No love, no fear – L’intégrale d’Angel Arekin

Depuis l’enfance Rine, Maël et Yano étaient amis. Quand Maël et Yano réalisent qu’ils sont tous les deux amoureux de Rine, ils font un pacte : ne jamais rien tenter avec elle. Mais ni l’un ni l’autre ne tiennent parole, et une tragédie se charge de mettre fin au trio. Des années plus tard, alors que Rine entre à la fac, elle se trouve confrontée à Yano, qui semble lui vouer une haine sans bornes. Alors qu’elle veut tout faire pour s’affranchir de leur passé, il la met au défi de parvenir à l’oublier. Il l’entraîne dans un jeu étrange pour la ramener à lui et la garder sous son emprise. Mais qui possède vraiment l’autre ?

Mon avis : Hello tout le monde! Nouvel article aujourd’hui avec mon avis sur la saga No love, no fear que j’ai eu l’opportunité de lire grâce aux éditions BMR, dans le cadre de la sortie de l’intégrale en numérique. Ça fait un petit moment que j’avais envie de découvrir Angel Arekin et je suis ravie de dire que c’est maintenant chose faite. Surtout que j’ai ressenti un véritable coup de cœur lors de ma lecture, surtout à partir du deuxième tome. L’auteure nous livre une histoire forte et intense en émotions. Une romance pas comme les autres qui ne laisse pas indifférent.

L’histoire va surtout nous parler de 3 personnages, Yano, Rine et Maël et de l’amitié presque amoureuse qui les unissaient étant plus jeune. Le récit, complexe et bien amené, est à la fois sombre et touchant. Nous alternons entre les points de vue de Rine et de Yano, entrecoupé d’interludes sur leur passé. Plusieurs thèmes sont abordés comme la loyauté en amitié, la filiation, la confiance en soi, et j’en passe, et des meilleurs…et j’avoue que ça remet beaucoup de choses en perspective, ça m’a beaucoup questionné, tout au long de la saga…. Angel Arekin nous livre une saga puissante en tous points. C’est marrant car d’habitude, j’aime les histoires plus légères, un peu doudou mais là vraiment, j’ai été addicte à cette histoire, sans plus savoir m’arrêter.

Sachez que le quatrième tome est assez différent, mais m’a semblé arriver telle une évidence, pour faire la lumière sur certaines choses (que je ne peux vous révéler bien sûr). Pour moi, il est aussi indispensable que les trois premiers, et j’ai également ressenti un coup de coeur en le lisant. Attention, c’est pour un public plutôt averti. L’intensité est très forte, que ce soit dans la sexualité ou les rapports de force entre les personnages. Mais vraiment, waw, je suis bluffée. 😱

J’ai lu l’intégrale en service presse mais j’ai tellement aimé que j’ai investi. aha 🙂

« Il n’existe qu’un seul amour comme le nôtre dans toute une vie. On peut aimer à nouveau, mais on n’aimera jamais autant, avec cette intensité, cette passion, cette rage et cette tendresse. C’est impossible. Et je refuse d’avoir une vie sans relief, sans passion, une vie pleine de rancœur et d’amertume. »

7 thoughts on “No love, no fear – L’intégrale d’Angel Arekin

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.