Hello, hello ! On se retrouve aujourd’hui pour un article un peu spécial. Il y a quelques mois, avec ma copinaute Sphinxou, nous étions un peu lassée de notre rendez-vous du Kim&Sphinxou’s Book après y avoir pris beaucoup de plaisir pendant plusieurs années. Mais l’envie de collaborer toutes les deux ne s’est pour autant pas effacée. Du coup, chaque mois vous retrouverez un nouveau rendez-vous que nous avons nommé A l’attaque de nos PAL !

Nous choisirons donc tous les mois 3 livres dans la PAL de l’autre et on devra en lire un ! Je trouve le challenge très chouette car je risque de faire sortir des petits oubliés de ma pile à lire, et ça ne me fera pas de mal !

Le choix de Sphinxou pour Février :

Alaska, 1920. Pour Mabel et Jack, venir s’installer dans ces contrées sauvages représentait à la fois un nouveau départ et leur dernière chance. Depuis la mort de leur bébé des années auparavant, leur douleur les avait isolés des autres et avait entamé petit à petit leur amour. Mais créer un foyer au milieu de cette immensité n’est pas simple, et tandis que Jack s’échine toute la journée aux champs, Mabel dépérit de solitude et de chagrin. Et puis, dans un moment d’insouciance, aux premiers jours de l’hiver, le couple sculpte une petite fille de neige. Le lendemain, ils la retrouvent fondue, les moufles et l’écharpe que Mabel lui avait enfilées, et de petites empreintes de pas partent en direction de la forêt. A compter de ce jour, Mabel et Jack surprennent de temps en temps une petite fille près de leur cabane. Qui est-elle ? Que fait-elle dans la forêt avec son renard roux aussi farouche qu’elle ? Hallucination ? Miracle ? Et si cette fillette était la clé d’un miracle qu’ils n’attendaient plus ?

Mon avis : J’ai beaucoup aimé cette histoire, et ce, même si je lui ai trouvé quelques défauts. La fille de l’hiver nous conte l’histoire de deux personnages quelque peu déchirés par la vie, et en perpétuel deuil depuis plusieurs années. Pourtant, un soir de grand froid, ils vont retrouver goût à la vie dans la création d’un bonhomme de neige. Il y a une ambiance très particulière dans ce livre, que j’ai vraiment apprécié. Mais du coup, pour poser les bases de cette histoire, l’auteure installe un climat très calme et paisible (et forcément, ça ajoute quelques lenteurs…). A plusieurs reprises, j’ai perdu intérêt pour l’histoire…mais on se reprend rapidement tant on est envoûté par l’univers presque onirique.

J’ai beaucoup aimé les personnages (et spécialement les personnages secondaires en fait) et le suspens qui est bien tenu tout au long du bouquin. J’avoue que la fin a été une petite déception mais je pense comprendre la volonté d’Eowyn Ivey…  Un autre point à mentionner, c’est la qualité des descriptions des lieux et de l’Alaska en général. J’aime les histoires qui nous imprègnent réellement dans un endroit. On ressent le froid et la solitude des personnages, d’une façon vraiment incroyable.

Bref, La fille de l’hiver est un livre que je vous conseille. C’est un roman atypique qui vaut vraiment le coup d’œil.

« Mais on n’a pas besoin de comprendre les miracles pour y croire, au contraire, songeai Mabel. Pour avoir la foi, il fallait cesser de chercher des explications et se contenter de tenir la petite chose au creux de votre main le temps qu’elle se change en eau et vous glisse entre les doigts. »

Envie de l’acheter ?

Découvrez le livre sélectionné par Sphinxou. 🙂


Rendez-vous sur Hellocoton !