Mieux vaut tard que jamais de Julie-Anne Bastard

« J’ai un mec. » C’est par ces quatre petits mots, le plus gros mensonge de mon existence, que tout a commencé. Il y a deux ans, j’ai fait le choix de ne plus laisser aucun homme entrer dans ma vie. Mais pour faire enrager la femme qui m’a mise au monde, tous les moyens sont bons. Y compris celui de prétendre être sous le charme d’un motard tatoué, la hantise de toute mère qui se respecte. Problème : maintenant, il ne me reste plus que deux semaines pour trouver le candidat idéal avant la prochaine réunion de famille. Par chance, il se pourrait que le séduisant mais agaçant Alex fasse l’affaire. Même si, en échange, il a une toute petite faveur à me demander…

Mon avis : Coucou tout le monde ! Nouvelle chronique aujourd’hui avec mon avis sur Mieux vaut tard que jamais de Julie-Anne Bastard. J’ai bien aimé cette lecture, qui reprend un schéma que j’aime plutôt bien dans la romance, celui des fake boyfriend/girlfriend.

Dans cette histoire, on retrouve de l’humour, de la répartie entre les personnages, et de l’amour naissant, bref, tout ce qu’il faut pour me faire passer un bon moment. Après, ce n’est pas particulièrement original dans le déroulement et en tant que grande amatrice de romance, j’ai eu l’impression d’avoir déjà lu ce type d’histoire. C’est un reproche sans en être vraiment un car ce qui m’importe, c’est le plaisir que m’apporte une lecture, et ici, ce fut totalement le cas. De plus, les personnages sont très sympathiques. On a un point de vue alterné entre Lizzie et Alex et ça rythme plutôt bien l’histoire. J’ai particulièrement aimé la partie où l’héroïne se retrouve invitée dans la famille d’Alex. Une scène m’a vraiment émue d’ailleurs.

Bon, j’avoue que le dernier quart s’essouffle un petit peu (le roman fait tout de même 540 pages) mais dans l’ensemble, c’était une bonne lecture !

Je recommande, à l’occasion ! 🙂

« À quoi bon se battre ? À quoi bon sauver une histoire fondée sur le mensonge ? »

D’autres chroniques :

The Lovely Teacher Addictions

18 thoughts on “Mieux vaut tard que jamais de Julie-Anne Bastard

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.