La fourmi qui rêvait de devenir libellule d’Elodie Faiderbe

En débarquant à New York pour effectuer un stage dans une entreprise japonaise de jeux vidéo, Chloé espère laisser derrière elle son passé pour se reconstruire et repartir de zéro. Mais une cacahuète tueuse et un coup de poêle (ou deux) plus tard rendront ce nouveau départ plus… explosif qu’elle ne l’imaginait. Chloé n’a alors plus le choix, elle doit cohabiter avec le diable en personne, celui qu’elle espérait ne jamais recroiser un jour : son patron. Sombre et arrogant, Nao Nakamura l’énerve autant qu’il l’attire. Mais dans ce petit jeu de séduction, ces deux âmes malmenées par la vie pourraient trouver en l’autre bien plus qu’un simple colocataire… De la haine à l’amour, il n’y a qu’un seul battement d’ailes.

Mon avis : Hello tout le monde! Nouvelle chronique aujourd’hui avec mon avis sur La fourmi qui rêvait de devenir libellule, d’Elodie Faiderbe, sorti récemment chez Cyplog. C’est le premier tome d’une duologie dont le deuxième opus sortira en mars prochain (frustratiiiiion!!!) J’ai passé un très chouette moment avec ce livre et je suis ravie de vous en parler aujourd’hui.

J’ai beaucoup aimé cette jolie slow romance, surtout quand la confrontation Chloé/Nao survient (au tiers du roman +/-) et que le ping-pong verbal débute vraiment entre eux. Les 100 premières pages posent l’histoire, et sont un peu longuettes mais ça en vaut la peine pour la suite ! On assiste à un #EnnemiesToLovers comme je les aime 😍. Ça prend son temps, il y a plein de moments drôles et puis des instants touchants. J’ai ressenti beaucoup de tendresse pour les personnages (surtout Nao, qui se dévoile au fil des pages), et ce, même s’ils sont parfois énervants. 😂 J’aime voir des sentiments naître entre des personnages et c’est tout à fait le cas ici ! Et puis, j’ai beaucoup la mixité, le mélange des cultures installées par l’autrice. Évidemment, je finis cette histoire avec une grande frustration (qui prouve que je n’avais pas envie de quitter les personnages – et surtout pas de cette manière là !). 

Si vous aimez les histoires d’amour amusantes, remplies de dialogues, n’hésitez-pas, j’ai passé un très bon moment !  D’ailleurs, vivement la suite, je serai au rendez-vous, c’est certain ! Je vous le conseille. 🙂

« Si je veux aller de l’avant, je dois laisser les choses brisées derrière moi et me réparer. Morceau après morceau. » ⠀

D’autres chroniques :

Doris Bouquine
L’univers de Winifred
Les chroniques de Coralie

 

14 thoughts on “La fourmi qui rêvait de devenir libellule d’Elodie Faiderbe

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.