Lire avec les plus petits… #1

Coucou ! 🙂 On se retrouve aujourd’hui pour un article consacré à nos petites têtes blondes. Le dernier date d’il y a un petit moment et ça me fait plaisir de revenir avec ce genre d’article. Pour marquer le coup, je l’ai renommé et je lui ai donné un petit coup de neuf!

Malvina est une petite fille débordante d’imagination : elle passe ses journées à inventer d’incroyables machines pour faciliter ou enchanter le quotidien. Sa mère, elle, passe le plus clair de son temps à se ronger les sangs. Malvina rêve de voir s’envoler les inquiétudes de sa mère et décide d’inventer une nouvelle machine pour la rassurer.

        

Mon avis : Malvina est un bel album, empreint de tendresse et d’amour entre une maman et son enfant. André Nèves, auteur brésilien, signe une histoire intéressante et touche plusieurs sujets tels que les tracas du quotidien, l’ingéniosité de l’enfance ou encore la relation mère/fille. Son coup de crayon est magnifique, bien que peu commun. Les planches sont grandes, très détaillées, et j’ai été très admirative de son talent. La maison d’édition le conseille à partir de 4 ans, mais pour moi et dans le but d’être apprécié pleinement, je le conseillerai davantage à partir de 6 ans. Un petit bijou de créativité.

Quand Arsène découvre sa nouvelle nounou, c’est la surprise. Une girafe ! C’est impressionnant, une girafe, avec ses grandes pattes et son long cou. Mais au fil des jours,Arsène et Gisèle s’apprivoisent et coulent des moments heureux. Jusqu’au jour où le petit garçon voit fleurir des panneaux, toujours plus nombreux, sur les portes des lieux publics et des magasins. On y interdit l’entrée à tous les animaux à longs cous…

     

Mon avis : Sous ses airs gentillets et tout doux, cet album aborde un sujet difficile à expliquer aux enfants : l’intolérance. En tant que bibliothécaire, je peux vous dire que lire des albums comme ça fait vraiment du bien. Quelle belle manière d’exprimer le racisme, tout en y ajoutant de l’humour. L’histoire peut s’interpréter à plein de niveaux différents et c’est là qu’est la force de cette petite histoire. En même temps, on retrouve des notions d’amitié, d’acceptation et l’auteure nous montre qu’on a toujours plus de force à plusieurs. Tout petit bémol pour moi, l’histoire ne se finit pas « si bien » et laisse la porte ouverte vers d’autres intolérances. C’est un message réaliste (et pessimiste) mais que j’ai du mal à encrer dans la tête des tout-petits. Peut-être est-ce à cause du fait que j’aime croire que tout le monde il est beau, et tout le monde il est gentil. Mais hormis ça, bravo à la maison d’édition de publier des textes comme ceux-ci. Petite mention spéciale aux illustrations et au travail d’Anne-Soline Sintès, qui est magnifique.

Deux enfants d’apparence réservée s’inventent une vie de chat la nuit, où ils peuvent vivre leur passion sous leur vraie personnalité.

      

Mon avis : Au départ, il y avait Les âmes heureuses, roman jeunesse écrit par Christos, qui a été ensuite adapté en spectacle, en conte musical pour les enfants à partir de 6 ans. Après ça, ce spectacle est devenu un album pour enfants, illustré par Amélie Callot. Même si je trouve que ce n’est pas le plus joli travail de l’illustratrice, j’ai tout de même beaucoup apprécié l’histoire ainsi que le CD l’accompagnant. J’ai été très surprise par l’univers musical créé dans le spectacle (univers ressemblant quelque peu à ce que j’aime chez Mathias Malzieu), et j’ai beaucoup aimé le découvrir en même tant que de lire l’album. L’histoire est poétique et très jolie.
Je ne suis pas sûre que les illustrations attireront directement votre œil, mais il est indéniable que l’histoire en vaut totalement la peine.

Rendez-vous sur Hellocoton !

13 thoughts on “Lire avec les plus petits… #1

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.