M. Connard & moi d’Eloïse Garrigue

Quand le destin vous colle un emmerdeur de première comme coéquipier, souriez-lui et faites de sa vie un enfer ! Une photo d’elle – nue sous sa couverture de survie – projetée sur écran géant en pleine salle de réunion… Anna n’aurait pas pu rêver pire accueil en retournant au journal où elle travaille ce lundi matin ! Enfin si, elle aurait aussi pu avoir droit à une remarque déplacée sur son look de grand-mère et sa vie sexuelle inexistante de la part de Théo Delacourt –alias M. Connard –, le photographe qu’on lui colle comme coéquipier pour son reportage sur les pompiers. Son reportage, ou plutôt son plan séduction pour revoir Julien, le héros qui l’a (quasiment) sauvée des flammes il y a quelques heures, pendant que ce cher Théo immortalisait le moment… Comment Anna va-t-elle mettre son plan à exécution maintenant que M. Connard ne semble plus vouloir la lâcher d’une semelle ?

Mon avis : Hello, hello! On se retrouve aujourd’hui avec mon avis sur M. Connard et moi d’Eloïse Garrigue, publié chez Harlerquin, dans la collection HQN. Premier roman de l’autrice, le résumé m’avait intrigué, car j’adore le schéma ennemies to lovers dans la romance. Bien qu’il ne révolutionne rien, et qu’il soit plutôt lambda dans la paysage des romances que je lis, j’ai tout de même passé un bon moment.

Cette histoire est assez courte (à peine 130 pages en numérique), donc pas le temps d’installer énormément de background, l’autrice va entièrement se focaliser sur les personnages et leur répartie. J’ai aimé les interactions d’Anna et Théo et voir leur relation évoluée. Eloïse Garrigue parvient facilement à nous parler des émotions de ses personnages et j’ai bien apprécié cela! Bon, comme je le disais, rien de nouveau sous le soleil mais l’autrice réussit à nous divertir grâce à sa plume enjouée et amusante. Le schéma est certes classique, mais fait mouche, et c’est bien ce qui compte.

Après, M. Connard et moi ne sera pas une lecture inoubliable.  Je lis presque exclusivement ce genre et il m’en aurait fallu un peu plus pour que cette histoire sorte du lot. Donc voilà, selon moi, c’était sympa mais sans plus.

Tout à fait le personnage de Théo !

D’autres chroniques :

La bibliothèque de Céline
All over the books
The Lovely Teacher Addictions

10 thoughts on “M. Connard & moi d’Eloïse Garrigue

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.