You know I’m no good de Jessie Ann Foley

Mia fait partie de ceux que l’on appelle les  » adolescents à problèmes « . Mauvaises notes, soirées arrosées, garçons… Du moins, elle le réalise quand, après qu’elle a frappé sa belle-mère en plein visage, son père l’envoie à la Red Oak Académie, un foyer thérapeutique pour jeunes filles au fin fond du Minnesota. Là-bas, Mia commence à affronter son passé tumultueux, en compagnie de sa psy mais aussi de ses camarades, qui traînent toutes leur lot d’erreurs en tout genre. Rapidement, une chose la chagrine : si les filles du foyer étaient des garçons, leur sort serait-il le même ? Suite aux révélations qui la poussent de plus en plus à questionner la façon dont la société traite les femmes, Mia baisse la garde. Saura-t-elle accepter de se rendre vulnérable au point d’être perçue du monde telle qu’elle est vraiment ?

Mon avis : Hello, hello ! Nouvelle chronique aujourd’hui avec mon avis sur You Know I’m no good de Jessie Ann Foley. Une excellente lecture, qui m’a sorti de ma zone de confort ! J’ai été happée par l’écriture de l’autrice qui nous emporte brillamment et d’une facilité déconcertante dans l’histoire de Mia. ⠀

On est donc ici dans un roman YA où l’on va suivre une jeune fille dite à problèmes. Depuis la mort de sa mère, et surtout depuis des traumatismes dont elle-même n’a pas conscience, Mia est une adolescente perdue, qui se noie dans l’alcool, les garçons et s’enlise dans un mal-être permanent. Lors d’une altercation d’une violence inouïe avec sa belle-mère, elle est envoyée en centre thérapeutique par sa famille afin de reprendre pied…⠀

You know I’m no good est un roman fort, percutant, sur l’adolescence d’aujourd’hui. Jessie Ann Foley ne fait jamais de généralités, elle nous fait nous poser des questions pertinentes et terriblement actuelles. Et j’ai particulièrement adoré tout le questionnement autour de la sexualisation, du consentement et de l’amour de soi. ⠀

Mia m’a touché en plein cœur, m’a émue aux larmes et j’ai adoré que l’autrice aborde en profondeur ses difficultés. J’ai adoré les dialogues de Mia avec sa psy, la façon d’exorciser son passé enfui au plus profond d’elle-même. La forme est d’ailleurs intéressante pour nous parler de certains sujets. On sent que rien n’est laissé au hasard ! ⠀

Bref, c’était une excellente lecture qui me marquera. Je recommande. ⠀

« Chaque fois que j’essaie de dire Pardon ou Je t’aime, les mots se dissolvent sur ma langue comme du LSD émotionnel. »

D’autres chroniques :

Les jolies lectures de papier
Games of books
Livre sa vie

17 thoughts on “You know I’m no good de Jessie Ann Foley

  1. Ce roman me tente énormément mais comme il fait écho à une situation personnelle je ne sais pas si je vais le lire tout de suite. Merci pour ton avis en tout cas, je note précieusement le titre.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.