, lorsque Fleur jette son dévolu sur l’austère Richard Favour, elle ne doute pas d’arriver très vite à ses fins. Mais elle a pourtant un rival de poids dans la course aux millions, car, si Richard Favour a perdu sa femme, il n’a pas perdu son encombrante famille… Au sein de cette respectable bourgeoisie, les arnaqueurs – à l’argent comme aux sentiments – ne sont pas forcément ceux qu’on croit…

Mon avis : La Madone des enterrements est une lecture sympathique, sans prise de tête. J’avais besoin de me plonger dans un roman drôle et ce fût le cas. J’ai lu ce roman assez vite (enfin, compte tenu mon propre rythme de lecture) car les péripéties sont sympas et on a envie de connaître le dénouement de cette histoire.

Par contre, j’ai eu beaucoup de mal avec le personnage principal, Fleur. Pendant toute ma lecture, j’attendais un revirement, ou même une petite remise en question de la part de Fleur…mais rien. J’ai eu du mal à la cerner, à me contenter de ce que l’auteur nous livre d’elle… Quand je sort de ma lecture, je me pose encore la question quant à si elle est vraiment honnête ou pas. Par ailleurs, les personnages secondaires sont tous très chouettes : Gillian, Antony, Zara, Phillipa, et on se plaît même à détester Lambert !

Ensuite, j’ai totalement été déçue de la fin. Le livre est assez long, on suit de nombreuses péripéties, et puis POUF, 2 pages et c’est fini…Mouais, là j’ai eu un peu de mal…

Donc, il est sûr que je conseillerai plutôt la saga de l’accro du shopping pour ceux et celles qui voudraient commencer l’oeuvre de Sophie Kinsella même si ce roman se lit quand même facilement et reste tout de même plaisant. Avis plutôt mitigé donc.

En bref, un roman de chick-lit pas mal mais sans plus.

« Fleur, elle, avait de la chaleur dans les yeux et, quand elle riait, elle contaminait tout le monde autour d’elle. C’était ça, le vrai charme. »

TAG…Le dîner littéraire !

002

Voici un TAG qui circule beaucoup sur la toile en ce moment. Le but est d’inviter 11 personnages littéraire à un diner, et ce, en respectant certains critères.

Les 11 invités :

1. Un personnage qui sait ou aime cuisiner.
Aibileen, la très sympathique bonne de La couleur des sentiments de Kathryn Stockett. Une dame qui cuisine des bons petits plats tous les jours pour une famille. Je crois qu’elle pourra nous faire un succulent dîner.

2. Un personnage qui finance la soirée.
Richard Favour, le riche veuf de La Madone des enterrements de Sophie Kinsella. Il est riche et financera aisément la soirée.

3. Un personnage qui pourrait causer une scène.
Lucas
, l’agent envoyé par Lucifer dans Sept jours pour une éternité de Marc Lévy. Je l’imagine bien faire une scène.

4. Un personnage drôle/amusant.
Anna, la sympathique caissière des Tribulations d’une caissière d’Anna Sam. Elle pourra nous faire rire avec ces annecdotes !

5. Un personnage sociable/populaire.
Bridget, la grande blonde, de la saga Quatre filles et un jean d’Ann Brashares. Plus populaire, tu meurs.

6. Un vilain.
Léonard Faucleroy, le voisin fou, dans Le voisin de Tatiana de Rosnay.

7. Un couple (compte pour deux), pas forcément romantique.
Rosie et Alex
, mon couple romantique fétiche de La vie est un arc-en-ciel de Cecelia Ahern. Je voudrais bien les rencontrer !

8. Un héros ou une héroïne
Dodji
, le petit héros de la bande dessinée Seuls de Bruno Gazotti et Fabien Vehlmann.

9. Un personnage qui n’est pas apprécié à sa juste valeur.
Neil Perry, l’attachant personnage du Cercle des poètes disparus de Nancy H. Kleinbaum.

10. Un personnage au choix.
Et pour que mon dîner soit parfait, j’ajoute Logan du Porte-bonheur de Nicholas Sparks, juste pour le fun.

Je tague :
Innaprochable
ParolesdeLéa
Smellslikerock
Fairystelphique
Deliresetdeslivres
Charabistouilles
Pluiedelivres

Safe Haven, réalisé par Lasse Hallström

safehavEN

Une jeune et mystérieuse femme arrive dans une petite ville pour commencer une nouvelle vie. Elle rencontre un jeune veuf, qui pourrait bien lui offrir ce nouveau départ. Mais elle semble cacher de sombres secrets, qui ne vont pas tarder à la rattraper. 

Mon avis : Safe Haven est un très très beau film…en même temps, il provient d’un livre de Nicholas Sparks, alors souvent, pour moi c’est une valeur sûre ! Par contre, je n’ai pas lu le roman éponyme, il faudrait que je l’achète vite ! Bon, revenons au film. Safe Haven conte une histoire un peu « traditionnelle » : une jeune femme mystérieuse arrive dans la vie d’un veuf (très beau gosse >.<) et là, pouf, c’est l’amour fou. Ce qui fait de ce film un BON film, c’est l’alchimie du couple, qui pour moi est juste parfaite. On y croit, et franchement on en demande pas plus pour ce genre de film car oui c’est une comédie romantique, donc si vous n’aimez pas ça, passez d’ores et déjà votre chemin, sinon vous serez déçus.

J’avais apprécié l’actrice Julianne Hough dans Footloose et Rock Forever, mais dans ce film on découvre une autre facette de son talent, le côté dramatique lui va assez bien. Un autre point positif, est que, sans s’y attendre, la toute fin réussit à nous surprendre (Enfin, moi je m’y attendais pas!) et ça, ça arrive peu souvent dans ce genre de film.

Sinon, c’est vrai que c’est assez gnangnan, mais de mon côté, ça ne m’a pas déplu du tout, même si oui, l’histoire d’amour n’est pas très subtile et est plus que prévisible.

En bref, un film romantique comme je les aime !

tumblr_mtpzim5MVi1rijbg1o1_500

Le truc en + : Au départ, l’actrice Keira Knightley était pressentie pour interpréter le rôle principal féminin, qui a finalement été confié à Julianne Hough.

A la folie, pas du tout, réalisé par Lætitia Colombani

alafoliepasdutout

Angélique, une jeune fille insouciante, partage sa vie entre ses études aux Beaux-Arts et son travail de serveuse dans un bar. Un jour, elle tombe amoureuse de Loïc, un cardiologue dont l’épouse attend un enfant, et tente l’impossible pour séparer le couple.

 

Mon avis :  A la folie, pas du tout est un film particulier qui touche un sujet peu commun : l’érotomanie. Avant de voir ce film, j’avoue que je ne connaissais même pas ce mot. Pour ceux qui sont dans mon cas, une personne érotomane est une personne qui est persuadée d’être aimée par une personne complètement inconnue, ou une personnalité.  Lors d’un épisode d’érotomanie, le patient est persuadé qu’un « admirateur anonyme » lui déclare son affection, souvent par le biais de télépathie, de messages secrets, de regards, de messages dans les médias(Merci Wikipedia!).

Le sujet mis en place, on découvre donc Angélique, une jeune femme au départ apriori comme les autres, qui se révèle totalement psychotique… Audrey Tautou campe ce rôle à la perfection, elle m’a même épâtée (surtout que le film date de plus de 10 ans, et on voit déjà en elle une très grande actrice). La descente aux enfers d’Angélique est bien amenée, on suit ces différentes étapes avec plaisir, et on passe un bon moment devant ce film. De plus, la fin est même assez surprenante (même si mon chéri dit qu’il s’y attendait), ce qui ajoute une plus value au film.

Dans ce film, la première partie concerne la vision d’Angélique. Ensuite, dans la seconde, on voit la vision de Loïc. Du coup, c’est un peu redondant (Heureusement, cela ne dure pas trop longtemps). Un autre défaut est pour moi le côté un peu « brouillon » du film, je l’aurais imaginé structuré un peu autrement.

En brefun film pas mal du tout.

Le truc en + : Laetitia Colombani avait d’abord pensé interpréter elle-même le personnage d’Angélique. Elle y a renoncé pour se concentrer exclusivement sur la réalisation et a engagé Audrey Tautou qui a accepté le rôle alors que Le Fabuleux destin d’Amélie Poulain venait juste de sortir.

A toi pour l’éternité de Daniel Glattauer

a toi pour l'éternité

Célibataire, belle, libre et indépendante, Judith est pourtant peu sûre d’elle et pleine de doutes : à trente-six ans, elle n’a toujours pas trouvé l’amour. Jusqu’au jour où elle croise, dans un supermarché, le chemin de Hannes… qui lui marche sur le pied. L’incident est banal et l’histoire pourrait bien s’arrêter là, mais Hannes fait très vite irruption dans le magasin de lampes de Judith et, avec des discours enflammés et des attentions de tous les instants, il ne tarde pas à s’immiscer aussi dans sa vie. Car même s’il est un peu envahissant, Hannes est un homme parfait, le rêve de toute belle-mère, à en croire ses proches et ses amis…

Mon avis :  Après une petite panne livresque, je retrouve mon goût de lire avec cet ouvrage ! Dés que j’ai vu ce roman, je ne pouvais que le lire, en plus j’avais follement envie de lire du contemporain. En effet, ayant adoré Quand souffle le vent du nord et La septième vague de cet auteur, je me devais de lire celui-ci.

N’étant pas tout à fait à la hauteur de ces prédécesseurs, j’ai tout de même bien apprécié ce roman, je l’ai d’ailleurs lu très rapidement. Ce que j’ai particulièrement apprécié, c’est la tournure des événements. Au vue de la quatrième de couverture, on s’attend à un roman d’amour, ou du moins un peu sentimental, mais en fait, ce roman va bien au delà de ça…et je n’en dis pas plus pour ne pas vous spoiler…Mais en tout cas, si vous avez peur de lire ce livre parce qu’il est « sentimental », ne vous arrêtez pas là, car ce n’est pas du tout ça.

J’ai beaucoup aimé la vision de l’auteur, mais surtout l’écriture, légère malgré le sujet, et agréable. On retrouve donc bien l’auteur de Quand souffle le vent du nord et son écriture bien aérée, et qui touche avec ces beaux mots. De plus, le livre est assez court et donc va droit au but.

Par contre, ce qui m’a fait assez bizarre dans le roman, c’est la construction des dialogues…pour ceux qui le liront, je pense que vous me comprendrez. L’auteur introduit ces dialogues vraiment au dedans du texte, en mettant « Lui : », « Elle : », et du coup ça fait un peu bizarre. Mais bon après tout, ce n’est qu’un détail. Ce qui m’a également gênée, c’est que j’ai eu beaucoup de mal à m’attacher à Judith, qu’on a du mal à comprendre au début, qui à force d’hésiter en devient énervante, même si après, tous ces comportements se justifient. J’aurais également apprécié voir plus d’actions, plus d’événements étonnants ou même incohérents, je trouve que l’auteur aurait pu encore aller plus loin dans le personnage de Hannes…

En bref, une bonne lecture étonnante !

« Même le plus grand amour a besoin d’air pour s’épanouir. »

La stratégie de la poussette, réalisé par Clément Michel

Image

Thomas a laissé partir Marie, à force de ne pas s’engager. Un an plus tard, toujours inconsolable, il se retrouve avec un bébé sur les bras. Il va se servir de cet enfant pour reconquérir la femme de sa vie… 

Mon avis :  Je me rappelle que quand j’avais vu la bande-annonce de La stratégie de la poussette, je me suis dis que ça avait l’air sympa. Et c’est ce mot qui résume bien ce film, sympa ! La réalisation est rythmée et on ne ressent pas spécialement de lenteurs. Les quiproquos et diverses situations rendent le film agréable à regarder.

L’alchimie entre les deux acteurs principaux, Charlotte Le Bon et Raphaël Personnaz, passe vraiment très bien et j’ai été séduite par leur couple (en plus, ce sont des acteurs que je vois rarement, donc du coup, ça change un peu). C’était marrant aussi de voir Camelia-Jordana (de la nouvelle star, vous vous souvenez?!), je l’ai trouvé plutôt pas mal dans son petit rôle. J’ai également beaucoup aimé les musiques de la bande originale, très « anglaise ».

Par contre, au début du film, on trouve cette histoire complètement irréaliste, et franchement c’est embêtant ! (Franchement quelle femme, même immature, laisserait son bébé à son voisin sans même que personne de la famille s’inquiète…Fin, je sais pas, là, j’ai pas du tout adhéré). Quand on arrive vers la fin du film, de nouveau, on sombre dans le surréalisme, ça en devient risible (Genre, je viens rendre visite à quelqu’un avec mon bébé, et puis pouf je m’endors comme par magie, et voilà que mon invité s’enfuit avec le bébé…mais purée, et je ne vous spoile pas, c’est un moment pas trop important…). La toute fin m’a également  déçue, trop prévisible, et ça coule trop de source, et ce, sans raison (Genre *pouf, voilà, c’est fini!). Un peu baclé à mon goût donc !

En bref, une comédie française parmi d’autres… 🙂

Le truc en plus : A un moment donné dans le film, l’acteur Raphaël Personnaz apparaît déguisé en poisson géant. Un clin d’œil aux Monty Python selon Clément Michel, qui se revendique comme un grand fan de cette troupe d’humoristes britanniques.

TAG…Le Liebster Award ! (Update)

liebster-award1

Hello !

Je mets à jour cet article car j’ai été taguée une seconde et troisième fois :] ! Léa, du blog ParoledeLea (Visitez-le, il est suuuper!) m’a nominé pour ses Liebster Award  et je l’en remerciiie! Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez consulter l’article de son blog. Laeti, du blog Laetisplayground (encore un chouette blog!) m’a également nominé ! Son article ici et enfin Carole de L’embouquinée m’a taguée. Son article ici. Je les remercie de tout coeur !!!

J’ai décidé de répondre à ce TAG (11 choses sur moi, ainsi que les réponses à leurs 11 questions). Je ne  nomine pas de blogs, car la plupart des blogs que je suis l’ont déjà fait (et si vous qui me lisez ne l’avez pas fait, faites-le!) 😀

11 CHOSES A SAVOIR SUR MOI :

1) J’achète au moins un DVD par semaine. 2) J’ai un petit chat nommé « Sun ». 3) J’ai une soeur, 3 ans plus jeune que moi. 4) Ma grand-mère est italienne. 5) Je suis marraine d’une adorable petite fille prénommée Valentine. 6) Je vais souvent au cinéma, mais pas encore assez à mon goût. 7) Je vis dans un appartement…juste en face de chez mes parents. 8) J’ai travaillé pour une chaîne de télévision belge, en tant que documentaliste. Actuellement, depuis un an, je travaille dans une bibliothèque publique et j’adore ça ! 9) Je suis née le jour de la Saint des innocents (28 décembre). 10) Je suis beaucoup de chaînes livresques sur Youtube. 11) J’adore chiner dans les brocantes, nous y allons une fois par semaine quand c’est possible.

LES 11 QUESTIONS DE LéA :

1) Quels sont vos livres préférés à conseiller ?
Bon, je vais essayer d’en citer d’autres que d’habitude. Je citerai donc Geisha d’Arthur Golden et Quand souffle le vent du nord de Daniel Glattauer.
2) Avez-vous des films à conseiller ?
Bien sûr. Disons, et pour ne citer qu’eux : Finding Neverland, N’oublie jamais, Lullaby, People Like us et Soul Surfer.
3) Quelle est votre passion ?
Le cinéma et la lecture (Nooooon ?! :D). Sinon, à part ça, je suis passionnée de concours  (Quelle drôle de passion n’est-ce pas?!), j’en fais tous les jours (surtout pour les concerts et spectacles).
4) Quel est votre animal préféré ?
La tortue de mer, je sais pas trop pourquoi, mais cet animal me passionne.
5) Avez-vous déjà vu des spectacles ? Si oui lesquels ?
Oui. Récemment, je suis allée voir « L’âge de glace Live! », un spectacle sur glace.
6) Quelle est votre série ou émission favorite ?
Sans hésiter, GLEE !
7) Quelle est la plus belle destination où vous êtes allé ?
La plus paradisiaque fût l’année passée en Tunisie (Précisément à Zarzis). Sinon pour moi, la plus belle destination fut Londres.
8) Où rêvez-vous de voyager ?
Aux Etats-Unis. Ma soeur est revenue d’un voyage à New-York la semaine dernière, et elle m’a fait trop enviiiie (fin, encore plus envie disons). C’est vraiment un des mes rêves.
9) Est-ce votre premier blog ?
Ouh non. Avant, j’étais sur Skyrock, et je tenais un blog de cinéma mais à terme, cette plateforme ne correspondait plus à ce que je voulais faire.
10) Souhaitez-vous vous lancer dans un autre blog avec un autre thème ?
Non pas spécialement, car toutes mes passions sont regroupées sur celui-ci.
11 ) Dites une petite chose sur vous :) !
Je suis en couple avec un garçon formidable depuis un an et 22 jours au jour où je publie cet article (Et donc, en plus, je suis trèèèès fleur bleue).

LES 11 QUESTIONS DE LAETI :

1) L’essentiel dans une vie pour toi, c’est…la famille, sans aucun doute…
2) Ton plus grand souhait?

Voir toutes les personnes que j’aime heureuses.
3) La personne qui te conseille toujours le mieux?
Ma meilleure amie et ma maman.
4) L’objet que tu emporterais sur une île déserte?
Mon livre préféré ? 😀
5) Le roman que tu as aimé alors que rien ne laissait présager cela?
« On ne va pas se quitter comme ça » d’Ariane Le Fort. Un roman qui ne me disait rien du tout, et qu’en fait j’ai apprécié.
6) L’auteur que tu ne liras jamais?
Disons qu’on ne peut jamais dire jamais 😀 !
7) Salé ou sucré?
Sucréééé à 1000% ! D’ailleurs ma maman me dit toujours (Attention, philosophie à 2 balles!) que j’aurai des filles quand j’aurai des enfants parce que je suis super sucrée 😀 Mouha !
8) Sur une échelle de 1 à 10, où situerais-tu ton niveau de bonheur actuel?
Je dirai 8/10, parce que rien n’est jamais parfait, mais c’est ça la vie, se plaire dans quelque chose d’imparfait ! 🙂
9) Ce que tu n’as jamais osé dévoiler?
Euuuh…là, je sèche !
10) Ce qui t’horripile le plus (personne, aliment, sentiment…)?
Les personnes qui agissent par intérêt, pas sincères et qui sont incapables d’être vrais !
11) Pour toi, bloguer c’est…partager une/des passion(s) !

LES 11 QUESTIONS DE CAROLE :

1) Quel est le métier de tes rêves ?
J’adore mon métier, mais j’aurais également adoré être professeur de français ou même journaliste.
2) Quel est ton péché mignon ?
Les desserts…Tous les desserts (C’est dur la vie :D)
3) En matière de cinéma, quelle est ta bande-son ou titre préféré ?
Ouf! Y’en a des tas !!! Mais allé, ici, je dirais All you need is love dans Love Actually.
4) Grignotes-tu en lisant ?
Hé ben étonnamment, ça m’arrive jamais. Plutôt en regardant la télévision.
5) Quelle est ta maison d’édition ou collection préférée ?
Je n’en ai pas, c’est impossible de choisir !
6) Que préfères-tu porter comme vêtements pour lire ?=
Idéalement, mon pijama 😀 !
7) Quelle est ta plus grosse gaffe ?
Je suiiis très maladroite…mais récemment, j’ai eu un accident de voiture (bon, pas grave au final…) où j’étais en tord et franchement je regrette encore ce manque d’attention sur la route !!
8) T’est-il déjà arrivé de t’endormir sur un livre ?
Oui ! et parfois même avec un livre que j’adore, mais quand je suis crevée, ben ça m’arrive !
9) Si tu étais une odeur, laquelle serais-tu ?
Sans aucun doute, la vanille.
10) Quelle fin de livre aurais-tu voulu changer ?
No et moi de Delphine de Vigan.
11) Quel est le livre que tu aimerais t’acheter en ce moment même ?
Qui es-tu Alaska ? de John Green :).

Divers…Mes liens utiles et insolites !

005~95

Un petit article pour exposer ici des liens, provenant du net, des sites utiles, insolites, humoristiques, etc.. que je trouve sympa (Pas des blogs ni des pages personnelles, mais plutôt des sites Web que j’aime) ! Je vais les classer en plusieurs catégories ! Si vous en avez à me proposer, n’hésitez-pas, j’adore découvrir de nouveaux endroits ou surfer pendant des heures ! ^^ Pour l’instant, il y en a peu mais je complèterai peut-être au fur et à mesure 🙂 !

  • Livres & co

# Livraddict :  Ce site n’a plus besoin de présentation. Possibilité de gérer sa PAL, ses livres en cours ainsi que sa bibliothèque en général. Il y a également un Forum, et plusieurs autres options très sympathiques.
# Babelio : Encore un site de gestion de livres, avec différentes options qui permettent d’optimiser sa PAL et sa bibliothèque.

  • Cinéma

# Seriebox : Ce site suit le même principe que Livraddict mais concerne les films et les séries, on peut donc répertorier tous les films que l’on regarde, les séries, ainsi qu’ajouter une note et une critique
# Kaakook : Un site internet reprenant un nombre important de répliques de films, sympa, non ?
# Films de Lover : Un sité dédié à l’amour… Des critiques très poussés de films d’amour, mais aussi d’autres rubriques tout aussi géniales.

  • Insolite / Humour

# Et en fait à la fin : Ce site me fait marrer, il révèle les fins de films de façon vraiment très drôles ! A utiliser avec modération bien sûr 😀 !

  • Divers

# Tune Find : Vous regardez une série et vous entendez une musique qui vous plaît ? Grâce à ce site, retrouvez les toutes les chansons passant dans vos séries préférées, un site internet très pratique
# WeHeartit : Un site vraiment très chouette, qui permet de répertorier des images dans des catégories (appelées « sets »). Au final, ça sert à rien, mais j’adore.
# Fanpop : Un site pour les fans de…tout et n’importe quoi. On y retrouve des images, des vidéos, des fanarts, et j’en passe,…

The Impossible, réalisé par Juan Antonio Bayona

Image

L’histoire d’une famille prise dans une des plus terribles catastrophes naturelles récentes. The Impossible raconte comment un couple et leurs enfants en vacances en Thaïlande sont séparés par le Tsunami du 26 décembre 2004. Au milieu de centaine des milliers d’autres personnes, ils vont tenter de survivre et de se retrouver. D’après une histoire vraie.

Mon avis : The Impossible est un film magnifique, bouleversant, impressionnant…enfin, même le lendemain du visionnage, je ne trouve toujours pas les mots… Naomi Watts et Ewan Mcgregor sont excellentissimes mais le meilleur acteur du film est pour moi le jeune Tom Holland qui interprète Lucas, l’aîné des enfants, son courage est sans borne pour aider sa maman…

Je pense que le fait que c’est une histoire vraie rend au film un côté dramatique très puissant (Je crois avoir pleuré dés les 10 premières du film  passées et ce pendant tout le reste du film). Ce film nous fait réfléchir, nous montre à quel point nos soucis du quotidien peuvent paraître dérisoires quand un tel événement ce produit, franchement il n’y a plus qu’une seule chose qui compte, l’amour (Oui, j’utilise des grands principes, mais c’est vraiment ce que j’ai ressenti). Au delà d’un film de survie, ce film pose de grandes valeurs : la famille, le courage et surtout l’entraide. J’ai été touchée par la réaction de la population survivante en Thaïlande, cette façon de se dévouer corps et âme dans la protection de l’être humain, c’est vraiment bouleversant. D’ailleurs, en écrivant ces lignes, je suis encore très émue…Donc je n’ai qu’une seule chose à dire : Regardez-le !

Franchement, je n’ai décelé aucun point négatif. Le côté émotions a pris le pas sur toutes les petites longueurs qu’il pourrait y avoir. Ce film, c’est simplement 2h de pure émotion !

En bref, un film magnifique sur la volonté et le courage humain ! Époustouflant !

tumblr_mmzoqtSieH1spxooco2_500

Le truc en + : The Impossible est basé sur l’histoire de María Belón, la femme espagnole dont est inspiré le personnage de Naomi Watts. Elle et sa famille se sont retrouvées, parmi des dizaines de milliers de personnes, dans le chaos d’une gigantesque catastrophe naturelle : le tsunami du 26 décembre 2004 en Thaïlande.

Sublimes créatures, réalisé par Richard LaGravenese

Sublimes_creatures

Dans une petite ville en Caroline du Sud, Ethan, un jeune étudiant, se réveille après un rêve étrange récurent : celui d’une fille qui lui est inconnue. Ce même matin il découvre sur son Ipod une chanson insolite, quasi hypnotique, « 16 lunes », et remarque une curieuse odeur de romarin et de citron. À l’école, une nouvelle élève rejoint sa classe : Lena, une jeune fille mystérieuse qui sent le romarin et le citron et qui joue « 16 lunes » dans un groupe. Ethan comprend alors que Lena est la fille de son rêve. Quel est le secret de cette fille étrange? Pourquoi et comment Ethan est-il lié à elle? 

Mon avis : Pour commencer ma petite chronique, je dois préciser que je n’ai pas lu le livre, donc je ne peux faire aucune comparaison entre les deux œuvres, et c’est tant mieux, car au vu de ce que j’ai lu, je crois que je n’aurais pas du tout aimé le film. Ici, j’ai trouvé le film sympathique mais sans être transportée…

Dans les points positifs, on retrouve sans aucun doute le scénario, que j’ai trouvé très original et j’avais vraiment envie de savoir où l’histoire allait nous mener. De plus, celui-ci n’est pas (trop) redondant et réussi à nous étonner. L’autre gros point fort du film, c’est bien sûr, et je crois que je ne suis pas la seule à la dire, les effets visuels et même les couleurs en général. Les costumes et vêtements sont bien choisis, et vraiment en adéquation avec l’univers mis en place.

Mon copain a utilisé un mot dés la fin du film : « fade ». Hé ben, sur le coup, j’ai trouvé qu’il n’avait pas tord, spécialement au niveau des personnages. Les acteurs interprétant Léna et Ethan ne dégagent rien de particulier et pour moi c’est assez frustrant quand je regarde un film. De plus, le film est vraiment beaucoup trop long (bon, j’admets qu’adapter un livre ne doit pas être évident) et donc il m’est arrivé de m’ennuyer (Bon, je suis consciente que je contredit un peu mon point positif) mais franchement j’ai eu vraiment des moments où je n’étais plus vraiment dans le film et cela m’a dérangé… Bref, dans ce genre de film, ce n’est pas celui-ci que je conseillerai en premier.

En bref, un film un peu décevant.

Beautiful-Creatures-beautiful-creatures-33719141-500-225

Le truc en + : La jeune comédienne Alice Englert, jouant Lena Duchannes, est la fille de la réalisatrice Jane Campion, à qui l’on doit par exemple l’incontournable La Leçon de piano.

1 174 175 176 177 178 181