Rémy et Mélanie ont trente ans et vivent dans le même quartier à Paris. Elle multiplie les rendez-vous ratés sur les réseaux sociaux pendant qu’il peine à faire une rencontre. Tous les deux victimes de cette solitude des grandes villes, à l’époque hyper connectée où l’on pense pourtant que se rencontrer devrait être plus simple… Deux individus, deux parcours. Sans le savoir, ils empruntent deux routes qui les mèneront dans une même direction… celle d’une histoire amour ?

 

Mon avis : Hello, hello! Ce vendredi, je vous retrouve afin de vous parler cinéma car j’ai pu voir en avant-première le dernier film de Cédric Klapisch. Ce long-métrage c’est Deux moi et je l’attendais avec beaucoup d’impatience car j’aime beaucoup François Civil (c’est un peu futile pour le coup aha). Vu que l’avant-première était en présence du réalisateur, je me suis dit que c’était l’occasion de m’y déplacer. Et je ne regrette pas car j’ai adoré ce film.

Bon, sachez déjà que c’est mon tout premier Klapisch. C’est dingue car il a déjà fait 13 films (dont certains qui sont plutôt cultes) et que je suis sûre que certains pourraient me plaire. J’espère d’ailleurs remédier à cela pour les prochains mois. Pour ce qui est de Deux moi, c’est un film vraiment juste, qui traite subtilement de la jeunesse (la mienne d’ailleurs vu que les protagonistes ont le même âge que moi) à l’heure des nouvelles technologies et où la solitude est devenue monnaie courante dans notre société ultra-nombriliste. Un paradoxe assez fou à l’heure où nous pouvons être en liaison aux autres 7j/7 et 24h/24. Et vraiment, j’ai été émue par le parcours des personnages.

Nous suivons donc le parcours de Rémy et Mélanie, chacun de leur côté, avec leurs similitudes et leurs différences. Sachez que le film est frustrant par bien des manières vu que l’on attend qu’une seule chose, que les personnages se rencontrent!! Maintenant, pour savoir si ça arrive ou pas, il vous faudra voir le film ! 😀 On ne peut qu’être touché par les problèmes de chacun. Que ce soit dans leur vie professionnelle, familiale ou sentimentale. Et puis, j’ai vraiment beaucoup aimé les personnages secondaires qui sont assez nombreux et apportent tous un petit quelque chose en plus (mention spéciale à Simon Abkarian qui est excellent dans le rôle de l’épicier et qui m’a fait beaucoup rire). Les moments touchant plus à la psychanalyse m’ont également vraiment parlé et malgré quelques clichés plutôt drôles, ce sont des moments qui m’ont souvent serré le cœur.

Par ailleurs, on sent que la réalisation est maîtrisée, que rien n’est laissé au hasard. Et ça donne un ensemble qui semble millimétré et qui a vraiment résonné en moi. Je ne peux que vous conseille de voir ce film, il sort le 11 septembre et mérite vraiment le déplacement au cinéma ! Selon moi en tout cas. 🙂

Le truc en + : Avec Deux moi, Cédric Klapisch voulait faire un portrait du Paris d’aujourd’hui par le biais d’un film simple centré sur deux célibataires à l’heure des réseaux sociaux.

Rendez-vous sur Hellocoton !