Ce qui ne te tue pas/Ce qui nous consume de Georgia Caldera

Le bac en poche, les années lycée et leur lot de terribles souvenirs derrière elle, Violette se réjouit de pouvoir enfin tourner la page. C’est par un déménagement et l’intégration d’une école de graphisme de renom que débute sa nouvelle vie. Artiste dans l’âme, Violette espère se révéler et s’épanouir au sein de Arte-Sup. Or son bonheur a un prix : Adam, le fils de son nouveau beau-père. Car le jeune homme, aussi ombrageux qu’insaisissable, avec lequel elle va devoir désormais partager un couloir, semble la haïr par-dessous tout. Et lui aussi étudie les arts graphiques au sein de la même formation…

Mon avis : Hello tout le monde ! Nouvelle chronique aujourd’hui où je vais vous parler de la duologie de Georgia Caldera reprenant Ce qui ne nous tue pas… et Ce qui nous consume. Quelle magnifique découverte pour moi !

Cette histoire est d’une profondeur incroyable. Je ne m’attendais d’ailleurs pas à toucher à des sujets aussi sensibles. Thématiques que je ne vous dévoile pas pour ne pas spoiler mais sachez que c’est plutôt sombre. Adam et Violette m’ont touché en plein cœur, de par leur personnalité, et de l’amour qui va les transpercer sans qu’ils y soient préparés. Mon cœur a littéralement fondu d’amour pour les personnages. J’ai autant aimé Adam que Violette. Ils sont imparfaits, si vrais au fond. Et vraiment, je n’avais pas envie de leur dire au revoir. J’ai eu comme l’impression de faire un bout de chemin avec eux. 😢⠀

On est clairement dans une histoire de vies avant d’être dans une romance. Chacun a ses fêlures et du chemin à faire avant de pouvoir se trouver. C’est fort, magnifiquement écrit et d’une sensibilité folle. Et puis, la psychologie est impressionnante et les personnages m’ont brisé le cœur à de nombreuses reprises. On aborde, par exemple,  la question du harcèlement sexuel et moral, des réseaux sociaux et de ce que ça implique au niveau des séquelles…

Mon seul petit bémol (qui empêche le coup de cœur), c’est la fin, légèrement frustrante à mon goût, surtout concernant un personnage en particulier… Après, je comprends le choix de l’autrice mais j’aurais souhaité quelque chose de plus radical. 😬😅⠀

Mais sincèrement, je vous conseille cette magnifique duologie, tellement bien écrite, terriblement sensible ! J’ai adoré. 🥰⠀

 

 

16 thoughts on “Ce qui ne te tue pas/Ce qui nous consume de Georgia Caldera

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.